6 : Un nouveau venu dans la balance du monde

Pendant qu’Arthur découvrait le monde accompagné d’Azur, Uzumé de son côté s’intéressait à l’un des mystères encore none élucidé qui entourait son père adoptif. Elle voulait connaître comment Zamy avait il fait pour doubler sa quantité d’haura brute. Aucun Clusia dans l’histoire n’avait jamais réussi un tel exploit, elle l’avait entendu de la bouche de Satan. Il était normalement impossible de faire varier la quantité brute d’haura pour un Clusia, le seul moyen d’influencé sa force étant d’améliorer sa technique et son utilisation de sa puissance brute. Mais le Dieu de la mort avait vu après la mort de son fils Daisuke, sa quantité d’haura brute doubler. Les Clusia avaient donc un moyen suprême pour gagner en puissance, visiblement encore le fruit d’un choc psychologique. Mais au vue de la nouvelle génération qui développait son haura sans choc psychologique, Uzumé avait émis l’hypothèse qu’elle pourrait elle aussi accéder à cette puissance sans passer par un traumatisme d’une telle ampleur. De plus elle avait besoin de cette force pour redresser le continent Est. Elle voulait reprendre le contrôle de ses terres en Calbor, de manière indirecte bien sûr. Comme elle l’avait déjà fait par le passé, en restant dans l’ombre d’une nation, afin de l’aider à s’élever parmi les plus grandes puissances de ce monde. Calbor étant le dernier vestige de l’Istancie encore debout et de plus son ancien territoire personnel. Uzumé avait vivement envie de remettre son nez dans les affaires des êtres humains, mais pour cela il lui fallait une puissance au moins égal à celle de son père jadis. Les Gardiens n’étant plus que six, mais toujours bien vivant quelque part caché.

La quête de cette puissance n’avançait pas beaucoup, le principal détenteur de cette dernière étant mort. Il ne restait que Satan à savoir tout ce qu’il pouvait il y avoir à propos de cette force. Seulement ce dernier depuis que les Gardiens avait été repoussé, n’avait pas donné le moindre signe de vie envers The World. Seul Arthur l’avait rencontré lorsque ce dernier l’avait mis en garde contre Chiron et les forces actuellement en place dans le monde des humains. Uzumé devait chercher seule, les sciences concernant l’haura n’étant à la base pas du tout sa tasse de thé. Le chemin allait être long, bien qu’Hélène avec tout le savoir qu’elle avait sur la manipulation de l’haura, l’aidait autant que possible.

Durant ce temps sur Terre, Miak avait conforté sa position de super puissance mondiale. Falcor remontait doucement la pente, toujours en tant que fer de lance du continent Est. Avec cette fois un pays très fort à ses côté, le Misao c’était à son tour construit une solide économie. Le vide laissé par la disparition de l’Istancie commençait doucement à se combler. Mais Satan avait vu juste Chiron, dans son éternel rôle de Big Boss était toujours présent. Le noyau principal de la GAFW étant encore intact du moins physiquement parlant, puisque la guerre avec les Gardiens ne s’était pas déroulée sur leur sol. Il lui fallait recruter en masse pour de nouveau alimenter l’installation, ce qui ne passait pas forcément inaperçu. Miak qui était toujours resté neutre ne voyait pas du tout d’un bonne œil que des pays comme Amba et Vadmintir, pays proche de ses frontières soit de nouveau perverti par la GAFW. Il n’y avait pas encore de tensions apparentes au niveau international, mais les choses ne se présentaient pas de la bonne manière.

 

Nous sommes le 6 avril 3929, un être qui n’avait pas fait parler de lui depuis très longtemps était sur le point de refaire surface. Cet être avait été libéré suite à l’utilisation de la puissance de The World par Hélène, il était alors à cette époque emprisonner quelque part en Istancie. Il avait vu sa prison se faire anéantir par la vague d’haura et par la même occasion ses kidnappeurs disparaître à leur tour de la surface du monde. Cet être n’était autre que Yu piliers de la génération numéro deux des Clusia, il avait radicalement changé. Depuis la mort de Laurine et depuis qu’il avait vu et endurer les misères de la guerre, il avait changé d’état d’esprit. Le pacifisme était une chose révolue pour lui, il avait compris que s’il voulait prétendre protéger quoi que ce soit il lui faudrait se battre. Ce fut ainsi que depuis sa libération et la disparition des Gardiens, il s’entrainait sans relâche afin de maîtriser au mieux son haura. Il était arrivé à un tel niveau qu’il surpassait même celui d’Isidro. Il était devenu le plus puissant des quatre piliers de sa génération.

Après tout ce temps passé à s’entrainer, il était finalement passé à l’action. Il avait défendu la ville d’Yni, grande ville se trouvant au centre du désert Istancien. C’était dans cette ville qu’Arthur avait rencontré Azur. Cette même ville qui servait à présent de noyau commercial à tous les survivants de l’ancienne Istancie. Alors qu’une armée toute entière de bandit menaçait de s’emparer de la ville, Yu était arrivé en sauveur balayant à mains nus l’ennemi. Tous les habitants le vénèrent tel un dieu, son nom se répandit depuis ce lieu de passage important à une vitesse folle. Lui donnant une certaine influence, cette soudaine renommer de l’un des piliers ne passa pas inaperçu dans un continent ou seule la loi du plus fort existe. Mais Yu n’était pas intéressé par cette renommer, il ne voulait pas non plus obtenir une quelconque influence sur la région. Il se dirigeait à présent vers le temple d’Isis se situant entre la région de Calbor et le village de Banor. Il était déterminer à utiliser sa force pour protéger les innocents, pour se faire, se rendre dans le monde des morts était la chose la plus facile à faire. De là-bas il pourrait avoir un compte rendu globale de la situation sur Terre et peut-être même obtenir une mission de la part d’Hélène. Bien qu’il désirait aussi quelque part dans le fond de son cœur rencontrer son fils et apprendre à le connaître. Mais une certaine peur étouffait se sentiment, Yu ne se jugeait pas digne de rencontrer Arthur, l’ayant totalement abandonné lors de la mort de Laurine.

Il arriva au temple d’Isis, cette dernière le laissa passé. Une fois arrivé dans The World il se retrouva devant la grande porte, les deux Undertaker qui la gardaient vinrent à sa rencontre. Puis ces derniers appelèrent la Déesse des morts en personne, Hélène arriva un peu surprise de revoir Yu depuis tout ce temps sans la moindre nouvelle.

Hélène : « Yu. Tu t’es finalement libérer de l’entrave des Gardiens et que me veux-tu à présent ? »

Yu : « Je suis venu apporter mon aide en tant que piliers, j’aimerai que tu m’expose la situation dans son ensemble et ceux afin de voir où mon aide serait la plus utile. »

Hélène : « C’est bien beau tout ce que tu me dis là. Tu as certes des capacités intellectuelles remarquables, mais nous aurions plus besoin d’un vrai grand démon capable de se battre. »

Yu : « Et c’est bien ce que je suis venu apporter, ne te méprend pas. J’en ai fini avec le pacifisme à outrance, je suis ici pour apporter la force que me confère mon haura. »

Hélène : « Vraiment ? Permet moi de rester encore un peu dubitative, je ne connais rien de tes capacités en terme de combat. Et la dernière fois que je les ai vus c’était très loin d’être ça. »

Yu : « Dans ce cas permet moi de te faire une démonstration, je te propose un combat amicale en guise de test. »

Hélène : « Tu m’impressionne, une telle proposition venant de toi c’était inespéré. Et bien en garde ! »

Yu et Hélène entamèrent leur simulation de combat et Hélène fut très vite déborder. Elle avait pris bien trop à la légère son adversaire. Yu quant à lui se donnait à fond, pour prouver à Hélène ce dont il était réellement capable. Le combat se termina par la victoire de justesse de la Déesse des morts, c’était certes une victoire fictive, mais Hélène en restait bouche bée. Jamais elle n’aurait imaginé un tel changement dans l’habitude de Yu et surtout de tels progrès dans la maîtrise de son haura. Il surpassait de loin Kami lorsqu’il s’était confronté en combat singulier contre Zamy la première fois. Devant cette puissance elle lui proposa quelque chose de très spécial. Elle lui proposa un titre particulier, il serait le chef d’une toute nouvelle escouade directement relié à The World. Dont le but serait de représenter le monde des morts sur Terre, ainsi que de remplir diverse mission. De part cette petite nouveauté Hélène voulait donner un poids politique à The World, avec une vraie force de négociation dans les affaires terrestre. C’était une toute nouvelle dimension qui s’ouvrait alors, sous la direction de Zamy le monde des morts était toujours resté à l’écart. Avec une séparation très nette entre le monde terrestre et ce dernier, Hélène de part ce projet allait faire communiquer les deux environnements de manière constante. The World allait enfin devenir officiel aux yeux de tous les êtres vivants sur Terre, avec un représentant. Ce monde mystérieux, qui restait encore pour la majorité un simple conte de fée allait prendre une dimension plus réel que jamais.

Yu était donc le représentant de The World dans la politique mondiale, afin de se faire accepter et reconnaître en tant que tel Uzumé appuya la venue de ce dernier. Le poids diplomatique de la Déesse de la Terre suffisait amplement à convaincre la communauté internationale de la véracité du rôle de Yu. Bien que certain pays restaient encore sceptique à cette soudaine apparition de la part du monde des morts et surtout à la vue de cette envie de participer à la politique mondiale comme un pays à part entière.

Mais quelque chose de plus préoccupant se produisit le 15 juin 3932, quelque chose qui accaparât toute l’attention de la communauté international. Un nouvel état venait de proclamé son unité sur le continent Est, cet état se faisait appelé l’Empire de Valnor. Cet empire auto-proclamé avait élu domicile à l’Est du continent, dans ce qui était autrefois la dernière zone neutre avant le cataclysme engendré par la Déesse des morts. Le problème étant que cet état n’était pas vraiment un état de liberté et de droit, mais plutôt une dictature autoritaire. Et leurs intentions étaient clairement d’agrandir cet empire le plus possible. Ce nouvel élément venait perturber encore un peu plus une situation déjà tendu, entre Miak et la GAFW qui commençaient sérieusement à se montrer les dents. Avec la puissance de Falcor qui revenait doucement, l’arrivé d’un état enclin à la guerre de manière directe n’était pas vraiment la meilleur chose. Bien que pour le moment cet empire naissant n’était pas encore une menace, ils leurs faudrait encore énormément de temps avant d’avoir la puissance militaire nécessaire pour se permettre d’attaquer qui que ce soit. Toute fois cet Empire s’agrandissait en avalant les zones neutres à côté de lui. Cette expansion à grande vitesse inquiétait quelques personnes, Uzumé qui voulait agrandir Calbor, voyait d’un très mauvaise œil cette dictature qui se rapprochait petit à petit de ses frontières. Elle décida à son tour de passé à l’action, elle avait prévu de gagner en puissance en essayant de percé le secret de son père et de doubler ainsi sa quantité d’haura brute. Mais le temps pressait si elle voulait faire de Calbor le digne héritier de l’Istancie, il fallait accélérer les choses. Uzumé décida d’englober la région du temple d’Isis à l’Est de Calbor puis le village de Banor, qui étaient toutes deux des régions stratégiques. Garder sous contrôle le portail vers The World était capital et l’école d’arts martiaux de Banor était une véritable usine à talent. Ces deux régions furent annexées le 22 mars 3933, s’en suivit la construction d’un quartier général pour Yu non loin du temple d’Isis. Ainsi The World continuait de s’officialisé un peu plus et Calbor prenait du galon en matière de puissance.

Une dizaine d’année passa, durant ce temps Uzumé en profita pour agrandir encore Calbor. De son côté l’Empire de Valnor continuait lui aussi son expansion, à tel point que les frontières entre le deux pays s’étaient dangereusement rapprochées. Alors qu’à peine quelques centaines de kilomètres de terre dévasté séparait les deux pays, l’Empire de Valnor commença à regrouper une armée le long de ses frontières. Uzumé prit immédiatement ces manœuvres comme une déclaration de guerre, elle renforça toutes les défenses à l’Est de Calbor dans l’optique de parer toute éventuelle attaque de la part de Valnor. Le monde entier retenait son souffle devant la scène des plus tendue dans le contient Est, ce même continent encore très faible depuis sa quasi destruction était déjà sur le point de repartir en guerre. Pour autant aucune nation à travers le monde ne souhaita intervenir dans l’événement qui se profilait. Seul Miak avait de toute évidence la possibilité de le faire, mais préféra comme à son habitude rester neutre et regarder de loin.

Les choses bougèrent le 5 avril 3944, mais contre toute attente l’Empire de Valnor ne lança aucune attaque contre Calbor. L’Empire venait de poser un pied à terre dans le continent Ouest, en conquérant la zone neutre juste au-dessus de l’état du Misao. Le continent Ouest tout entier en resta stupéfait, tout comme le reste du monde. Personne n’aurait pu imaginer qu’un état auto-proclamé n’ose de manière aussi flagrante venir sous le nez des plus grandes puissances. Miak, Falcor, Vadmintir et le Misao n’avaient clairement pas apprécié cette nouvelle enclave de l’Empire de Valnor juste devant leurs frontières. Valnor était ainsi le premier état à posséder du territoire sur les deux continents principaux et pas des moindres. Les deux postions étaient stratégiques, de cette manière il pouvait mettre en joue le monde entier. D’accoutumer un pays devait demander l’avis de la communauté international avant de s’emparer d’une zone neutre, encore plus quand cette dernière concernait quasiment toutes les plus grandes puissances du moment. L’Empire de Valnor venait de faire coups double, non seulement le pays s’était auto-proclamé sans demander l’avis de personne, mais venait aussi de se construire un empire colossale sans déclarer la moindre guerre, le tout en jouant sous le nez des autres nations. En l’espace de douze ans une nation était née et pouvait à présent de par ses ressources rivaliser avec les plus grands. Son économie et sa puissance brute étaient encore très loin d’égaler les supers puissances, mais le tout n’était qu’une question de temps. De plus Valnor n’avait en aucun cas depuis sa création envoyé un quelconque représentant, jamais il n’avait tenté de dialoguer avec le reste du monde. Ce pays faisait ce que bon lui semblait comme s’il avait été seul durant tout ce temps. Ce qui le rendait d’autant plus dangereux, personne ne savait qui gouvernait cet empire, personne n’avait eu la moindre information à ce sujet. Le pays tout entier malgré sa taille était un mystère pour le reste du monde.

Le 12 septembre 3944 l’Empire de Valnor envoya pour la première fois un représentant. L’assemblé de la communauté internationale situé en Falcor fut alors réuni. Valnor pour sa première déclaration en tant qu’état envers le reste du monde proposa un projet des plus osé. Valnor proposait la création d’un nouvel état entre lui, Calbor et Avenscio, ce même pays qui n’avait demandé l’autorisation de personne lors de sa propre création et durant son expansion venait demander comme si de rien n’était la création d’un nouvel état. La demande était invraisemblable, beaucoup de hauts placés voyaient cette demande comme une insulte, comme si l’Empire de Valnor se croyait tout permis. Mais l’empire mis cette demande sous la forme d’un contrat, en échange de l’accord de la communauté internationale il s’engageait à ouvrir son pays à l’étranger ainsi qu’à une certaine transparence.

Uzumé devant cette proposition était bien consciente que le pseudo état que voulait créer Valnor n’était autre qu’une expansion de ses frontières de manière camoufler. Mais la communauté internationale avait besoin d’information sur cet empire, après quatre mois de négociation acharné Valnor obtenu gain de cause. Le pays qui avait tout osé venait de voir l’une de ses plus grandes folies accordées, Uzumé et tous les représentants de Calbor n’étaient eux pas du tout de cet avis. Il aurait été préférable de garder une zone neutre tampon entre les deux états, mais contre tout ce qu’avait promis Valnor, ce dernier avait l’autorisation de voir le jour. Ce pays se nommerait Hermfried, se serait à première vu une démocratie tout ce qu’il y eu de plus banale. Hermfried fut finalisé le 5 janvier 3951, dès lors Calbor et Avenscio avaient doublé leurs défenses en contact avec le nouvel état. Dès la finalisation officiel d’Hermfried, l’Empire de Valnor rempli sa part du contrat en fournissant les informations promise, ainsi que l’ouverture de ses frontières. Les agents des pays du monde entier s’empressèrent de partir pour Valnor, afin d’y récolter le plus d’information possible. Il en revenait que le pays était à présent assez puissant et stable économiquement pour prétendre au rang de la sixième puissance mondiale, pour un pays aussi jeune et fondé à base de rien les conditions de vie y étaient spectaculaire. Alors que chaque pays à travers le monde avaient envoyé divers agents de terrains pour récolter des informations, Calbor n’avait envoyé personne et pour cause. Uzumé en personne prévoyait de faire une visite diplomatique, elle était la gouvernante de Calbor soit le plus haut grade dans l’état. Elle avait remis sa région sur pied et en avait fait un pays à part entière. Ayant dans son sillage sa réputation de Déesse de la Terre, rien ne pouvait réellement lui résister dans ce monde. Elle possédait l’influence qu’avait autrefois son père et avait la même puissance que lui lorsqu’il était encore pleinement en place. Elle n’avait toujours pas réussi à obtenir la solution pour faire doubler son haura brute, mais sa puissance était à présent égal à celle du démon noir qui avait régné de la troisième guerre mondiale jusqu’à ce qu’il soit scellé. En effet Zamy pendant cette période n’avait accès qu’à soixante pour cent de son haura brute, les quarante restant servant à maintenir l’Olympe ainsi cas sceller les Gardiens. Il n’avait retrouvé la totalité de son haura que lorsqu’il était en train d’être assassiné par Akela, mais étant paralysé ceci n’avait pu le sauvé. Le but d’Uzumé était d’obtenir la puissance du Dieu de la mort des temps anciens, qui était bien plus grande et terrifiante que tout ce que le monde avait connu de la part de Zamy lorsqu’il était connu comme étant le démon noir.

Nous sommes le 3 juillet 3951, Uzumé venait de partir vers l’Empire de Valnor pour sa visite d’état. L’empereur de Valnor avait évidemment accepté cette requête, c’était un jeu de politicien habile qui était en train de se dérouler. Les deux pays étant certainement ceux avec le plus de tension de par le monde. Uzumé se rendait la bas ni plus ni moins que pour faire étalage de sa force autant intellectuel que brute. C’était une confrontation sans combat pour le moment entre les deux puissances, un duel qui déciderait jusqu’à quel degrés les deux pays allaient s’entre tuer par la suite. La visite se déroula sans accro majeur, quelques petites piques lancer çà et là par Uzumé qui testait la répartie de son adversaire. Elle eut droit à une visite guidé de la capitale, servant à étalé les richesses de l’empire et à impressionné l’invité en question. L’empereur de Valnor paraissait relativement jeune, bien que très imposant et taillé comme un guerrier aguerrie. Il avait un caractère bien trempé et une prestance qui couperait le souffle de n’importe quel être humain normale. Uzumé ne laissant évidemment pas impressionné par si peu, ayant accompagné son père dans de nombreuses réunions elle avait déjà connu bien pire. Mais sur le moment des adieux, l’empereur de Valnor, Vhadurion donna une impulsion d’haura et par n’importe laquelle. Une haura rouge immense quasiment aussi grande que le pilier de l’haura rouge Yu. Uzumé se stoppa dans l’instant, surprise par le phénomène. Puis elle reprit ses esprits et se retourna vers Vhadurion avec un grand sourire et donna à son tour une impulsion d’haura qui fit trembler le sol. La Déesse de la Terre avait parlé, Vhadurion lui rendit son sourire satisfait.

Empereur Vhadurion : « Je sens que nous allons nous entendre à merveille, je suis déjà curieux de me frotter à la puissance d’une Déesse. Au revoir Gouvernante de Calbor. »

Uzumé : « Moi de même Empereur de Valnor, au revoir. »

Ces mots résonnaient comme un futur acte de guerre déjà signé.

Au vu des récents événements une autre personne décida de consolider sa puissance. Hélène décida de reforger la puissance de frappe du monde des morts. Elle alla chercher Laurine au paradis pour lui proposer de succéder à Zia en tant que chef des Undertaker. Chose que la fille du Dieu de la mort accepta dans l’instant, puis Hélène parti vers les enfers à la rencontre du déchu numéro zéro.

Hélène : « Viens ici j’ai quelque chose à te proposer, qui devrais t’intéresser. »

Elenna : « Et qu’est-ce que la Déesse des morts a, à proposer à l’ancienne chef des Gardiens ? »

Hélène : « Je te propose un nouveau poste en tant que gardien, mais cette fois se sera gardien des enfers. Es-tu intéressé par mon offre ? »

Elenna : « Tu proposes à l’un de tes anciens ennemies à présent sous ton total contrôle de devenir ton allié ? Zamy a décidément bien choisi son successeur, du moins pour sa folie égal à la sienne. »

Hélène : « Tu n’as jamais été mon ennemi, mais celui du Dieu de la mort je me trompe ? »

Elenna : « Non tu te trompes, je n’ai jamais été l’ennemi du Dieu de la mort. J’ai été sa femme et en tant que sa femme je l’ai arrêté dans sa folie. Et pour répondre à ton offre, il est vrai que la tentation est grande, mais comprend bien que je me méfie de vous. »

Hélène : « Tu n’as rien à craindre, la preuve en est. Tu es la seule gardienne à avoir été jugé aussi gentiment après sa mort, en ayant le droit de conserver son haura. »

Elenna : « En effet, je dois dont te prêter allégeance et ce jusqu’à la fin des temps ? »

Hélène : « Quelque chose comme ça, en contrepartie de quoi tu pourras enfin sortir des enfers et accéder à une vie presque normal dans le palais de The World. Ton travail ne consistera qu’à obéir à mes ordres et à garder les enfers. Rien de bien difficile pour quelqu’un de ta trempe non ? »

Elenna : « Tu sais convaincre les gens, surtout quand ces derniers n’ont pas grand-chose d’autre à faire. Après avoir été scellé plus des trois quart de ma vie, l’envie me vient d’accepter ton offre. Plus par curiosité qu’autre chose, je te jure donc allégeance Déesse des morts. Sert toi de ma puissance comme bon te semblera. »

Hélène : « Bien maintenant que la pseudo cérémonie et le discours chiant est terminé, j’aimerai discuter de choses que toi seule est en mesure de savoir en ce moment. »

Elenna : « Ah bon et de quoi donc veux-tu parler ? »

Hélène : « Je veux en apprendre plus sur Zamy lorsqu’il était considéré comme le Dieux de la mort. »

Elenna : « Oh je vois la curiosité est quelque chose qui nous semble commun à toutes les deux. Et bien je peux te dire une chose. Sais-tu pourquoi Zamy était surnommé le Dieu de la mort »

Hélène : « Non, je me doute que ce n’est pas pour la création de The World qui n’existait pas à l’époque. »

Elenna : « En effet cela n’a rien avoir. Comme tu le sais déjà la génération zéro des piliers, soient les premiers Clusia de l’histoire étaient surnommé les quatre Dieux légendaires. Il y avait le Dieu de la fortune, il était appelé ainsi car il possédait le royaume le plus riche et le plus prospère des quatre, il était détenteur de l’haura bleue. Ensuite il y avait le Dieu de la guerre, comme son surnom l’indique c’était celui des quatre qui déclarait le plus souvent la guerre aux autres, il détenait naturellement l’haura rouge. Puis il y avait celui appelé le Dieux des dieux, car il possédait l’haura blanche et ainsi maîtrisait les techniques des trois autres dieux. Et pour finir le Dieux de la mort Zamy détenteur de l’haura noire, son surnom lui vient directement des trois autres dieux. Chacun des trois pourraient s’ils étaient encore en vie te jurer l’avoir tué au moins dix fois chacun et pourtant il revenait encore et encore à chaque fois. Officiellement durant l’ère des quatre Dieux, le Dieux de la mort à quarante-trois morts à son compteur et se sont bien ses morts pas ses victimes. Quoi que tentèrent les trois autres dieux jamais ils n’ont réussi à le tuer, même dans leur dernière tentative en si mettant à trois contre un. Voilà ce qui vaut le surnom de Dieu de la mort à Zamy, le Dieu qui pouvait défier la mort elle-même et toujours revenir peu importe comment tu essayais de le tuer. Je vais te confier une dernière chose, la dernière mort de Zamy n’est pas et de loin la plus spectaculaire. Ce qui me fait dire qu’il reviendra, cela prendra le temps qu’il faudra mais le Dieu de la mort ne meure jamais. » (Elle finit son discours avec un léger clin d’œil en repartant dans la direction d’Hélène)

SUITE —>