3 : Une dernière mort ?

Hélène toujours accompagné d’Allen poursuivait son voyage à travers le monde, leur prochaine destination était la grande ville d’Uruma situé dans Galmor. L’un des cinq grands resté relativement puissant sur la scène mondiale. Hélène était toute excitée à l’idée de découvrir une ville aussi importante rempli de mystère et de nouveauté. Allen lui servait de guide il avait beaucoup voyagé dans sa vie et était déjà venu à Uruma.

Allen : « Je vais faire quelque course ne te perd pas. »

Hélène : « Pas de problème j’ai toujours mon portable de toute manière. »

Allen parti de son côté faire le plein de provision et trouver un endroit où loger pour la nuit.

Hélène : « Zamy, maintenant qu’Allen est occupé à faire les courses je veux que tu m’explique qui tu es réellement et sans détour ! »

Zamy : « Bien, bien, du calme je vais tout te dire. Tu admire beaucoup Uzumé parce qu’elle est un grand démon non ? »

Hélène : « Oui mais parce que elle est gentille avec moi aussi. »

Zamy : « Oui, mais tu ne connais rien mis à part Uzumé aux grands démons ? »

Hélène : « Eh bien non pas grand-chose, c’est-à-dire qu’à part Uzumé ils sont tous supposé mort depuis près de mille ans. Je ne vois pas l’intérêt de m’intéresser à des trucs morts il y a aussi longtemps. »

Zamy : « Merci du compliment… Enfin bon bref tu sais, quand je t’ai dit qu’il existait deux Clusia possédant une haura noire. »

Hélène : « Oui ça je sais, il y a toi et le démon noir et ? »

Zamy : « Eh bien si je te disais qu’il y a en fait moi et quelqu’un du nom de Tao. »

Hélène : « Le démon noir s’appelle Tao ? Et arrête d’éviter le sujet de départ tu as promis de répondre sans détour ! »

Zamy : « Ah lala t’es vraiment une gamine naïve. Tao n’est pas le démon noir est ce que tu comprends maintenant ? »

Hélène : « Tu es … le démon noir ?! »

Zamy : « Oui ! »

Hélène : « Tu mens Uzumé me l’aurai dit et puis le démon noir est connu pour être un monstre sans pitié. Je te connais trop bien pour savoir que ce n’est pas le cas, alors dis-moi la vérité ! »

Zamy : « Si tu avais un minimum de culture tu serais que le démon noir s’appelle Zamy et c’est Uzumé qui a fait le choix de ne rien te dire, choix que j’ai respecté. De plus les sabres que tu portes les dents de la mort, ne sont autre que les sabres que j’utilisais avant d’être scellé par un Exia il y a de ça un millénaire. »

Hélène : « Hmm j’ai toujours du mal à te croire… »

Zamy : « Oh ce que tu peux être compliqué toi, quand on sera rentré de ce voyage tu demanderas à Uzumé. »

Hélène : « Mouais, bah jusque-là je vais faire comme avant. »

Zamy : « Parce que tu comptais faire quoi ? A part faire comme avant. »

Hélène : « Arrête de m’embêter voilà ! Allons rejoindre Allen. »

Zamy : « D’accord allons y. »

Après cette discussion plus que chaotique et encore très flou pour la jeune Hélène, ils repartirent vers Allen pour commencer une visite plus approfondi de la ville. Ils le retrouvèrent devant un grand bâtiment d’un style assez ancien du début 21ème, Allen lui expliqua que c’était un siège d’assemblée dans laquelle cent-quarante-quatre représentants de cent-quarante-quatre territoires Exia à travers le monde se réunissaient. C’était cette assemblée qui prenait toutes les grandes décisions, c’était d’ailleurs ici qu’Emie se rendait pour les négociations sur le rapport entre êtres humains et Exia. La ville d’Uruma était un endroit stratégique avec de grands centres de commandement, elle bénéficiait d’une armée pour la défendre des plus redoutables. Hélène devait faire preuve de vigilance pour ne pas se faire démasquer, si un Clusia venait à être découvert dans cette ville les Exia sans serviraient comme prétexte pour déclarer une guerre ouverte contre des bastions humain dans le monde.

Hélène allait sur ses dix-sept ans et pour fêter son anniversaire Allen lui réserva une surprise de taille. La veille du jour gy il l’amena au plus grand parc d’attraction de la ville, puis il fit avec elle les boutiques en ne lui donnant aucune limite de budget. Hélène toute émerveillé par sa journée rentra le soir à l’hôtel au bord de l’épuisement, le lendemain ils devaient aller visiter un musée consacré à l’histoire de la ville. L’entrainement d’Hélène avait été laisser de côté avec l’accord de Zamy, bien conscient qu’une jeune fille doit aussi pouvoir souffler de temps en temps et faire des activités de son âge.

Une fois la visite de la ville d’Uruma terminer, Hélène repris son entrainement avec ardeur. Tout en continuant de voyager dans un tour du monde à la recherche de nouvelle chose à découvrir. Allen servant toujours de guide et de cobaye d’entrainement se faisait un plaisir de partager son expérience du monde avec elle.

Alors qu’ils étaient sur un chemin de campagne dans un coin perdu, Allen ressenti une haura se rapprocher. Un groupe de bandits les attaqua, ils étaient une dizaine tout au plus tous Exia, mais leur manière de procéder interpela Zamy. Leurs attaques ne visaient pas les biens de valeur ou autre objets que des bandits pourraient convoiter, ils cherchaient plutôt à blesser et à tuer leurs victimes. Le combat bien que déséquilibrer numériquement parlant, ne dura pas longtemps Allen était redoutablement puissant et balaya tous les ennemis sans qu’Hélène n’ait à fournir un effort quelconque. Après cette attaque deux autres se produisirent, un tel acharnement renforçaient les doutes de Zamy ces attaques étaient ciblées sur Hélène et Allen.

Par la suite il n’y eu aucune autre attaque, le voyage continua tranquillement pendant encore deux ans. Hélène arrivée à ses dix-neuf ans maîtrisait déjà les capacités liées à l’haura bleue et rouge. Il ne lui manquait plus que la noire pour égaler l’ange des enfers Zia, du moins pour ce qui était des bases de la manipulation de l’haura blanche. Hélène était loin d’avoir l’expérience et les capacités de Zia en combat.

Zamy proposa à Hélène de commencer à rentrer vers l’Istancie pour apprendre à manier l’haura noire. Le voyage retour pris une bonne année, le temps pour Hélène de parfaire son entrainement Zamy lui avait désormais enseigné tous ce qu’il pouvait à l’heure actuelle sous cette forme. Il était temps de compléter l’haura blanche d’Hélène par le maniement de l’haura noire.

Alors qu’ils étaient sur le chemin à mille deux cents kilomètres tout au plus des frontières avec l’Istancie, un homme se dressa sur leur route. L’individu en question n’était pas n’importe qui, mesurant deux mètres dix, cheveux rouge sang, les yeux marron et une musculature digne d’un Hercule. Cet homme faisait partie des élémentaire Exia. Les élémentaires Exia étant les Exia les plus puissants dans chacun des cinq éléments que l’haura incolore leur permet de contrôlé. L’homme en question était l’élémentaire du feu, son apparence le laissais facilement comprendre, il n’était pas apparu ici par hasard. Etant le commanditaire des attaques subi par Hélène et Allen il y a deux ans, sa mission était de comprendre pourquoi l’élémentaire de l’électricité Allen avait subitement disparu et qui était cette jeune fille possédant deux haura d’une puissance remarquable.

Ismar : « Bonjour Allen. »

Allen : « Que fais-tu ici Ismar ?! »

Ismar : « Je te retourne la question ? »

Hélène : « C’est qui ce type Allen ? »

Ismar : « Oh Allen t’as donc caché son identité, intéressant je vais te dire qui il est … »

Allen : « Ferme là un peu Ismar je peux me présenter moi-même, Hélène je suis en réalité l’élémentaire de l’électricité. Je suis le troisième plus puissant Exia au monde. Je suis ici en mission pour ta sécurité et empêcher que tu ne fasses une bêtise qui couterait cher au monde. De plus je ne vois pas ce que tu viens foutre ici Ismar ! »

Ismar : « Je suis ici parce que tu es soupçonné d’avoir oublié ton objectif et que ta gentillesse excessive pour cette jeune fille ne devienne un danger encore plus grand, que celui dont tu es censé protéger les Exia. »

Hélène : « Comment, mais vous me caché tous des trucs aussi important ! Et qu’elle bêtise veux-tu m’empêcher de faire ?! »

Allen : « Du calme Hélène, je te l’ai caché pour te prouver que je ne suis pas ton ennemi ni celui des Clusia. Si je t’avais dit que j’étais un Exia haut placé jamais tu ne m’aurais laissé t’accompagner. Et mes semblable t’aurai tué sans la moindre hésitation. C’est pourquoi je me suis porté volontaire pour te surveillé au péril de ma vie, pour éviter un meurtre inutile et une guerre. »

Hélène : « Une guerre ?! »

Ismar : « Tu n’as pas compris ? Tu es un Clusia prodige, tu as développé ton haura à l’âge de dix ans depuis quoi nous te surveillons. Tu as survécu jusqu’alors car tu étais sous la protection de la Déesse de la Terre ainsi que du Haut Commandant d’Istancie. Sans quoi nous t’aurions assassiné sans le moindre remords bien avant, mais une guerre contre un immortel et un grand démon nous aurait coûté trop cher. »

Hélène : « Je ne suis rien d’autre qu’une gêne pour vous ? Allen répond ! »

Allen : « Non j’ai fait ce choix pour protéger une vie et depuis tout ce que nous avons vécu ensemble n’était pas de la comédie. Je t’ai entrainé, je t’ai aidé, ce sont là mes vrai liens avec toi. »

Hélène : « Vous ne m’avez toujours pas dit qu’elle problème une jeune fille à l’âge de dix ans aurait pu causer, au point d’en affecté le monde. »

Allen : « Nous soupçonnons tes pouvoirs de permettre la libération… ! »

A cet instant Ismar poignarda Allen pour l’empêcher de dévoilé la vérité à Hélène, inconscient Allen tomba par terre.

Ismar : « Tu allais en dire trop, élémentaire ou pas si tu es pris par surprise tu meurs comme tout le monde. »

Hélène : « Qu’as-tu fais espèce d’enfoiré ! »

Ismar : « Oh pauvre petite, il vaut mieux pour toi que tu ignores ce dont tes pouvoirs pourraient être capable de réveiller. »

Hélène : « Zamy t’es où ?! »

Ismar : « Zamy ?! Comment sais-tu ?! »

Zamy : « Oui Hélène, si tu te demandes si par hasard je sais de quoi il s’agit, je pense savoir en effet. »

Hélène : « Alors dis le moi ! »

Ismar : « Attend tu peux entrer en contact avec lui ?! C’est donc ça, je comprends maintenant comment tu étais capable d’apprendre toutes sortes de techniques sans le moindre livre, sans professeur à tes côtés. C’est parce que cet enfoiré avait encore un moyen de communiquer ! »

Hélène : « Crouille toi d’expliquer Zamy, je le sens d’humeur massacrante ce type ! »

Zamy : « On n’a pas le temps, tu vas devoir faire quelque chose que n’importe quel grand démon arrivé à l’âge de vingt ans fait. »

Hélène : « Hein ?! Mais de quoi tu parles ? »

Zamy : « Tu vas réveiller la totalité de tes pouvoirs ! »

Hélène : « De quoi ? Mais comment ?! »

Zamy : « Excuse-moi ça risque d’être un peu dur à supporter… »

Hélène : « Attend de quoi tu parles ! » (Dit-elle en poussant un cri strident)

Ismar : « Arrête ça démon noir, j’ignore ce que tu essais mais je sens ton haura répugnante ! »

Zamy était sur le point de confronter Hélène à l’haura noire de manière directe, en lui injectant depuis la bague l’haura dans son corps. Ce processus allait créer un choc très violent, qui permis à Hélène de réveiller la totalité de son haura. En effet jusqu’à maintenant Hélène avait montré des capacités d’apprentissage extraordinaire, mais à part ça et le faite d’avoir développé son haura à dix ans elle suivait le parcourt normal d’un utilisateur de l’haura blanche, comme Zia l’avait fait auparavant. Zamy ayant remarqué que ces facultés ne devait pas être les seules, il avait déduis qu’Hélène n’avait pas totalement réveillé son pouvoir à l’âge de dix ans. Elle avait quelque chose d’unique encore différent. Elle avait réveillé ces pouvoirs de grand démon à dix ans, ce qui avait provoqué l’arrêt du vieillissement de son corps et une immunité à n’importe qu’elle maladie. Mais les Clusia réveillant toujours leur pourvoir au minimum à vingt ans et plus, Hélène par hypothèse devait posséder quelque chose d’encore jamais vue.

Il la choqua d’un contact direct avec l’haura noire, jusqu’ici la seule à avoir survécu à pareil expérience avec cette haura fut Uzumé par transfusion sanguine. Dans ce cas le contact était moins direct, Hélène subissait juste une énorme pression sur tout son corps, qui par instinct puisa dans toutes ses ressources pour contrer l’intrus et survivre. Le choque ne dura qu’à peine une seconde, après quoi Hélène repris ses esprits. Elle jeta la bague lui permettant de communiquer avec Zamy au sol. Puis en une fraction de seconde dégaina les dents de la mort vers Ismar et lança une onde d’haura noire en puisant dans les ressources de Zamy sans être connecté à lui. Elle se servait de la puissance du démon noir et la maniait avec sa propre volonté, tout en appuyant de sa puissance ses coups. Ismar bien que surpris était un combattant aguerri et entrainé aux pires situations. Il contre-attaqua, Hélène lui enfonçant son épée de la main droite dans le bras gauche, puis il tira avec un révolver de la main droite dans sa poitrine. Hélène fit quelques pas en arrière, puis on vit ses blessures se refermé et complétement cicatrisé. Après quoi Hélène reparti à l’assaut et avec les techniques les plus puissantes et dévastatrices que Zamy lui avait appris. Elle réduit en morceau le pauvre Ismar qui ne pouvait esquiver dans le feu de l’action et mourra au bout de deux minutes d’une pluie de coup acharné.

Hélène rengaina les sabres dans leurs fourreaux, repris la bague et la passa de nouveau à son doigt.

Hélène : « Maintenant dis-moi, avait-il peur de moi ? Où ai-je encore un autre pouvoir qui me permettrait de réveiller je ne sais quoi ? »

Zamy « Peur de toi ? Non je ne pense pas, Ismar ne se doutait pas que tu pouvais posséder une telle force. Allen devais sans douter, mais je pense être le seul qui croit que tu es plus dangereuse pour le système Exia que ce que tu as encore la possibilité de réveiller. »

Hélène : « Ne tourne pas autour du pot, dis-moi qu’est-ce que je suis censé pouvoir réveiller ?! »

Zamy « Ils ont peur que tu me réveille moi. »

Hélène : « Toi ?! »

Zamy : « Oui ils ont peur de la résurrection du démon noir, c’est pourquoi Allen te surveillait parce qu’il a peur de moi et de ce dont je suis capable. »

Hélène : « Est-ce que tu es avec moi uniquement dans l’espoir que je te libère ? »

Zamy : « Non j’ignorai jusqu’à ton existence avant qu’Uzumé ne vienne me parler de toi. Après il est possible qu’elle espérait un jour que tu pourrais me faire revenir. Personnellement je n’ai pas pensé une seule fois à cette possibilité lorsque j’ai accepté de devenir ton professeur. Je voyais plus ça comme un jeu, qui me permettrai de toute manière de m’évader de ma prison et tu m’as permis durant ces quatre dernières années de m’évader je t’en remercie. »

Hélène : « Oui, mais maintenant désir tu que je te libère ? »

Allen : « Ne fait pas ça ! » (Dit-il en crachant du sang)

Hélène : « Allen tu m’as menti et maintenant tu continu comme si de rien était, tu crois que je vais t’écouter. »

Allen : « Si je t’ai menti c’est pour protéger ce monde, le démon noir est un monstre qui a marché sur la Terre pendant des siècles. Il y régnait en maître, l’Exia capable de contrôler les cinq éléments la scellé pour l’empêcher de réduire ce monde en miettes. »

Hélène : « Hmm… Tu es encore plus pitoyable que je ne pensais. Ton discours pro-Exia ne peut pas marcher avec moi, je viens d’Istancie un pays où l’histoire du monde et tout le deuxième millénaire existe encore dans les livres d’histoires et n’as pas été censuré par les Exia. Le démon noir à jouer le rôle d’arbitre, de juge, de bourreau. C’est vrai, mais jamais il n’a voulu contrôler le monde à la manière d’un dictateur, ça c’est le jeu des Exia en ce moment même. »

Allen : « Qui te dis que leur livre d’histoire ne mente pas et que … »

Hélène : « Silence ! Comment je peux savoir si leur livre d’histoire ne mente pas ? Mais parce qu’en Istancie les gens vivent libre et que si les grands démons avaient vraiment voulu. Si Zamy avait réellement voulu avec cet anneau il aurait pu continuer d’une manière ou d’une autre a infligé au monde son emprise comme tu le dis si bien. »

Allen : « Tu ne sais pas ce dont il est capable, ne t-a-t-il pas lui aussi caché son identité ? »

Hélène : « Si au début, mais ça fait deux ans que sais qui il est. Zamy tu sais comment procéder pour que je puisse te libérer ? »

Zamy : « Oui plus ou moins, mais je ne te dirais rien. »

Hélène : « Hein comment ça ?! Tu ne veux pas être libre ? »

Zamy : « Je ne suis pas un ange et je préfère que tu prennes cette décision à tête reposée, que tu aille parler avec Uzumé avant de prendre une quelconque décision. »

Allen : « Hélène ne fais pas ça ! »

Hélène : « Soit j’irai demander à Uzumé et toi Allen que je ne te revois plus. Je pars pour rejoindre Uzumé en Istancie ne t’avise plus d’intervenir dans ma vie. »

Sur ces mots Hélène parti furieuse et troublé par les récents évènements, ainsi que par le refus de Zamy à sa propre libération. Elle se rendit par avion directement en Istancie, elle appela Uzumé à la rejoindre au siège du conseil des cinq. Après avoir expliqué toute la situation à Uzumé et Emie, elle voulut savoir comment libérer Zamy qui ne donnait plus signe de vie depuis la dernière fois. Uzumé lui révéla ce qu’elle savait, elle non plus n’avait pas été mise au courant. Elle lui donna juste le lieu où le corps du démon noir avait été scellé. Dans le temple près de la frontière avec le Pranamo là où elle lui avait donné la bague.

Une fois arrivé à la frontière Hélène se rendit au temple, elle y trouva à l’intérieur Allen toujours prêt à l’empêcher de commettre l’irréparable.

Hélène : « Je croyais avoir été clair, je ne voulais plus jamais revoir ta tête de ma vie. »

Allen : « C’était très clair, mais entre écouter une jeune fille en pleine crise d’autorité et mon devoir de préserver ce monde d’un des plus grand monstre qu’il est connu. Je me suis dit que le monde méritait d’avantage mon aide. »

Hélène : « Tu vas t’opposer à moi ? »

Allen : « Je t’empêcherai ne serait-ce que de tenter la libération du démon noir, par la force s’il le faut. »

Hélène : « Alors je n’hésiterai pas à t’éclater en mille morceaux comme j’ai fait avec ton copain Ismar. »

Allen : « Ne prend pas trop d’assurance parce que tu as réussi à battre Ismar il était faible. »

Hélène : « Je croyais pourtant que vous étiez les plus fort des Exia. Les Exia seraient en fait si nul ? »

Allen : « Ismar n’était pas du tout le plus force des Exia contrôlant le feu, il était juste le plus fort ayant voulu le poste au sein des cinq élémentaires. »

Hélène : « Il t’a pourtant battu, mais bon fini la parlote. »

Allen : « Comme tu voudras. »

Allen allait se lancer sur Hélène pour la maîtrisé avant que cela ne devienne impossible, mais les choses ne se passèrent pas comme prévu Emie qui avait suivi la jeune femme intercepta Allen. A cet instant Isis anciennement la gardienne du portail menant au monde des morts, attrapa Hélène. La pauvre ne comprenant pas ce qu’il se passait se laissa emporter par les évènements.

Hélène : « Qui es-tu ?! »

Isis : « Calme toi jeune fille, je suis la gardienne du monde des morts Isis, je viens de la part de mon maître le démon noir. J’ai besoin de savoir si vous être prêtes à assumer le poids de votre décision. »

Hélène : « C’est Zamy qui t’envoi ? Pourquoi est-ce que je ne peux plus lui parler depuis l’anneau ? »

Isis : « Parce qu’il ne veut pas t’influencer. Il faut que tu sache certaine chose avant de décider de sa libération. Le surnom de mon maître, le démon noir, n’est pas un surnom volé il a tué énormément de personnes dans sa vie. Il en a aussi sauvé beaucoup d’autres, mais il faut que tu sache que le genre humain lui est complétement indifférent depuis plus d’un millénaire. Avant même d’être scellé il pensait sérieusement à détruire ce dernier avant que nous grand démons ne l’arrêtions. Il n’a fait que voyager de prison en prison depuis maintenant plusieurs siècles, personne ne peut dire comment il agira une fois libérer. Si jamais sur le long terme il venait à nouveau à vouloir la fin de ce monde, nous ne pourrions plus l’arrêter. C’est pour toutes ces raisons qu’il ne veut pas t’influencer et qu’il m’envoie te prévenir. »

Hélène : « J’ai du mal à croire que l’on parle de la même personne, j’ai vécu avec Zamy. Il m’a accompagné guidé pendant quatre années et jamais je n’ai vu un soupçon de malhonnêteté en lui. Personne ne peut mentir et caché sa vraie nature pendant aussi longtemps c’est juste impossible. »

Zamy : « Parce que ma nature apparente n’est pas celle d’un monstre, le démon noir n’est pas moi plutôt il est en moi. Hélène ton choix réfléchis y correctement, car une fois que je serais libérer je bousculerai se monde à coup sûr. Des guerres en découleront, de la violence, mais je ne peux pas laisser le monde tel qu’il est en laissant Exia, simple humain ou Clusia dirigé des masses comme ils le font en ce moment même. J’ai longtemps pensé avoir été lassé de l’humanité de sa stupidité, mais en réalité je ne peux m’empêcher de vouloir jouer les arbitres. Le rôle du protecteur influent dans l’ombre est mon rôle et je ne peux pas m’en détacher. Alors sache le une bonne fois pour toute, une fois libérer, j’irai tuer, j’irai piétiner tous les dictateurs de ce monde, j’engendrerai la mort en tout bon maître des enfers qui se respecte. »

Hélène : « Zamy… J’en suis consciente je ne suis plus une petite fille, je sais bien que les choses ne peuvent être changé sans en bousculé certaines. Mais en tant que grand démon je serais aussi là pour te rappeler les limites à ne pas franchir. Alors c’est décidé je veux te libérer sinon sans toi le monde ne peux pas changer, je n’ai pas ta force, ni ton vécu pour y arriver. »

Sur ces mots Isis pouvait ressentir la joie mélangée à la tristesse dans l’esprit de son maître. Elle indiqua à Hélène où était exactement la boule dans laquelle le corps de Zamy était scellé. Elle réunit toute sa puissance et se mit à la frapper de toutes ses forces pendant plusieurs minutes sans jamais s’arrêter, puis une énorme explosion se fit ressentir dans le temple, Emie vola à travers la pièce où se trouvait Hélène et Isis.

Allen : « Arrête ça immédiatement ! »

Emie : « Coriace l’enfoiré. »

Allen : « Recule immortel, tu ne mourras pas, mais tu n’as pas non plus la puissance pour me tenir tête. »

Isis : « Dans ce cas je t’empêcherai de touché un seul cheveu de cette jeune fille. Continue Hélène ne t’arrête surtout pas ! »

Allen bien quand deux contre un, avait encore l’avantage sa puissance était effrayante. Zamy l’avait remarqué par le passé Allen n’était pas un Exia ordinaire, son rang en tant qu’élémentaire de l’électricité n’était pas un mensonge. Pendant qu’Hélène luttait pour libérer son mentor, Allen pulvérisait Isis et Emie, puis un coup atteignît Hélène la propulsant à son tour à travers la pièce. A cet instant alors qu’Allen allait porter un coup assez violent pour stoppé un moment les trois femmes. Une haura noire se fit sentir on entendit comme un bruit de coquille cassé et dans la poussière remuer par le combat. Zamy fini par sortir de la boule conçue à partir des cinq éléments qui l’emprisonnait depuis plus d’un millénaire. Le monstre aussitôt sortit fit étalage de sa puissance, repris à Hélène les dents de la mort et mis en joug Allen.

Zamy : « Je n’ai pas l’intention de te tuer Allen alors va-t’en maintenant ! »

Allen : « Je ne peux laisser un monstre tel que toi dans ce monde, tu ne feras que le détruire. Tu appartiens au passé et tu n’es plus adapté pour le présent tel qu’il est ! »

Zamy : « Soit alors tu choisi la mort ? »

Allen : « Je choisi de t’arrêter tant que tu es encore faible physiquement, prépare toi ! »

Zamy : « Une dernière question, as-tu peur de la mort ? »

Allen : « je n’ai peur ni de la mort, ni de toi. »

Zamy : « Mauvaise réponse… »

A ces mots les deux êtres commencèrent un combat de titan, comme il n’y en avait pas eu depuis fort longtemps sur Terre. Allen rivalisait avec Zamy, ce mettant à la hauteur du jadis plus puissant être au monde, le démon noir. Allen engagea une technique imparable faite d’une vingtaine de feintes exécuté en une fraction de seconde. Zamy qui venait à peine de recouvrer les capacités de son corps n’eut pas les réflexes suffisant pour parer l’attaque. Au moment où il pensait pouvoir esquiver avec la technique de téléportation qui le rendait immortel, un éclair foudroyant traversa son bras le brulant, à cet instant le corps tout entier de Zamy réagis comme s’il disjonctait. Pas à cause de l’attaque d’Allen, mais à cause du surplus de puissance de l’haura noire dont son corps n’avait plus l’habitude de maîtriser. Zamy était en train de perdre le contrôle de son corps par un manque ou plutôt un oubli de la symbiose entre limite physique de ce dernier et de son esprit gérant l’haura insuffler à l’intérieur. L’esprit de Zamy ayant été séparé pendant plus d’un millénaire de son enveloppe charnelle, se baladant sous l’aspect d’une simple projection d’haura qui ne connaissait aucune limite physique, la réintégration ne pouvait être instantanée et parfaite. Allen allait profiter de cet instant pour donner le coup final au démon noir, qui après mille huit-cents-vingt-quatre années d’existence allaient mourir le 22 mars 3820. Allen transperça la cage thoracique de Zamy avec sa main, allant jusqu’au cœur pour le transpercer à son tour. Puis donna la plus puissante décharge électrique que pouvait lui permettre son pouvoir, Zamy brûla de l’intérieur comme du papier journal et s’écrasa au sol carbonisé.

Hélène qui se relevais à peine vis le corps noir, brûlé, tomber au sol dans un mouvement lourd et lent. Sur le moment elle ne réagis pas, c’était Isis à ses côtés qui en voyant son maître mourir bondit vers Allen pour le tuer. Mais à cet instant une haura bleu apparu de nulle part, elle emporta le corps carbonisé de Zamy, puis fit évanouir les survivants. Après quoi Zia et Uzumé arrivèrent pour emmener chacune de leur côté Isis, Hélène avec Uzumé et Allen avec Zia.

SUITE —>