11 : Une guerre froide

Nous sommes le 11 mars 3859, dans le petit village de Banor. Depuis la guerre pour The World les choses semblaient s’être calmées. La petit Laurine fille d’Elise et de Zamy allait fêter alors ses dix ans le lendemain du jour où nous sommes actuellement.

Elise : « Où tu vas ma chérie ? »

Laurine : « Je vais voir Uzumé ! »

Elise : « N’embête pas trop ta sœur elle a beaucoup de chose à faire en ce moment. D’accord ? »

Laurine : « Oui promis. »

Alors que là petit Laurine était sur le chemin qui séparait sa maison de celle d’Uzumé, une haura noire l’enveloppa.

Laurine : « Qu’est-ce qui se passe ?! A l’aide quelqu’un ! »

???? : « Du calme je ne te veux aucun mal. »

Laurine : « Qui es-tu ?! »

???? : « Un souvenir du passé, mais là n’est pas la question. Tu n’en es pas encore consciente à ton âge, mais tu as un avenir difficile devant toi. Je vais te donner un avantage dans ce monde cruel, tu n’as pas mérité d’écoper de toutes ces responsabilités qui ne te concernent même pas. »

Après quoi l’haura noire disparue, Laurine s’évanouie en plein milieu du chemin. Elise après avoir appelé Uzumé pour savoir quand rentrait Laurine, c’était empressé de refaire le chemin lorsqu’Uzumé lui dis ne pas l’avoir pas vu de la journée. Elle la retrouva endormi sur la route, elle n’avait rien ce fut un soulagement pour la Déesse bleue qui avait t’imaginé les pires scénarios. Comme n’importe quelles mères s’inquiétant pour son enfant.

Elise : « Ne me fais plus des frayeurs pareil. »

Laurine : « Désolé maman… »

Elise : « Mais enfin comment es-tu débrouillé pour t’endormir en plein sur la route ? »

Laurine : « Je ne sais pas, je ne me rappelle plus. »

Elise : « Hmm, tant pis. Tâche de te reposer demain on fête ton anniversaire. »

Pendant ce temps, dans The World anciennement appelé le monde des morts. Kami et Tao surveillaient de près la petite Laurine, ils craignaient une deuxième Hélène qui éveillerait une haura à dix ans. Un mois passa et aucune trace d’une quelconque haura de la part de Laurine, de plus sa croissance semblait continuer. Kami jugea qu’elle ne représentait pas un danger immédiat, bien qu’il s’en méfiait pour l’avenir. Elle était le première enfant né de l’union de deux grands démons et pas n’importe lesquels, deux des quatre piliers.

Kami : « Tao qu’est-ce que ça donne, du côté de la théorie d’Akela ? »

Tao : « Eh bien d’après les résultats, depuis sa mort aucun Clusia avec une haura blanche n’est apparu en dix ans. Ce qui confirme bien sa théorie vis-à-vis des quatre piliers, il ne devrait donc pas y avoir de risque concernant l’haura de la fille de Zamy. Elle ne peut logiquement pas avoir d’haura noire ou blanche. »

Kami : « On n’est pas tiré d’affaire pour autant, si elle en développe une on a le choix entre une bleue comme sa mère ce qui est très probable. Ou une rouge ce qui m’inquiéterai quelque peu et dernière option, qui reste encore flou l’haura verte qui échappe à la théorie des quatre piliers. »

Tao : « En effet Uzumé a subi aussi bien physiquement que psychiquement des chocs très violent. Son haura étant unique, elle pourrait bien être un cinquième piliers. Mais ce n’est pour le moment pas vérifiable, puisque depuis qu’elle est apparue il y a mille-sept-cent-quinze ans aucun autre Clusia avec une haura verte n’est apparu. »

Alors que tout ce petit monde semblait vivre sa vie, une personne qui n’avait pas pris part aux dernières batailles refit surface. Allen âgé désormais de soixante-quatre ans, le plus puissant Exia de l’électricité et l’un des rares survivants de sa catégorie, commençait à faiblir quelque peu. Il se dirigea vers Uzumé, il avait des raisons de croire que la petite Laurine était en danger.

Uzumé : « Toi ?! Qu’est-ce que tu fais ici ? »

Allen : « J’ai quelque chose à te dire, je voudrais éviter une nouvelle catastrophe. »

Uzumé : « Du genre ? »

Allen : « J’ai des raisons de croire que la fille d’Elise est en danger. Kami la surveille de près, il voit en elle une menace capable d’égaler son père voir même de le surpasser. »

Uzumé : « Ce n’est pas nouveau Kami est un fou, il ne sait même plus lui-même pourquoi il a attaqué sans raison le monde des morts. Il a bafoué toutes les règles apposé par Zamy, il a joué avec la vie comme on joue avec une balle. »

Allen : « N’en parle pas comme si tout le monde le savait et que tout le monde pouvait vivre avec. Dès lors que Laurine développera son haura, il ordonnera de la tuer. »

Uzumé : « Tu oublies que je suis là pour veiller sur elle, de plus Elise est l’un des quatre piliers. Sa puissance égal celle de Kami, il ne pourra pas attaquer aussi facilement. »

Allen : « Je crois que tu ne saisis pas bien, rappel toi comment est morte Zia. Une simple balle dotée de la technologie anti-Clusia a suffi à la tuer. Hors celui qui créé toutes ces armes anti-Clusia n’est autre que Tao qui est l’allié principal de Kami à l’heure actuelle. »

Uzumé : « Comme tu dis, Tao n’est l’allié de Kami que pour l’heure. Ça ne m’étonnerait pas de lui qu’il le trahisse, dans le but de récupérer le monde des morts pour lui tout seul. »

Allen : « Là n’est pas le problème, il est évident qu’un jour ou l’autre ils se trahiront mutuellement. Mais à l’heure actuelle c’est Kami qui contrôle tout, aussi bien The World que la terre. »

Uzumé : « Comment ça Kami contrôle la terre ? »

Allen : « Eh bien sous le pseudo The Shadow, Kami est le nouveau chef des Devil Bird depuis la mort de Zamy. De plus la GAFW n’est autre qu’une branche des Devil Bird à présent, même si c’est Chiron qui en est le chef. Il a passé un contrat avec Kami, pour garder la GAFW telle qu’elle et ainsi pourvoir continuer de mener des recherches qui bénéficieront bien entendu à Kami. »

Uzumé : « Certes et que veux-tu que nous fassions à ça ? A part attendre sagement en protégeant Laurine, nous n’avons plus tellement d’option. Depuis que Zamy est mort, avec la réapparition de Kami la balance est déséquilibré. Mais d’ailleurs comme sais-tu tout ça toi ? »

Allen : « Je me suis infiltré dans les Devil Bird en tant que soldat, Kami ne connaissant de nulle part j’ai pu infiltrer les rangs sans trop de problème. Et la balance n’est pas déséquilibré, comme tu l’as dit tout à l’heure. Il y a Kami d’un côté et Elise de l’autre, avec chacun des partisans et alliés. Kami a Tao, mais Elise t’as toi. »

Uzumé : « Tu n’as pas tout compris, Elise ne souhaite pas se battre. Elle ne l’a jamais souhaité d’ailleurs, depuis le début du premier combat entre Zamy et Kami jusqu’au dernier conflit. Elle n’aime pas se battre, elle veut simplement vivre tranquillement en élevant sa fille. »

Allen : « Hmm je peux comprendre cela, ça n’a pas dû être facile pour elle. Après tout ce qu’elle a vécu elle est surement la personne qui mérite le plus au monde de vivre sa vie tranquillement. Mais j’ai peur que Kami ne l’entende pas de cette oreille. Je ferais mon possible pour vous aider et vous avertir si jamais il tente quoi que ce soit, mais un jour je le crains il faudra reprendre les armes, encore une fois. »

Uzumé : « On sait très bien qu’un jour il faudra de nouveau se battre. Mais pour le moment on va profiter du calme. Par ailleurs je te remercie de nous apporter ton aide alors que tu ne nous doit rien. »

Allen : « Non j’ai une dette immense envers le démon noir, c’est normal que je vous vienne en aide. »

Nous sommes le 28 mai 3867, Laurine avait bien grandi. Désormais âgé de dix-huit ans elle se posait de plus ne plus de questions au sujet de son père. Elle questionnait régulièrement sa mère et sa sœur, mais aucune des deux ne donnaient de réelle réponse pour satisfaire la jeune femme. Ce fut alors qu’une personne inattendue alla à sa rencontre.

Chiron : « Tu es Laurine n’est-ce pas ? »

Laurine : « Oui on m’a dit que tu savais des choses sur mon père. »

Chiron : « Si je sais des choses sur le démon noir, oui en effet. La vrai question c’est, es-tu prête à savoir qui était réellement ton père ? »

Laurine : « J’en sais déjà beaucoup, mais certaine partie de son histoire reste encore flou. Je veux que tu me dises qui il était vraiment. »

Chiron : « Par où commencer, ton père était un homme droit. Il plaçait la valeur d’une vie au-dessus de tout, mais avec le temps son esprit à encaisser trop d’horreur. C’est alors que le démon noir a commencé à prendre la place de ton père. Alors que son esprit devenait de plus en plus instable, il a pris des mesures de sécurité. Il a demandé à la Déesse des morts de le sceller, mais pour finir son ange gardien ta mère l’a en quelque sorte ressuscitée. Pas dans le premier sens du terme, elle ne lui a pas redonné la vie, elle la libérer du démon noir. Elle était la seule à pouvoir le garder sein d’esprit, c’est ainsi que tu es né de cette union. »

Laurine : « Je veux savoir une dernière chose, qui sont ceux qui ont tué mon père ? »

Chiron : « Hmm… Eh bien tu as un complice de son meurtre en face de toi. Et celle qui lui a donné le coup de grâce n’est plus de ce monde. »

Laurine : « Tu as tué mon père ?! »

Chiron : « Pas vraiment, je me suis battu contre lui et j’ai perdu. Enfin le démon blanc lui a tendu un piège et la tuer. »

Laurine : « Comment se fait-il que tu sois encore en vie, ma sœur et Emie ne t’aurais pas laissé en liberté sachant cela. »

Chiron : « Oh tu parles d’Uzumé et bien au même titre qu’Emie. Elles savent parfaitement qui je suis et ce que j’ai fait. Elles ne peuvent simplement rien contre le démon rouge, qui est mon allié et supérieur direct. Si elles venaient à m’attaquer la GAFW serait impliquer, les Devil Bird leur serait à leur tour. Et donc le démon rouge qui en est le chef entrerait en guerre contre elles. C’est une guerre froide qui se déroule depuis ta naissance, le monde ignore cela. Mais il vit sur une véritable bombe à retardement qui n’attend qu’une petite étincelle pour exploser. »

Laurine : « Un jour arrivera où tu tomberas, je te le promets ! »

Chiron : « Oh oui, évidemment je ne suis qu’un simple mortel. Un jour viendra où la mort m’emportera, mais pour l’heure je vais rester vivant pour au moins les deux prochaines années. »

Laurine : « Parce que tu prévois un suicide dans deux ans, ne te gêne pas. »

Chiron : « Non rien de cela, dans deux ans l’étincelle arrivera et la guerre éclatera. »

Laurine : « Comment peux-tu en être aussi sur. »

Chiron : « J’en suis sûr parce que dans deux ans tu auras vingt et tu seras alors cette étincelle qui fera bouger le démon rouge. »

Laurine : « Qu’est-ce que tu racontes… »

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que Chiron s’était évaporé dans la nature. Laurine qui avait le tempérament de son père, toujours prête à relever des défis chercha encore et encore tout ce qu’elle pouvait au sujet du démon noir. La légende avait quelque peu épaissie la réalité à plus d’un endroit, plus elle remontait dans l’histoire moins les faits était vérifiable. La seule personne qui aurait pu l’aider était morte, Zia était en effet l’être qui avait partagé le plus de temps avec Zamy. Ensuite vient Kami, mais pour l’heure c’était un ennemi plus qu’un allié. Bien que le démon rouge n’en avait pas vraiment contre Elise et sa famille. Laurine comme l’avais prédit Chiron allait déclencher des événements dont elle n’imaginait pas les conséquences.

Nous sommes le 15 juillet 3862, Laurine partait pour un voyage dans le cadre de ses études au Pranamo. Bien que sa mère se soit fermement opposer à ce voyage, Laurine n’en fit qu’à sa tête et parti. Le Pranamo était un pays fantôme, entièrement gérer par les Devil Bird. Il n’y avait aucun pourvoir politique, néanmoins le pays et son peuple ne se portaient pas mal pour autant. Kami sous le nom de The Shadow gardait le contrôle sans privé les gens de leur liberté. Sous cet aspect Kami respectait plus ou moins les volontés et le courant de pensée de Zamy. Mais certain malgré cette paix s’opposait à cette dictature, ils exigeaient que n’importe quels habitants du Pranamo puisse exercer un vrai pouvoir politique par élection dans son pays. Laurine qui venait d’arriver c’était très vite pris d’affection pour la cause de ce peuple, elle avait rejoint un mouvement pour la liberté politique et la liberté d’expression au Pranamo. Mais lors d’une manifestation qui se voulait pacifique, un groupe extrémiste c’était immiscé dans le cortège. Une dizaine d’individus s’en prirent alors au soldat des Devil Bird qui encadrait la manifestation. Il y eu deux morts du côté des DB, la réponse fut immédiate et violente. Laurine pris dans le mouvement de panique se fit piétiné, les soldats c’était mis à tirer à balles réelles, les civiles couraient dans tous les sens. On entendait des cris terrifiant, puis un soldat arriva au niveau de Laurine pointant son arme vers elle. Elle hurla tout ce qu’elle pue, alors que l’homme s’apprêtait à lui tiré dessus. Il tomba au sol et s’évanoui. Près d’une centaine de personnes autour de Laurine, civiles comme soldats se mirent tous à s’évanouir. On sentait alors une haura lourde, une haura qui mettrai n’importe qui mal alaise, certain soldat encore debout reconnurent immédiatement l’haura de leur ancien chef. Ils jetèrent leurs armes à terre, puis s’agenouillèrent devant elle.

Soldats : « Madame, nous soldat des Devil Bird vous reconnaissons comme légitime successeur du Master. »

Laurine ne comprenait pas, elle n’avait toujours pas réalisé qu’elle venait d’hérité de l’haura de son père.

Tao : « Impossible ! »

Kami : « Pourquoi petite, pourquoi a-t-il fallu que tu la réveilles. »

A cet instant, tous les grands démons avaient ressenti l’haura noire, cette haura rappelant le démon d’en temps. Une haura défendu, qui ne devait plus jamais réapparaitre avec la mort de Zamy. Elle était pourtant bien là. Elise et Uzumé avaient immédiatement compris qu’il s’agissait de Laurine. Elles partirent en précipitation vers elle, le danger que Kami réplique était bien réel. Laurine étant totalement inexpérimenté elle se serait faite balayé en l’espace d’une seconde. Mais elle avait un allié qui veillait sur elle depuis un petit moment, un allié dont la mission était de la protéger. Allen sorti des rangs des Devil Bird, la prenant sous son bras. »

Allen : « Tu dois fuir si tu veux vivre ! Dépêche-toi ! »

Laurine : « Qui es-tu ?! »

Allen : « On n’a pas le temps pour ça vite ! »

Allen emmena Laurine loin du lieu du désastre, la mettant à l’abri du mieux qu’il pouvait.

Laurine : « Tu vas m’expliquer ce qui ce passe maintenant ! Et qui tu es à la fin ! »

Allen : « Je m’appelle Allen, j’ai été chargé avant ta naissance de ta protection. »

Laurine : « Hein ? Et qui peut bien m’assigné un garde du corps avant même que je sois né ?! »

Allen : « Ton père, c’est Zamy qui m’a demandé de veiller sur toi. Il savait qu’un jour cela pouvait se produire. »

Laurine : « Mon père ?! Tu… Tu as connu mon père ? »

Allen : « Oui… beaucoup en fait. »

Laurine : « Peu importe, je veux savoir ce qu’il s’est passé tout à l’heure. »

Allen : « Eh bien tu as éveillé ton haura tout à l’heure, c’est pourquoi les soldats autour de toi se sont évanoui. Et c’est aussi pour cette raison que je dois te mettre à l’abri, le démon rouge ne va pas tarder à vouloir te tuer ou tout du moins te stoppé. »

Laurine : « Me tuer ?! Mais pourquoi je n’ai jamais rien fait à personne… »

Allen : « Tu n’es pas responsable, c’est un conflit qui remonte à l’époque où ton père était encore en vie. Kami et Zamy sont aussi bien les plus vieux ennemi qu’amis du monde. Et il se trouve que depuis la mort de Zamy, Kami a refait surface. »

Laurine : « Mais pourquoi vouloir me tuer, je ne suis pas une menace. »

Allen : « Si bien plus que tu ne peux l’imaginer, enfin c’est ce que Kami pense. Ton père avait réussi à utiliser l’haura noire à son maximum, ce qui lui valut d’être l’Homme le plus puissant de l’histoire. Aillant hérité de cette haura Kami à peur de la puissance que tu pourrais développer. »

Laurine : « Mais n’y a-t-il pas un moyen de raisonner le démon rouge ? Si je vais lui parler, il changera peut être d’avis ? »

Allen : « Non j’en ai bien peur, vivre plusieurs dizaines de siècles n’a pas que des avantages. Je doute que Kami soit en possession de toutes ces capacités mentales. La perte de Zamy à du le bouleverser à un tel point qu’il n’est plus lui-même. »

Laurine : « Mais je n’ai rien demandé moi dans tout ça ! » (Dit-elle avec les larmes aux yeux)

Allen : « Je sais bien, c’est pourquoi ton père a mis différents choses en place pour te protéger dont ma protection. »

Alors que les deux fugitifs se trouvaient à quelques centaines de mètres de là où Laurine avait libérée son haura. Une immense haura rouge se fit ressentir, kami qui était connu pour sa vitesse, était déjà sur les lieux. Allen lui-même ne pouvait s’empêcher de trembler devant la puissance du démon rouge. Mais les renforts arrivèrent, Elise et Uzumé n’étaient plus très loin et donnèrent une première impulsion d’haura. Kami qui l’avait ressenti aussitôt ne broncha pas, il restait debout bien déterminer à attendre les deux Déesses.

Elise : « Qu’as-tu fais kami ?! »

Kami : « Elise… Je n’ai rien fais. »

Uzumé : « Où est Laurine ?! »

Kami : « J’aimerai bien le savoir … » (Dit-il avec un sourire mal sain)

Elise : « Ne pense même pas pouvoir poser ne serait-ce qu’un doigt sur ma fille ! »

Kami : « Ta fille… Oui l’héritière du démon noir, elle ne le sait pas. Mais petit à petit elle se fera dévoré par l’haura noire, comme son père avant elle et finira par en perdre la raison. »

Uzumé : « Le seul ici qui n’a plus sa raison, c’est toi ! »

Elise : « Kami tu as peut être vécu des choses qui ton marqué à jamais, la mort de Zamy t’a peut-être déstabilisé. Mais il va falloir arrêter ce cirque ! Tu as déjà été trop loin, tu as bafoué tout ce que Zamy avait instauré. Tu te prends pour le roi, mais un jour ce comportement te retombera dessus je peux te le jurer. Et si par malheur tu oses profaner la moindre menace à l’encontre de ma fille, je peux t’assurer que je te réserverai la mort la plus douloureuse qui soit ! »

Kami : « Hmm… Si tu crois avoir du poids dans cette guerre. Je suis la seule personne à avoir jamais réussi à tenir tête au démon noir, personne n’est aussi puissant que moi… »

Elise : « Faux ! Zia a tenu tête à Zamy, Azazel aussi, Belzebuth aussi, il y en a plus d’un qui a réussi à lui tenir tête. Zamy contrairement à ce que tu es en train de faire, ne s’est jamais pris pour le plus fort. Et c’est ce qui va te perdre, si tenté que tu ne sois pas déjà perdu. »

Kami : « Tu crois que je suis devenu fou ?! Bien libre à toi Déesse bleue, tu es si pitoyable ! Tu te moquais bien de la mort de Zamy, tu continus ta petite vie comme si de rien n’était. »

Elise : « … Je t’interdis de parler en mon nom ! Pauvre merde que tu es, tu n’as pas la moindre idée de ce que je ressens ! »

A cet instant Elise ne put retenir sa rage, une impulsion d’haura d’une force spectaculaire se fit ressentir. D’une telle puissance qu’elle pouvait aisément se comparer à la puissance brute du démon noir d’autrefois. Kami lui-même eut un léger moment d’hésitation, puis il finit par reprendre ses esprits l’espace d’un instant. Et jugea qu’il était inutile d’entrer dans un conflit avec sa congénère dont il ne sortirait pas indemne, il bâti en retraite.

Allen après que Kami soit reparti ramena Laurine à sa mère. Laurine ne comprenait pas encore dans quels genres de conflits elle s’était engouffré. Sa mère après pareil évènement lui devait quelques explications, Elise avait bien tenté de garder sa fille éloigné de toutes les tensions qui l’entourait elle et Zamy. Mais ce fut peine perdu, Kami allait maintenant devenir un ennemi directe. Si la grossesse d’Elise l’avait empêché de combattre il y eu vingt ans contre Kami, cette fois le choc semblait inévitable.

SUITE —>