10 : Attention au démon qui dort

Le 12 mai 3847, Akela avait achevé tous les préparatifs, l’invasion du monde des morts allait commencer. Le projet The World allait entrer dans sa dernière phase. Akela allait utiliser une autre invention de Tao, qui allait lui ouvrir un passage direct vers le monde des morts. Si la passation entre Zamy et Hélène avait permis de faire évoluer les fondations de ce monde mystique, elle avait aussi affaiblie certaine défense. Permettant la création de brèche, pour s’engouffrer dans ce dernier sans passé par la porte principale. Autrefois le pouvoir de téléportation de Zamy, créé grâce à l’haura noire permettais de téléporté les individus qui voulait pénétrer dans le monde des morts devant la porte principale. Mais bien qu’Hélène maîtrisai tous les types d’haura, elle n’en avait pas la quantité suffisante pour faire marcher le monde des morts à cent pour cent comme dans son état d’origine. Le démon noir n’ayant pas prévue qu’un jour quelqu’un d’aussi puissant qu’Akela attaque son monde, ses failles restaient béantes.

Pour la deuxième fois de son histoire le monde des morts subissait une attaque directe, venu tout droit de l’extérieur. La GAFW entra en force avec pas moins de cent mille soldats, tous équipé avec du matériel anti-Clusia permettant de les protéger fasse aux défenses conçu purement avec de l’haura. En réponse à cette attaque des milliers d’Undertaker ripostèrent. Le combat était rude, d’une violence inouï s’il avait dû se passé sur Terre, les dégâts auraient été tels que la planète elle-même n’aurait pas pu le supporter. Akela fit une entrée fracassante, bien qu’arrêté immédiatement par Zia en personne.

Akela : « Oh l’ange des enfers, la balle que t’avais mis Chiron dans le crâne ne te démange pas trop j’espère ? »

Zia : « Ferme là pauvre merde ! »

Akela : « Pas très poli tout ça. »

Alors que les deux femmes étaient entrées dans un combat féroce, Pi1 fut appelé sur le champ de bataille. Il fit une percé des plus grandiose, tel qu’Azazel et Belzebuth furent aussitôt envoyer pour le stopper. Le combat semblait s’équilibré, voir même stagné. Akela appela l’un de ses atouts les plus précieux, Pi2 le deuxième immortel créé par Tao et William Boyle. Pi2 était une femme, qui n’avait rien avoir avec Pi1 hormis le faite d’être une Exia immortel. Sa puissance était d’un tout autre calibre, elle dévasta tout sur son passage. Ike, Missaki et Arktur voulurent se précipité pour l’arrêter, mais une unité spécial de la GAFW leur barra le passage. Cette unité était équipée d’une technologie anti-Clusia très spéciale, cette équipement accompagné d’un entrainement adéquat permettait à de simple soldat sans haura de rivalisé avec des utilisateurs d’haura très puissant. Pi2 continuait son massacre, le but pour Akela étant d’atteindre le centre du monde des morts qui pouvait s’apparenté à un poste de commandement. Le projet The World consistait à s’emparer du monde des morts tout en gardant captive Hélène qui servait depuis la disparition de Zamy de base à ce dernier.

De par ailleurs si Pi2 arrivait à ce poste de commandement, elle pourrait éjecter tous les opposant à Akela se trouvant dans le monde des morts. Mais Pi2 fut arrêter par la Déesse des mort en personne, Hélène se dressa contre elle. Un combat se lança immédiatement, Hélène qui jouissait de tous les types d’haura était un adversaire d’autant plus dur à battre que le panel de techniques qu’elle pouvait utiliser était démesuré.

Tao : « Laisse là moi Hélène, va t’occuper des autres ! »

Hélène : « Tu es sûr, tu vas t’en sortir ? »

Tao : « Pas d’inquiétude je suis son créateur après tout. »

Alors qu’Hélène partait rejoindre le combat principal pour soutenir Zia, Tao prononça une phrase quelque peu déconcertante.

Tao : « Azazel, Belzebuth maintenant. »

Les deux gardiens originels des enfers après avoir entendu cette phrase, se retournèrent soudainement vers Zia.

Tao : « Pi1 et Pi2 reconnaissez votre véritable maître, je vous ordonne de vous retourner contre ceux qui ont osé prétendre pourvoir me remplacer ! »

Tao avait secrètement gardé un moyen de contrôle sur ses sujets d’expérience, dans le plus profond de leur mémoire se trouvait une information qui une fois activé à la vue de leur créateur les formataient entièrement. Après quoi ils n’obéissaient plus qu’à ce dernier, oubliant tout ce qu’il avait pu leur être transmis comme ordre avant cela.

Pi1 et Pi2 se retournèrent donc contre la GAFW, quant à Azazel et Belzebuth qui s’étaient retourné vers Zia. Ils pointèrent tous deux un révolver vers elle. Puis lui tirèrent dessus, ses armes étaient chargé avec le paralysant qui avait mené Zamy à sa mort.

Akela : « Mais que se passe-t-il ici bordel ? »

A cette question Akela n’eut le droit qu’à une seule réponse, un énorme coup de marteau lui arriva droit dessus la faisant voler sur plusieurs centaines de mètres. Ce coup de marteau était chargé d’une haura rouge, une haura démoniaque. Le marteau de dieu avait frappé.

Akela : « C’est impossible !!! Comment peut-il être encore en vie ?! »

Kami (alias The Shadow) : « De part de là les ombres, de part de là la nuit, les morts nous hante. Mais aujourd’hui c’est biens un vivant qui vient te hanter Akela. »

Akela : « Mais tu t’étais suicidé en 2588, tu devrais être mort depuis longtemps à l’heure qu’il est ! »

Kami : « Je pensais que les nombreux tours de passe-passe de Zamy t’avais servie de leçon. »

Akela : « Démon noir, démon rouge toujours en train de ressusciter. Vous êtes collant ! »

Kami : « Ressuscité ? Non absolument pas, je ne suis pas aussi fou que Zamy. Je ne suis plutôt jamais mort. Me suicidé quel connerie. Je ne suis pas mort, j’ai passé un pacte avec Tao il m’a simplement gardé dans son propre monde parallèle pendant toutes ces années. Ce qui m’a permis de me faire passer pour mort. Mais pour l’heure c’est toi qui va jouer au mort et de manière plutôt réaliste. »

Akela : « Ne crois pas pouvoir me tuer, as-tu oublié que je suis moi aussi l’un des quatre piliers. »

Kami : « Les quatre piliers quel foutaise ! Une pure invention de ta part, rien de plus. Le seul qui a été capable de m’arrêter c’est Zamy. Or tu l’as tué, tu as tué mon vieil ennemi, mon vieil ami. Pour cette première raisons tu vas mourir, ensuite tu dis vouloir conquérir le monde des morts ?! Je ne laisserai personne touché à ce monde que j’ai en partie créé, façonné pendant des siècles. »

Akela : « Créé tu n’es rien qu’un pion utilisé par le démon noir quand il avait besoin de puissance pour alimenter The World. Ne me fais pas rire. »

Kami : « Tu ne sais vraiment rien, toi petit démon blanc qui est resté caché pendant des siècles. Toi le petit démon faible qui ne pouvait se tenir debout entre le démon noir, la déesse bleue et moi. »

Sur ces mots Kami déploya son haura, l’haura la plus puissante de toute l’histoire. Avec une puissance brute démesurée que seul le démon noir pouvait égaler, il y avait de ça quelques siècles. Mais Kami était revenu plus fort, il s’était entraîné pendant des centaines d’années dans le monde parallèle de Tao. Les anciens ennemis formaient à présent le duo qui allait tout renverser.

Zia : « Azazel, Belzebuth pourquoi m’avez-vous trahi ? »

Azazel : « Trahi ? Mon seul maître reste et restera Zamy, après lui le seul qui soit digne de me donner le moindre ordre n’est autre que le deuxième démon, le démon rouge. Et personne d’autre. »

Pendant que Zia perdait toutes ses forces, Tao de son côté faisant face à Hélène s’apprêtant à la sceller. Il utilisa la plus aboutit des créations anti-Clusia, qui à la base avait été créé en vue de maîtrisé le démon noir. Hélène malgré sa puissance n’eut pas le temps d’agir, elle se retrouva privée de son haura. Tao allait la sceller afin de basculé à nouveau sur l’ancien système de fondation du monde des morts. Qui fonctionnait avec pour base physique un corps et celui d’Hélène allait servir à cela, après quoi Tao insérerait son haura noire de manière tout à fait naturel dans les circuits du monde des morts. Qui à la base ne marchaient qu’avec cette haura, ainsi il prit le contrôle total.

Tao : « Kami veux-tu que je règle son compte au démon blanc, maintenant que j’ai le contrôle total du monde des morts se sera un jeu d’enfant. »

Kami : « Non surtout pas, cela fait bien trop longtemps que je n’ai pas eu l’occasion de m’amuser de la sorte. »

Le combat entre le démon rouge et le démon blanc, était loin d’égaler en puissance celui jadis du démon noir contre le démon rouge. Akela, n’avait jamais réellement combattu l’un de ses semblables dans un combat singulier, elle s’arrangeait pour rester en sécurité loin du danger. C’était la première fois en s’attaquant au monde des morts, qu’elle se battait d’elle-même sur le front. De l’autre côté Kami était un vétéran qui avait connu plus d’une guerre et bien des combats. Comme à son habitude il attaquait sa proie de toutes ses forces, avec une attitude bestiale qui faisait tremblé jusqu’au démon noir il y eu fort longtemps. Plus le combat avançait plus Akela était acculé, elle commençait à être prise de panique. Voyant la mort se profiler à l’horizon elle perdait tous ces moyens.

Kami : « Pour avoir tué, mon ami, mon rival de toujours et ce de la manière la plus lâche possible. Je vais te tuer comme il l’aurait fait, de la manière la plus horrible et terrifiante possible. Je te le demande comme il aimait le demander à ses futures victimes… As-tu peur de la mort ? »

Après avoir prononcé la question fétiche du démon noir, Kami transperça de part en part le corps d’Akela avec ses mains. Il donna plus d’une dizaine de coup avec une violence incommensurable, il avait ce regard terrifiant qu’avait Zamy lorsqu’il laissait le démon sortir de lui.

Quelques jours après ce massacre, les prisonniers furent tous réunis. Zia, Missaki, Ike et Arktur allaient être condamné à la punition ultime du monde des morts.

Tao : « Après votre refus à une quelconque coopération… »

Zia : « Va te faire foutre ! Enfoiré ! »

Tao : « Comme je disais, après votre refus de coopérer. Vous êtes tous condamnés au repos éternel, vous allez être abattue avec des balles spéciales qui vont dissoudre l’amas d’haura qui constitue vos esprits. Après quoi vous mourrez pour de bon sans aucun retour possible. Avez-vous une dernière volonté à exprimer ? »

Zia : « J’espère qu’un jour tu mourras de la manière la plus douloureuse qui soit. »

Missaki : « Désolé Uzumé, je m’en vais sans même te dire au revoir. »

Ike : « … »

Arktur : « Si tu nous regarde master de la haut ou d’en bas, sache que je suis heureux de revenir vers toi. Ce monde sans ta présence que tu croyais nuisible, est en fait une véritable catastrophe… »

Le 29 mai 3847 : Zia, Missaki, Ike et Arktur furent exécuté et quittèrent le monde des morts pour un repos éternel. Lucifer ne posa qu’une condition à sa coopération, que Mark lui soit laissé sain et sauf et qu’il puisse vivre dans le monde des morts. Les seuls rescapés de cette guerre inédite, furent Uzumé et Emie. Qui était resté sur Terre afin d’assurer la sécurité d’Elise et de l’enfant à naître. Cette guerre fut marquée par la plus grande sentence jamais prononcé dans le monde des morts, soit la mort elle-même. Zamy avait créé ce monde pour offrir une échappatoire à la mort, il plaçait la vie des êtres humains au-dessus de tout, qu’il soit bon ou mauvais. Jamais il ne se serait permis de choisir si la vie d’un tel méritait ou non d’être conservé, comme il l’avait toujours dis.

Zamy : « Celui qui commence à jouer à dieu, ce condamne à tout jamais. »

SUITE —>