6 : Big Boss

Hélène : « Elise… Elise… c’est moi Hélène écoute moi. »

Alors que tous les grands démons étaient soit mort soit porté disparu, Hélène Déesse des morts décida d’intervenir sur le monde terrestre. Étant en bon terme avec la Déesse bleu. Elle lui demanda un service que seule elle qui faisait partie des trois Clusia fondateurs, les premiers de l’histoire, pouvait effectuer.

Elise : « Je t’écoute que me veux-tu Déesse des morts ?

Hélène : « Inutile d’être aussi formelle, je t’ai appelé pour une mission et tu es la dernière sur Terre à pourvoir la réaliser. »

Elise : « Soit comme tu voudras et qu’elle est telle cette mission ? »

Hélène : « Bien, comme tu l’as remarqué le monde est dominé par Chiron le pire être humain que je connaisse. Tu en es la première victime depuis qu’il a mis une récompense sur ta tête. Je veux que tu détruises son emprise par tous les moyens possible. Pour ce faire je suis prêt à te donner tous les accès à toutes les ressources dont je dispose, à l’exception de mon intervention directe sur Terre. »

Elise : « J’ai carte blanche ? Et bien j’ai besoin d’un partenaire quelqu’un d’entrainer, qui me connait par cœur. Quelqu’un qui puisse remplir cette mission avec moi de la manière la plus professionnel possible. Il n’est pas envisageable de s’attaquer à une pareil organisation toute seule, même un grand démon à ses limites. »

Hélène : « Bien mais qui veux-tu pour remplir ce rôle ? »

Elise : « Je veux l’autorisation d’invoqué à l’aide de ma seule haura le démon noir. »

Hélène : « Hein ?! Mais je croyais que tu étais en très mauvais termes avec lui ? »

Elise : « J’ai en effet eu énormément de haine envers lui pour m’avoir utilisé pour construire son monde. Mais j’ai aussi été son ange gardien pendant longtemps et le resterait pour toujours. De plus il est le plus apte et celui qui me connait le mieux pour réaliser cette mission. C’est pourquoi j’accepterai ta requête uniquement s’il devient mon partenaire et personne d’autre. »

Hélène : « C’est-à-dire que les conditions de son invocation ont été posé par lui-même et … »

Elise : « Tu peux très bien les changés, c’est toi qui commande maintenant non ? »

Hélène : « Certes ! Tu auras le pouvoir d’invoquer le démon noir, mais uniquement en te rendant sur le lieu où se trouve son corps. Soit le temple se trouvant à la frontière Istancie-Pranamo et je ne peux garantir ta sécurité durant ce voyage sachant que ta tête est mise à prix. Ces conditions te conviennent telle ? »

Elise : « Cela me conviens parfaitement, j’accepte ta mission Déesse de la mort. » (dit-elle avec un petit sourire malicieux)

 

Elise allait entreprendre le voyage vers le temple dans lequel Zamy était scellé, ce voyage promettait d’être des plus agité. Elise ayant une prime de près d’un milliard sur sa tête, n’importe qui rêvait de la capturé morte ou vive. Arrivée au Pranamo à peine à milles kilomètres de là où Zamy était scellé, elle rencontra une vive résistance, une armée toute entière l’attendait de pied ferme. Cette armée était dirigée par un certain Maok, un homme que rien ne pouvait arrêter. Alléché par la récompense pour la capture d’Elise, il avait monté une armée de près de cent mille hommes, avec des moyens techniques colossaux. Seulement toutes ces préparations n’étaient qu’un léger retardement pour le premier démon bleu de l’histoire. Elise déploya son arme la plus meurtrière, il s’agissait d’un fusil de précision avec une balle à fragmentation qui lorsqu’elle explosait envoyait des milliers de nano morceau de fer qui mélanger à l’haura bleue devenait des armes mortelles. Ces milliers de petits morceaux pouvaient être dispersé sur des zones très vastes grâce aux différentes capacités de son haura, après une salve de tir près de vingt mille hommes perdirent la vie. Toutes les troupes étaient en train de se désorganiser dans une panique totale. Personne ne sachant pourquoi subitement autant de soldats étaient morts, la peur envahissait les esprits pour finalement donner un amas d’individu complétement ingérable. Elise fini en tuant les treize plus hauts gradés d’une balle anti-matérielle en plein crâne. Ce qui eut pour effet avec la puissance de l’impact de faire voler un éclat toute la boite crânienne. Pour finir les survivants bâtirent en retraite, préférant vivre plutôt que de devoir continuer à affronter un ennemi invisible et beaucoup trop puissant pour eux. Elise fini par passé sans avoir à craindre du moindre danger et repris sa route vers la frontière.

 

Puis la Déesse bleue arriva enfin au temple du démon noir, là où pendant plus d’un millénaire il fut scellé. Là où il était mort, là où il avait fini par revivre pour être sceller à nouveau.

Elise : « Démon noir par le pouvoir de mon haura je te libère. »

Hélène avait déjà désactivé toutes les autres parties du sceau qui demandaient les autres types d’haura, de manière à ce que seule Elise en complétant avec l’haura bleue puisse libérer le démon noir.

Zamy : « Je ne m’attendais pas à ce que ce toi qui me libère, mais soit. Maintenant je te prie dénoncer les termes du pacte qui vont me lier jusqu’à la mort à toi. »

Elise : « Les termes du pacte sont simple, je te libère tu peux agir à ta guise, sans dépendre de personnes et ceux à jamais ou jusqu’à ta mort. »

Zamy : « Quoi que… Comment ça ?! Tu brises le sceau pour juste me libérer ? Alors qu’il y a encore quelques années tu essayais de me sceller à jamais, voire de me tuer. »

Elise : « Nuance je n’ai jamais voulu te tuer, au contraire si tu es encore là c’est parce que je t’ai sauvé la vie en emportant ton corps au paradis puis en le régénérant. Il est vrai que je t’ai haï quand j’ai découvert que tu t’étais servie de moi pour créer ton monde. Mais j’ai réfléchis et finalement tu l’as fait pour me protéger et me garder, ai-je tors ? »

Zamy : « En effet le monde des morts a été créé à la base pour vous garder toi et Kami. Malheureusement tu es morte avant que je puisse le finir totalement et Kami a fini par se libérer de lui-même. Cependant tu es de nouveau libre et bien vivante, ce qui avec moi fait deux manquement à mon propre règlement, qui interdit la résurrection. Joué à dieu n’est pas quelque chose de bénin, un jour cela aura des conséquences. Mais ce n’est pas le problème, tu ne m’as pas libérer pour que j’aille cueillir des fleurs et vivre une vie tranquille. Tu as surement besoin de mes services pour quelques choses ? »

Elise : « En effet ton successeur la Déesse des morts à décider d’agir sur le destin de l’humanité pour la première fois depuis la prise de ses fonctions et ma chargé de tuer le dénommé Chiron. Qui doit être un parfait inconnu pour toi je suppose. Pourtant cet individu te concerne de bien plus près qu’il n’y parait. »

Zamy : « Si c’est un ordre du maître actuel du monde des morts auquel je suis lié, je ne peux qu’accepter et aidé. Et en quoi cet homme à quelque chose à voir avec moi ? »

Elise : « Il a tué Zia. »

Zamy : « Comment ?! »

Zamy à ces mots devint fou de rage son haura noire se déploya et le démon noir était sur le point d’être réellement libérer réduisant tout à néant sur son passage. Mais Elise le calma aussitôt, elle qui était jadis son ange gardien retrouvait son rôle et le jouait à merveille. Personne n’avait jamais su raisonné Zamy quand il entrait dans une rage noire comme celle-ci, ni Zia, ni Uzumé n’avait réussi. Elise étant son premier amour avec qui il avait grandi, avec qui il avait tout partagé, souffrance, peur et joie.

Elise : « Zamy calme toi ! Regarde-moi ! Je vais te donner l’occasion te de venger, mais selon des manières qui nous sont propre à toi et à moi. Pas uniquement en détruisant tout et tuant innocent comme coupable sur le chemin d’accord ? »

Zamy : « …d’accord » (Dit-il d’un ton crispé)

Elise : « Bien, je te connais mieux que personne sur cette Terre et je sais que le Zamy que je connais à une capacité bien plus redoutable que son haura. Tu as été le fin stratège de la troisième guerre mondiale. Rappel toi que ton surnom du démon noir ne vient pas de ton haura, mais bien de t’es capacité en tant que tacticien. Et c’est cette capacité que nous allons utiliser pour détruire Chiron et tout ce qui se rapporte à lui. Ceci sans tuer des milliers d’innocent, ton trop grand pouvoir t’as fait oublier tes capacité de simple être humain qui ne sont pas des moindres. »

Après ces retrouvailles mouvementées les deux démons se mirent au travail, ils regagnèrent tout abord le village de Banor où se trouvait leur ancienne maison. Sous laquelle avait été construit un bunker qui leurs servirait de base. La maison n’étant plus qu’une ruine ils logeaient tous deux dans un hôtel non loin. Alors que la nuit tombait Zamy était parti se coucher. Elise quant à elle qui dormait très mal à cause de cauchemar récurant qui lui étaient apparus après avoir découvert ce qu’elle était réellement dans le monde des morts, ce décida à rejoindre Zamy dans son lit.

Elise : « Je peux dormir avec toi ? »

Zamy : « Eh bien si tu veux oui, ça ne me dérange pas. »

Elise : « Merci… Tu sais j’ai vraiment fini par te pardonner. Je sais que tu voulais juste me protéger en créant le paradis. Je sais que tu ne voulais que mon bonheur, j’ai aussi appris que tu t’étais interdit de poser ne serait-ce qu’un pied dans cette partie du monde des morts. As-tu inventé cette règle parce que tu te sentais coupable auprès de moi ou juste par question d’équité en suivant la règle que les vivants ne doivent en aucun cas voir les morts qu’ils regrettent. Car tu ne voulais pas avoir les privilèges d’un dieu ? »

Zamy : « Il y a des deux, mais au finale moi qui ne voulait pas ressembler aux dieux utopiques décrits dans diverses religions. J’ai fini par avoir l’immortalité, ainsi que par avoir le pouvoir de ressuscité les morts, le pouvoir de changer les destins de milliard d’êtres juste avec ma main. »

Elise : « C’est pour ça que tu as fini par léguer le monde des morts à quelqu’un d’autre, tu ne voulais pas de ce pouvoir ? »

Zamy : « Non je ne regrette pas ce pouvoir, mais tout esprit fini par s’user et déraper. Chose qui m’est déjà arrivé, c’est pourquoi depuis des siècles je ne fais que voguer de prison en prison en attendant qu’un jour ma vie prenne fin. Kami avait compris qu’un corps immortel ne l’est pas vraiment, une fois que l’esprit est complétement émietté le corps fini par mourir lui aussi. »

Elise : « Tu veux mourir ? »

Zamy : « Non, je tiens trop à la vie ou disons plutôt que j’ai trop peur de la perdre. C’est pourquoi j’ai créé le monde des morts comme échappatoire à la mort pour tous, je l’ai créé de manière égoïste en ne pensant cas mes propres peurs. Il aurait été plus juste de demandé son avis à chacun avant de le faire entrer dans ce monde. »

Elise : « En effet je l’ai souvent pensé de cette manière, au début j’aurai préféré mourir. Je voyais ton paradis comme une prison. Puis je me suis finalement faite à l’idée et j’ai travaillé pour un jour pouvoir peut être en sortir, pour être de nouveau libre que ce soit morte ou vivante. Finalement c’est en vie que je suis de nouveau libre. Mais je veux que tu sache une chose. Je t’interdis de mourir car tu es la dernière attache qui me relit à ce monde. C’est pourquoi j’ai demandé à Hélène ta libération, ce n’était pas vraiment pour battre Chiron, mais plus un besoin personnel. »

Zamy : « Je n’ai pas l’intention de mourir (dit-il avec un sourire), mais la prochaine fois que mon heure sera venu je refuse d’y échappé à nouveau. Ma prochaine mort sera sans retour. »

Ils continuèrent de discuté durant toutes la nuit se racontant le vécu de chacun à l’autre, ce qu’ils avaient ressenti, vu, aimer, détesté, pendant toutes ces années où ils avaient été séparé. Ils finirent par s’endormir tombant de fatigue, au petit matin Elise se réveilla seule dans le lit, Zamy était déjà parti s’entrainer tôt le matin. Il devait retrouver ses capacités physiques qui avaient été amoindrie par toutes les phases durant lesquels il avait été scellé.

Un mois passa, Zamy qui s’entrainait toujours avec ardeur avait retrouvé près de quarante pour cent de ses capacités physique. Il avait par ailleurs sur demande d’Elise conçu un plan pour éliminer Chiron ainsi que son emprise sur le monde. Zamy avait dû prendre en considération plusieurs nouveaux paramètres pour établir son plan. Il n’avait jamais eu à établir de stratégie qui comprenait les pouvoirs de l’haura d’Elise c’était l’un des nouveaux éléments, le deuxième était l’avancée technologique de l’époque dans laquelle ils vivaient à présent. En effet de nombreuses armes anti-Clusia pouvant passer n’importe quel barrière d’haura avaient été conçu, ce qui rendaient les choses plus délicate que prévue. Ils ne pouvaient se contenter uniquement de la force brute, pour rentrer dans le tas et tuer la cible aussi facilement. Ils étaient pour la première fois depuis très longtemps contraint par les mêmes risques de vie ou de mort que lorsqu’ils étaient de simples êtres humains. Le plan était le suivant, réunirent des sommes colossale d’argent pour bâtir un empire capable de concurrencé celui de Chiron. Elise et Zamy allaient pour se faire remplir le plus de missions possible tels des mercenaires et monté par la suite petit à petit une véritable armée pour ensuite anéantir le Big Boss. C’était ainsi que Chiron était surnommé sur le marché des armes et de la guerre.

Zamy : « Voici notre premier contrat, il vise à détruire un poste relais de communication dans la zone ex-mark du Pranamo. Cette zone est remplie d’ennemi de toutes parts. Qui sont eux même instable entre eux, ce qui va rendre cette mission dès plu délicate. C’est pourquoi il faudra faire preuve d’une discrétion exemplaire et ne laisser strictement aucune trace de notre passage qui pourrait permettre de remonter jusqu’à nous. Est-ce que tu as des questions en particulier avant que je ne commence à rentrer dans les détails ? »

Elise : « Sur la mission non rien en particulier, mais tu es sur d’avoir récupérer suffisamment de tes capacités physique ? »

Zamy : « Oui ne t’inquiète pas, j’ai largement assez récupérer pour ce genre de mission. Nous n’aurons de toute manière, si tout se déroule comme prévu, jamais à utiliser la moindre impulsion d’haura. Bien nous arriverons par le Sud, puis nous remonterons vers l’ouest en longeant ce bâtiment. Il y a à cet endroit une légère faiblesse dans la sécurité nous allons l’exploité un maximum. Puis il suffira de maîtrisé deux gardes à la première porte et trois à la deuxième pour accéder au premier niveau. Pour la suite les choses se corse un peu, le deuxième niveau de la base abritant les installations majeurs de communication est truffé de caméra et de piège armée évidemment anti-Clusia. Mais pas d’inquiétudes à ce sujets je me suis procuré le matériel adéquat pour désactiver la plus part de ces systèmes. Il ne restera alors que deux gardes et un ingénieur dans la salle de contrôle. Une fois neutralisé il nous suffira de placer une charge explosive sur le système puis de repartir ni vu ni connu. La mission reste d’un niveau de difficulté relativement simple, elle va plus servir de test à notre travail d’équipe qui date un peu pour ne pas dire beaucoup. »

Elise : « Bien je te fais confiance, après tout tu as gagné une guerre mondiale. » (Dit-elle avec un sourire)

La mission commença le 12 septembre 3844 à 22h32, elle se déroula sans le moindre problème, ce qui permit une première rentrer d’argent qui servit entre autre à la rénovation de leur maison à Banor. Puis ils enchaînèrent plusieurs petites missions du même style, dans le but de récolter assez d’argent, pour former la base d’un réseau mercenaire. Le 20 décembre ils avaient obtenu les fonds nécessaire à la conception d’un petit commando de cinq personne eux deux inclus. C’était à cet instant que furent créé les Devil Bird, un commando d’élite qui au fur et à mesure du temps allait grossir et devenir une véritable armée privée. Zamy allait de cette manière retrouver la puissance et l’influence qu’il avait autrefois sur le monde comme au vingt et unième siècle.

Pour construire l’équipe désirée de cinq personnes, Zamy et Elise allaient devoir passer par une phase de recrutement. Tout en étant le plus discret possible pour ne pas éveiller les soupçons, il était par conséquent impossible de faire jouer la légende du démon noir pour attirer du monde. Ils allaient pour ce faire jouer sur la réputation naissante liée au Devil Bird, avec les derniers contrats réussis avec brio.

Une dizaine de mercenaires venant de tous les horizons avaient répondu présent. Zamy commença par leur faire passer des tests d’aptitudes physique et mental. Puis vint les combats contre Elise, avec lesquels Zamy pouvait évaluer au mieux les capacités des candidats, deux d’entre mirent Elise dans le mal et l’obligèrent à devenir sérieuse jusqu’à utiliser un peu d’haura. Pour finir les cinq candidats présélectionnés selon leurs capacités physiques, mentales et leurs aptitudes à travailler en groupe. Furent emmené pour une simulation de mission avec des phases plus que délicate. Les cinq candidats ne sachant évidemment pas qu’ils s’agissaient d’une simulation, étaient dans les conditions les plus réelles possibles.

Zamy : « Bien maintenant que les tests sont finis, vous pouvez rentrer chez vous. Je rappellerais ceux qui ont été retenu d’ici une semaine, les autres au vu des capacités de chacun, auront la possibilité d’intégrer les rangs du conseil des cinq. »

Les trois candidats retenus à l’issus de tous ces tests furent, Sharur, Ellida et Aegis. Ellida était une jeune femme experte en renseignement, elle était destiné à devenir un pilier de l’équipe son travail étant très précieux à Zamy pour lui permettre de monté ses stratégie. Sharur était un homme âgé de trente-six ans expert en explosif et en combat au corps à corps. Pour finir Aegis était une femme possédant une haura blanche, elle avait le niveau d’un démon supérieur. Ce qui faisait d’elle un atout non négligeable, en plus de sa force physique démesuré, elle était aussi experte en tactique militaire. Ce qui permettait à Zamy d’avoir un deuxième regard critique sur ses stratégies, pour pouvoir peaufiner encore plus ces dernières. Ce fut ainsi que fut créé le noyau dur des Devil Bird.

L’équipe réalisa une trentaine de missions à travers le monde avant de grossir de nouveau les rangs. Deux autres commandos de cinq furent alors créé, les Devil Bird commençait à prendre de l’ampleur, ainsi qu’à se faire un nom. Chiron ne leur prêtait pas encore d’attention particulière, il existait alors des centaines de milices de mercenaire comme celle-ci à travers le monde. Qui faisait de la guerre et autres missions en tout genre, leur métier.

Nous sommes le 9 mai 3844, les Devil Bird étaient alors engagé par une société du nom de Dullahan. Dullahan les engagea pour une mission de grande envergure, ils devaient prendre le contrôle d’une base toute entière. Cette base appartenait à un concurrent de Dullahan, les trois équipes des Devil Bird furent mise à contribution pour cette mission. Mission qui fut une réussite totale. Ce coup de maître digne des plus beau fait de guerre de Zamy, fit plus de bruit que ce que qui conque aurait pu imaginer. Les grands de ce monde commençaient à s’intéresser à ce petit groupe de mercenaire dont le prestige montait en flèche. Dans l’année qui suivie l’effectif quadrupla passant de quinze à soixante-deux membres, les Devil Bird était maintenant une petite armée mobile. Qui pour la somme d’argent adéquat pouvait apporter son soutien à n’importe qui à travers le monde.

Nous sommes le 1 décembre 3844 lors d’une réunion réunissant les cent vingt-deux membres des Devil Bird au quartier général de l’organisation.

Zamy : « Mes chers camarades si je vous aie réunis ici en ce jour, c’est avant tout pour vous dire merci. Sans vous ce projet n’existerait pas, sans vous les Devil Bird n’aurait pas la réputation qu’ils ont aujourd’hui. Soyez en fier vous appartenez à la quatrième armée privée la plus puissante du monde à l’heure où je vous parle ! (applaudissement de l’assemblée). Mais nous devons voir encore plus loin, plus loin pour notre avenir. Nous allons devenir encore plus fort, plus influant, c’est pourquoi la prochaine mission ne sera pas une mission commandité par un acteur extérieur. Mais une mission directement décidé par nous et pour nous. Je vous propose ici même d’attaquer et d’englober la société Dullahan, anciennement l’un de nos employeurs, aujourd’hui plus gros fournisseur d’arme au monde. »

Aegis : « C’est un projet ambitieux chef, mais ne l’est-il pas un peu trop. Je veux dire Dullahan a à présent sa propre armée privée qui se poste comme la deuxième mondiale, c’est un morceau un peu trop gros même pour nous. »

Olbarim : « C’est vrai chef, on croit en vous. Vous avez toujours su nous mener à la victoire et c’est bien pourquoi autant son prêt à vous suivre. Mais cette mission s’apparent plus à un projet de fou qu’autre chose. Après je suis sûr que vous avez quelque chose derrière la tête j’attends donc que vous en disiez plus. »

Zamy : « Tu as raison Olbarim j’ai un atout, que je garde dans ma manche depuis bien longtemps. Il y a quelque chose que vous ne savez pas à propos des créateurs des Devil Bird. C’est-à-dire moi-même et d’Elise ici présente. Si j’annonce cette mission comme faisable, c’est parce qu’elle l’est. Car nous possédons la plus grosse force de frappe du monde. »

Sharur : « Chef, je veux bien qu’Aegis soit un démon de niveau supérieur. Mais même elle ne peut à elle seule s’attaquer à un organisme comme Dullahan. »

Zamy : « Je ne parle pas d’Aegis, pour certain je suis un héros, pour d’autre un tacticien hors du commun. Mais ce que vous ne savez pas c’est que je suis encore bien plus que ça. Connaissez-vous l’histoire des grands démons qui jadis régnaient en maître sur ce monde ? »

Sharur : « Oui évidemment qui ne connait pas l’histoire de cette époque où vivait des mastodontes de puissance. »

Aegis : « Chef vous n’êtes pas un grand démon ? »

Sharur : « Ne dis pas n’importe quoi, l’as-tu vu utilisé ne serait-ce qu’une fois de l’haura. »

Ellida : « Vous connaissez très mal vos cours d’histoire tous les deux, vous n’avez jamais remarqué. Vous n’avez jamais enquêté ne serait-ce qu’un minimum sur ceux qui vous ont employé ? »

Aegis : « Explique-toi Ellida. »

Ellida : « Zamy était le nom autrefois du Clusia le plus puissant du monde, le démon noir. Certaines légendes racontent qu’il a été scellé il y a très longtemps. De plus certaine rumeur dise t-aussi qu’il a été libérer par la Déesse bleu dont la tête a été mise à prix par Chiron il y a de ça quelques années. Il était évident que le stratège de la troisième guerre mondiale, Zamy le démon noir était toujours en vie et qu’il se trouve juste en face de vous, avec à ses côté la Déesse bleue. »

A cet instant toute la salle resta muette, Zamy donna un petit regard complice à Elise. Ils déployèrent alors ensemble leurs haura colossales. Tous les membres des Devil Bird en restèrent bouche bée, même Ellida qui avait deviné était transcendé par la puissance que représentait deux grands démons.

Zamy : « Etes-vous toujours avec moi ?! »

Tous les membres des Devil Bird : « Chef ! Oui chef ! »

Zamy : « Est-ce que vous êtes prêt à marcher sur Dullahan ?! »

Tous les membres des Devil Bird : « Chef ! Oui chef ! »

Le moral des troupes étaient à son maximum, tout le monde s’attelaient à préparer la mission qui allait faire des Devil Bird la deuxième plus puissante organisation du monde.

SUITE —>