16 : La cinquième guerre mondiale

Nous sommes le 22 février 3893, dans la dernière zone neutre encore en contact avec les frontières Istanciennes se déroulait un combat. Un combat entre deux Clusia détenteurs de l’haura noire, l’un des deux combattants était Ardelia. Le deuxième était l’homme qui possédait l’haura du démon noir, il présentait son cache œil sur l’œil gauche. Laissant apparaître un œil droit couleur rouge vif. Le combat ne semblait pas agressif, c’était plutôt un combat pédagogique.

Satan : « Remonte plus ta garde ! Et arrête de combattre avec ta haine, combat avec ta tête. »

Ardelia : « … »

L’inconnu était réapparu et avait subitement proposé à Ardelia de l’entraîné. De l’aidé à canaliser sa haine, à la maîtriser. Ardelia dans un premier temps avait répondu à cette proposition comme elle le faisait toujours, en attaquant de front sans réfléchir. Mais son adversaire était d’un niveau tout autre, la réponse avait été directe. Il avait assommé Ardelia une vingtaine de fois avant qu’elle ne daigne l’écouter. Il l’entraina ainsi durant une année entière, lui donnant une éducation, un entrainement et un but à sa vie. Elle qui n’avait connu que le malheur et la persécution, venait pour la première fois de voir une main tendu dans sa direction. Une main prête à l’aider, à l’encourager, à la soutenir et l’aider à avancer. Une fois l’année achevé, passé à s’entrainer, à apprendre, Ardelia avait fondamentalement changée. Son regard sur l’humanité était toujours agressif, mais la haine avait quasiment disparue. Elle avait appris sur elle, appris à voir sa vie autrement. Et quelqu’un les avait observé durant tout ce temps, Hélène depuis The World avait dès le première instant ressenti l’haura du démon noir. Et s’était contentée du rôle de spectateur, afin de découvrir qui était cet homme sorti de nulle part. Plus elle le regardait plus elle voyait une personnalité bien distinct du démon noir, c’était clairement quelqu’un d’autre. Mais quelque chose lui disait encore au plus profond de son esprit, que cet homme avait en quelque sorte une part de son mentor en lui.

Ardelia le 5 mars 3894 se rendit à nouveau en Istancie, il si déroulait alors une grande assemblée. Dès qu’Ardelia fut repérer aux alentours de la ville dans laquelle se déroulait cette dernière. Une alerte de niveau maximale fut déclenchée, néanmoins Ardelia avançait de manière pacifique. Alors que des militaires lui barrèrent la route, elle leva les mains en l’air. Elle venait pour parler, négocier avec les dirigeants d’Istancie et en particulier avec Uzumé. Sa demande à la surprise générale, fut la déposition de sa candidature pour le conseil des cinq. En effet ce dernier qui avait été réamorcé par Uzumé quelques années avant, n’avait toujours pas trouvé suffisamment de candidat puissant pour compléter ses rangs. Il y avait ainsi deux places vacantes dans le conseil, les trois autres étant occupés par Uzumé elle-même et deux généraux issus de l’armée Istancienne. A cette demande des plus surprenante Uzumé s’empressa d’aller à la rencontre d’Ardelia. Ne l’ayant jamais vu auparavant du fait qu’elle se trouvait dans le coma lors de sa dernière apparition. Elle était plus que curieuse d’entrer en contact avec le nouveau pilier possédant l’haura noire.

Uzumé : « Ainsi voici dont celle qui a créé cette vague de panique, et bien tu peux être fier de toi. M’obliger à sortir d’une assemblée nationale au beau milieu de cette dernière. »

Ardelia : « Tu m’en vois désolé, mais j’ai un marché à proposer à l’Istancie. Et tu es la première concerné. Afin de racheter mes fautes passé en vers ce pays, je viens ici même poser ma candidature pour le protéger. En tant que membre du conseil des cinq, je suis prête par ailleurs à n’avoir aucun privilège en tant que membre. A avoir les droits d’un simple soldat, prêtant ainsi ma puissance sans aucun retour de votre part. »

Uzumé : « Eh bien j’ai du mal à croire en te voyant aujourd’hui, que tu es celle qui mis en déroute les deux pays les plus puissants du monde. Et qui plus est nécessité l’intervention de la Déesse des morts en personne. (Dit-elle avec un air légèrement sarcastique) »

Ardelia : « Je n’attends pas non plus à une confiance aveugle, je pose seulement la partie du contrat qui stipule que j’offre ma puissance à l’Istancie. Je vous laisse faire toute l’autre moitié de ce contrat, en y mettant pratiquement tout ce que vous voulez. Plutôt intéressant non ? »

Uzumé : « Bien, je n’ai qu’une question en échange de ton affectation au conseil des cinq. Je veux savoir qui t’as donné ce sabre que tu portes en ce moment ? »

Soldat : « Madame vous n’allez pas l’intégrer au conseil des cinq aussi facilement ? » (Dit-il en se penchant vers la Déesse de la Terre, tout en évitant qu’Ardelia ne l’entende)

Uzumé répondit alors dans l’oreille du soldat déconcerté, qu’il n’y avait rien à craindre.

Ardelia : « Soit, c’est mon mentor qui me la offert une fois mon entrainement terminé. »

Uzumé : « Je ne te demanderai pas qui est ton mentor, je n’ai stipulé qu’une question dans ma partie du contrat se serait contraire à ce dernier que dans poser une seconde. Tu es officiellement l’un des membres du conseil des cinq. »

Sur ces paroles Ardelia attendit la fin de l’assemblée puis suivi Uzumé jusqu’au conseil. Où elle fut présentée à toute l’équipe le composant. Après quoi Uzumé lui expliqua sa première mission, mission servant de test. Cette mission était simple, mais le fait que ce soit Ardelia qui la remplisse la rendait très compliqué. Cette mission étant un voyage politique, voyage d’affaire consistant à entretenir les relations entre le conseil des cinq et les sept esprits de Falcor. Lorsqu’Uzumé avait annoncé que ce serait Ardelia qui serait en charge de cette mission, les deux généraux membres du conseil en étaient resté bouche bée. Ne comprenant pas une seule seconde les intentions de la présidente du conseil. Mais par respect pour Uzumé et surtout parce qu’ils avaient confiance en elle, ils laissèrent Ardelia mener la mission. Du côté des sept esprits de Falcor, celui qui était chargé des relations extérieures, n’était autre qu’Arolde. La mission se déroula sans aucun accros, les sept esprits ayant pris quelques disposition. Afin d’éviter que ne se croise Ardelia et Laurine qui depuis leur dernière rencontre en Istancie n’étaient pas de grandes amies.

Alors que tout ce petit monde vaguait à ses occupations, Hélène alla voir Uzumé. Pour lui dire qui était en réalité le mentor d’Ardelia. Ce à quoi Uzumé répondit qu’elle l’avait deviné dès l’instant où elle avait vu le sabre de la jeune femme. Une seule personne au monde était capable de créer ce genre de sabre, cette personne n’était autre que le démon noir aujourd’hui mort. Uzumé en avait déduis que l’être mystérieux possédant l’haura du démon noir avait dû faire ce sabre à Ardelia et était par la même occasion son mentor.

La balance composée des différents puissants du monde était dans un équilibre quasi prodigieux. Avec un léger avantage pour l’Istancie, avec le soutien d’Uzumé et maintenant d’Ardelia le pays possédait deux grands démons qui savaient se battre. Le camp de Vadmintir et des Hell Bird possédait lui aussi deux grands démons, piliers par la même occasion qui savaient eux aussi se battre. Les forces de Falcor semblaient être les plus en difficulté, avec pour seul Clusia puissant Laurine qui sans arme ne faisait pas le poids face à ses congénères. Et enfin le pilier possédant l’haura rouge Yu, qui refusait catégoriquement de ce battre. Hélène qui observait tout ce petit monde depuis The World décida de fabriquer une arme pour Laurine. Une arme qui pourrait l’aider à survivre et à vaincre ses ennemies le moment venu, mais Hélène se buta sur un problème. Après avoir demandé son avis à Laurine sur le sujet, Laurine ne voulait pas d’un sabre comme ceux de son père ou encore comme celui d’Ardelia. Elle voulait une hache, chose qu’Hélène ne voyait absolument pas comment lui faire. Il fallait créer une arme en changeant l’organisation de la matière elle-même en l’altérant avec l’haura noire. Ainsi le matériau servant à la conception de l’arme une fois réorganisé, permettait une utilisation optimum de cette dernière. Il n’y avait qu’avec cette technique que les armes pouvaient permettre à un Clusia détenteur d’une haura noire, d’utilisé sa puissance à son potentiel maximum. Hélène passa des mois à élaborer la hache que lui avait commandée Laurine. Même Lucifer avait prêté main forte à la Déesse des morts dans la conception de cette dernière. Pour finir au bout de neuf mois, l’arme en question fut terminée. C’était une hache de guerre imposante et incrusté de petits ornements, elle faisait écho au marteau d’autrefois utilisé par Kami. Une arme de ce calibre demandait une force physique colossale pour être manié à la perfection. Chose que Laurine avait hérité de son père, elle était à l’époque le Clusia possédant la plus grande force physique.

Le 19 décembre 3895 se déroulait une réunion des sept esprits de Falcor. Une réunion quelque peu délicate, elle était portée sur Yu. Cette réunion avait pour objectif de faire de Yu un combattant, un atout qui les aiderait dans les futures batailles. Mais Yu après plusieurs demandes restait campé sur ses positions, refusant d’aller se battre.

Général Brett : « Nous ne pouvons plus garder le dénommé Yu tel quel. Il est en ce moment une bombe dont nous n’avons pas le détonateur. »

Laurine : « Qu’est-ce que vous insinuez par-là ?! »

Général Sandford : « Du calme Laurine, rien a encore été décidé. »

Laurine : « Décidé de quoi au juste ? »

Général Leif : « Laurine il faut que tu comprennes que la puissance de Yu, s’il ne veut pas l’utiliser devient l’un de nos points faible. Dans une période comme la nôtre où l’empire de Vadmintir est à nos portes. Yu représente un danger, si jamais alors qu’il ne sait pas se battre l’ennemi venait à le capturer. Il serait bien moins gentil que nous à son égard, il le briserait et en ferait un bon petit soldat qui serait ensuite retourner contre nous. »

Laurine : « Mais je suis là pour le protéger ! »

Arolde : « Et c’est bien là le problème ! Ton rôle n’était pas de le couver, mais de l’entrainer. Ce pays a besoin de ta force au même titre que de celle de Yu, cela ne nous servira à rien si tu n’es présente que pour protéger Yu et non pour nous prêter main forte. »

Général Brett : « De par son comportement il pénalise doublement les forces Falcorienne. Les privant de son potentiel démesuré et en plus de ta disponibilité. Tu n’es pas l’un des membres de sept esprits de Falcor pour jouer les nounous. »

Laurine : « Et qu’est-ce que vous proposez ? »

Général Edna : « Il aura un dernière ultimatum, s’il refuse toujours de ce battre. Il sera alors vu comme un ennemi, entravant à la sécurité du pays, de son pays. »

Laurine : « Vous êtes sérieux ?! Vous ne valez pas plus que Vadmintir aux mains des Hell Bird en agissant de la sorte. Depuis quand les gens n’ont plus le droit de décider ce qu’ils feront ou non de leur propre corps ? »

Arolde : « Nous n’avons pas le choix ! Nous obéissons à un pays, à ses dirigeants, notre mission absolue reste la sécurité de ce pays. »

Laurine : « Soit envoyé votre ultimatum, je comprends j’irai tenter du mieux que je pourrais de convaincre Yu. »

Général Sandford : « Sage décision, merci Laurine. »

Alors que la réunion fut terminer, Laurine était en train de partir elle fut stoppé par Arolde et le général Sandford.

Arolde : « Attend une minute Laurine. »

Laurine : « Que me voulez-vous ? »

Général Sandford : « Nous savons que tu caches tes véritables intentions et nous sommes prêt moi et Arolde à t’apporter notre soutien. »

Laurine : « Qu’est-ce que vous racontez, c’est un test pour savoir si j’ai menti ? »

Arolde : « Non absolument pas, car il est clair que tu as menti tout le monde s’en doute. (Dit-il avec un sourire) Moi et Sandford désapprouvons cette manière de faire, mais elle vient de supérieur direct c’est pourquoi tout le monde si plie sans rien dire. Mais dit bien à Yu, qu’il n’est obligé de rien. Nous lui préparons en ce moment même une porte de sortie vers l’Istancie avec le soutien de ta sœur Uzumé. »

Laurine : « Vous êtes fou, laissé moi gérer ça toute seule. Si vous faites ça, ils le seront tôt ou tard et vous serez radié et envoyé en prison pour trahison. »

Général Sandford : « Ne t’inquiète pas pour nous, Arolde commande les sept esprits de Falcor depuis le début. Avec l’appui que procure la puissance des Devil Bird nous avons un moyen colossal de pression sur les dirigeants de ce pays. Ne te préoccupe pas de nous et laisse nous te faire ce cadeau à toi et à Yu. Tu l’aime non ? Alors ne pense à rien d’autre cas sa sécurité et la tienne. »

Laurine : « Je le répète vous êtes de grands fous. » (Dit-elle les larmes aux yeux)

A cette instant Arolde la pris dans ses bras et lui murmura dans l’oreille d’aller le plus vite possible faire ses bagages. L’ultimatum fut envoyé à Yu, qui sur les conseils de Laurine renvoya un non définitif. Il fut alors pris une décision qu’aucun des sept esprits de Falcor n’approuva. Il avait été décidé si jamais Yu refusait une énième fois de ce battre, de le sceller dans une prison spéciale. Mais l’ordre qui venait d’être donné, n’avait rien avoir, les dirigeants de Falcor venaient d’ordonné l’exécution du traître. A cet ordre qui paraissait disproportionné par rapport à la situation, les sept esprits au complet participèrent à l’évacuation de Yu vers l’Istancie. Le scénario était le suivant, Yu avec l’aide de Laurine s’était enfui vers le continent Est. Les autres esprits avaient fait tout ce qu’ils avaient pu pour les en n’empêcher sans succès. Voilà ce qu’Arolde et le général Sandford rapportèrent à leur supérieur.

Ceci ne passa malheureusement pas inaperçu, les Hell Bird avaient un espion dans les forces de l’Ouest. Le départ de Yu avait fait beaucoup de bruit, maintenant Shanna et Isidro les piliers les plus puissants jusqu’alors étaient au courant que Falcor se retrouvait sans défense. Ils n’étaient néanmoins toujours pas au courant que Yu était le pilier possédant l’haura rouge, la seule information qui leur était parvenue étant le départ de Laurine. Ce qui leur donnait le feu vert pour une possible attaque, de plus les Hell Bird avaient su jouer un jeu très subtil. Ils avaient mis avec une coquette somme la GAFW dans la confidence, la GAFW étant avant tout une organisation militaire pouvant vendre si nécessaire des armes et autres produits pour renflouer ses caisses. Chiron avait justement besoin d’une grande quantité d’argent pour l’un de ses projets, la proposition des Hell Bird étant simple. Le contrat contre cette somme d’argent consistant en un pacte de nonne agression entre les deux organisations et la livraison d’arme à la pointe de la technologie. Les Hell Bird avaient à présent une puissance militaire suffisante pour entrer en guerre contre Falcor et contre les Devil Bird de manière indirecte.

La première explosion retentit le 14 avril 3895, Vadmintir venait d’enclencher la cinquième guerre mondiale de l’histoire. Aussitôt les combats se firent instances sur le continent Ouest, Falcor avait appris que la fuite de Yu et Laurine vers le contient Est avait mené jusqu’en Istancie. Le pays pris cela pour une trahison de la part de son homologue, à cet instant les dirigeants de Falcor prirent la pire décision qui pouvait être. Décision contre laquelle les six esprits restants c’étaient clairement opposé, Falcor envoya un commando d’élite attaqué l’Istancie. Ce commando avait pour mission de tuer Laurine et Yu.

Alors que le commando était en position de tir prêt à exécuter sommairement Yu et Laurine. Une haura noire envahi l’air, les soldats ne purent s’empêcher de trembler. Ils tirèrent sur l’homme qui venait d’apparaître, l’inconnu avec son cache œil sur l’œil droit et l’œil gauche d’un vert éclatant, les regarda calmement. Les balles ne lui faisait aucun dégât, puis d’un mouvement d’une rapidité époustouflante il se mit en action et tua tout le commando. Laurine qui avait reconnu l’haura supposé de son père sortie à toute vitesse dehors. Elle vit l’homme en haut de l’immeuble d’en face, elle s’empressa de monté sur le toit de celui-ci. Une fois qu’elle fut arrivée en haut, l’homme était déjà parti ne laissant derrière lui que des cadavres. Hélène qui avait ressentie elle aussi l’haura du démon noir, s’était téléporté dès qu’elle l’avait pu auprès de Laurine.

Hélène : « Laurine tu n’as rien ?! »

Laurine : « Non tout vas bien, mais j’ai encore vu cet homme, il m’a encore sauvé la vie. »

Hélène : « Je l’ai ressentie aussi, si tu vas bien c’est le plus important. »

Après cet incident Laurine accompagné de Yu et Hélène parti pour une réunion avec Uzumé. La situation était grave, le commando avait clairement été identifié par Laurine comme appartenant aux unités d’élite de Falcor. C’était un acte de déclaration de guerre de la part du pays, à l’encontre de l’Istancie. Falcor qui dans un même temps avait demandé l’aide de l’Istancie contre Vadmintir, vu cette requête au vu des événements passé refusée. A partir de cet instant Falcor devait faire face à Vadmintir seul, avec cependant quelques alliés dans les continents Ouest et Est. Galmor et Métria apportèrent leur soutien.

Devant une situation dès plus délicate, les dirigeants d’Istancie décidèrent de ne pas donner suite à l’attaque du commando Falcorien. Une entré en guerre contre Falcor n’était pas la chose la plus souhaité par l’Istancie, cela aurait mené à une véritable guerre mondiale. Ainsi de par cette décision il limitait la guerre à quelques pays, sauvegardant leurs alliés comme le Misao qui voyait cette guerre ce passer juste devant ses frontières.

Malgré les efforts de l’Istancie pour ne pas entrer dans ce conflit, la situation empira le 24 août 3895. Vadmintir venait d’envahir un quart de Falcor, Métria demanda d’urgence l’aide de l’Istancie en tant que première puissance militaire mondiale. Après des journées entières de négociation, l’Istancie entra officiellement en guerre, mais une entrer en guerre qui avait été négocié seul. L’Istancie ne voulait en aucun cas engagé ses alliés, dans un conflit qui leur feraient perdre énormément. Ainsi le Misao, le Pranamo, Danirban, Olmadour et Avenscio furent protégé par la décision de l’Istancie. Il ne restait plus que deux pays neutres, soit Miak et la Penvalkia qui au même compte que l’Istancie au départ refusaient d’entrer dans le conflit.

Devant l’entrée en guerre de l’Istancie, Vadmintir réagissait aussitôt. Il leur fallait prendre l’initiative, sinon la guerre était perdue d’avance face à la première puissance militaire mondiale. Les Hell Bird prirent d’assaut les deux zones neutres au nord de Falcor le 22 septembre 3895. Mettant une pression supplémentaire sur le pays, Vadmintir avec cette expansion avait par ailleurs gagné de précieuse ressources. Jusqu’à maintenant la guerre se déroulait sur un schéma classique, aucun grand démon n’était personnellement rentré sur le champ de bataille. Il y avait bien quelques Clusia et Exia, mais rien d’exceptionnel aucun être surpuissant ne s’était battu.

Devant cette guerre qui semblait partie pour s’éterniser, Uzumé décida d’agir. Elle irait se battre avec Ardelia pour changer la donne et permettre si possible une victoire éclair. Ou au minimum le retrait des troupes de Vadmintir. L’Istancie donna son accord pour que le conseil des cinq entre en action, dans les premiers jours la puissance d’Uzumé et d’Ardelia balaya plusieurs régiments Vadmintiriens. La réponse fut immédiate et le choc entre grands démons était devenu inévitable. Le 12 décembre 3895 Shanna et Isidro faisaient face à Uzumé et Ardelia, dans une plaine chacun à la tête d’une armée. Ils se défiaient dans un silence de mort, puis l’assaut digne d’une bataille du moyen âge fut lancé. Dans les secondes qui suivirent plusieurs ondes de choc se firent ressentir. Il fallait remonter vingt-huit ans en arrière pour retrouver un combat opposant plusieurs grands démons.

Uzumé : « Alors voilà les successeurs des anciens démons. »

Shanna : « Que ce soit la Déesse la Terre en personne qui nous affronte, aurait ton éveiller la curiosité de vieux démons ? » (Dit-elle avec un léger sourire satisfait)

Le combat était d’une violence grandiose, la terre volait, des explosions retentissaient un peu partout. Uzumé de par son expérience et la maîtrise quasi parfaite de son haura semblait au-dessus des trois autres piliers présents sur le champ de bataille. De par ailleurs son haura lui offrant une endurance jamais égalé chez les Clusia. Alors que le combat était à son paroxysme, Shanna et Isidro utilisèrent l’un de leurs atouts fournis par Chiron. La nouvelle génération d’armes anti-Clusia venait d’entrer en action. Isidro qui était en face à face contre Ardelia, lui jeta à ses pieds une grenades. Ardelia voulu aussitôt parer avec son haura, mais celle-ci fut absorbé par la grenade en question. Alors qu’Ardelia se vidait de son haura, elle donna un violent coup de sabre chargé d’haura en direction du sol. Ce qui la propulsa loin du danger immédiat, elle avait cependant perdu beaucoup d’énergie et semblait devenir une cible facile pour Isidro. Uzumé de son côté eu le droit au même scénario, mais ayant vu Ardelia ce faire piéger, elle évita la grenade que venait à son tour de lui lancer Shanna. Puis elle se rapprocha d’Ardelia pour lui venir en aide, le camp Istancien semblait désavantagé. Mais Laurine fit son entrer, entrer inattendu Uzumé lui ayant clairement dit de rester en dehors de cette guerre. Alors que la Déesse de la Terre les yeux grands ouvert encore surprise par la présence de sa petite sœur, repris ses esprits et lui ordonna de se retrancher derrière elle. Le combat continuait de plus belle, Isidro sorti alors une arme ancienne. Arme qui avait été utilisé par Akela il y eut quelques années, un revolver chargé avec des fléchettes pouvant paralyser n’importe quels grands démons. C’était cette arme qui avait servi à tuer le démon noir, Uzumé qui avait vu la mort de son père grâce aux souvenirs qu’il avait transférer, reconnu le révolver. Mais il était trop tard Isidro qui maniait les armes à feu à la perfection venait de tirer dans sa direction. Laurine se jeta sur la trajectoire et pris la fléchette en plein dans le dos, Uzumé se retrouvait maintenant avec Ardelia tout juste en état de combattre et sa petit sœur mise au tapis. Ce qui faisait deux poids morts à protéger, devant deux piliers encore en pleine forme.

Shanna et Isidro allaient fondre sur Uzumé, qui était en mauvaise posture, devant protéger les deux femmes qui se trouvaient derrière elle. Mais Satan en personne apparu, le mentor d’Ardelia possédant l’haura du démon noir venait d’entrer en scène. Il faisait barrage aux deux jeunes piliers qui stoppèrent leur course dans l’instant, ayant pris conscience de la dangerosité de l’ennemi qui se trouvait devant eux. Uzumé profita que cet inconnu à ses yeux fasse diversion, pour faire évacuer Laurine et Ardelia du champ de bataille. Après quoi elle revenu à la hauteur du monstre pour lui apporter son soutien.

Uzumé : « J’ignore qui tu es, mais tu viens de me sauver d’une situation délicate je vais donc t’apporter mon soutien. »

Satan : « Ce ne sera pas nécessaire. »

Aussitôt l’homme déploya l’haura noire et lourde, cette haura entouré de mille légendes. L’haura la plus puissante jamais possédé par un Clusia. En face Shanna et Isidro commençaient quelque peu à pâlir. Ils avaient bien compris qu’ils ne feraient pas le poids face à un tel monstre, sans oublié que la Déesse de la Terre se trouvait à ses côtés. Isidro donna l’ordre à un tank de tirer dans leur direction, aussitôt Satan pris Uzumé et bondit à terre. L’explosion permit à Isidro et Shanna de battre en retraite, Satan avait protégé de son corps Uzumé.

Uzumé : « Voici dont le mystérieuse inconnu possédant l’haura du démon noir. »

A cet instant Uzumé prit le cache œil de Satan et le passa de l’œil gauche à l’œil droit. Cachant l’œil rouge vif, pour laisser apparaître l’œil droit vert, d’un vert éclatant.

Uzumé : « Papa est-ce que c’est toi ? »

???? : « Je ne le sais pas moi-même …. »

Sur ces mots plus que mystérieux pour Uzumé, le corps de Satan parti en un millier de petits morceaux pour ce téléporter à nouveau et disparaître dans la fumée du champ de bataille. Le combat venait d’arriver à son terme, les deux armées après un rude affrontement venaient de se retirer.

SUITE —>