4 : Le pouvoir des morts ne peut semer que la mort

Nous sommes le 23 juin 3919, un vieil homme avait engagé depuis quelques années un voyage dans le plus grande des discrétions. Ce voyage l’avait mené en Istancie devant le temple d’Isis, ce vieil homme n’était autre qu’Arolde ancien esprit de Falcor maintenant à la retraite. A présent âgé de quatre-vingt-deux ans, il avait passé les commandes des Devil Bird à son successeur. Il avait la ferme intention de faire de la résistance contre les Gardiens, rien de mieux pour cela que de retourner dans The World. Il arriva au temple menant à ce dernier, Isis selon les droits qu’Hélène avait concédés à Arolde le laissa entrer. Il était venu pour apporter des informations détaillées sur la situation, entre GAFW et Gardiens. Hélène et Uzumé s’étant retirées quelque peu pour suivre l’entrainement de Satan et n’avait plus un œil attentif à la situation sur Terre.

Hélène : « Tient dont, je ne m’attendais pas à te voir. Je croyais même que tu étais déjà mort Arolde. »

Arolde : « Merci du compliment, mais je me porte à merveille. Je suis ici pour vous tenir informer d’un conflit entre la GAFW et les Gardiens. »

Hélène : « Etonnant la GAFW est toujours en un seule morceau, pourtant sans Chiron elle ne devrait pas valoir grand choses. »

Arolde : « C’est là où tu te trompes Déesse des morts, Chiron est bel et bien vivant et même mieux portant que jamais. Il a réussi par de multiple expérience à surpasser le vieillissement de son corps. A l’heure actuelle il ne peut plus mourir de vieillesse et il possède toujours le pouvoir de Mark qui annule toute haura. »

Hélène : « Je vois, et qu’est-ce que l’on peut bien y faire ? »

Arolde : « Rien, il n’y a rien à faire de toutes manières. Non le problème n’est pas Big Boss, il est plutôt notre allié. Il met à lui tout seul les Gardiens en respect, les armes anti-Clusia de la GAFW sont toujours aussi redoutables. Et pour le moment la situation semble stagner entre les deux camps. Ce qui signifie que si quelqu’un donne un léger coup de pouce à Chiron nous pourrions nous débarrassé des Gardiens. »

Hélène : « Même pas en rêve, Chiron est tout sauf digne de confiance. Il l’a montré durant la cinquième guerre mondiale, en fournissant en arme anti-Clusia l’armée Vadmintirienne et par la même occasion les Hell Bird. Ne compte pas sur moi pour l’aider. D’ici quelques années tout au plus j’aurai la solution au problème des Gardiens sans livré le monde à Chiron sur un plateau d’argent. »

Arolde : « Tu fais bien comme il te plaît, vous n’êtes pas concerné par ce qu’il se passe sur Terre ici. Ce n’est pas la première fois de l’histoire que les grands démons délaissent le monde Terrestre, pour vivre tranquillement dans The World. »

Hélène : « Tes sarcasmes ne servent à rien, tu n’es pas obligé de recourir à ça pour tenter de me convaincre. Je viens juste te dire que le problème n’était qu’une question de temps, après quoi les Gardiens ne seront plus un souci. »

Arolde : « Oui mais tu me parles d’années entière, d’ici là il sera surement trop tard. Bien que quelques années ne représente pas grand-chose pour des êtres vivants plusieurs siècles. Mais pour les hommes et les femmes vivants sur Terre, cela ne représente pas du tout la même chose. »

Hélène : « Arolde, arrête ton cirque. Je suis la Déesse des morts, pas des vivants. Si tu crois pouvoir m’émouvoir avec le sort de quelques êtres humains c’est peine perdu. Je suis responsable de ce monde avant tout le reste. Et tant que je ne serais pas sur et certaine d’avoir les moyens d’aider les terriens, je ne risquerai pas ma vie inutilement. »

Après cette discussion abrégée par Hélène, Arolde resta dans le hall d’entrée du palais. Regardant patiemment le monde qui allait l’accueillir un jour ou l’autre. Sur Terre la situation ne s’était ni empiré, ni améliorer. Quelques conflits éclataient çà et là au front mais rien qui puisse t’être comparé à une guerre totale. Yu toujours guidé par la rage errait à présent sur ce front théâtre des décisions appliqué par les grands de ce monde. Il voyageait alors un endroit dévasté, dans lequel plusieurs dizaines de personnes affamé mendiaient de quoi passé la journée suivante. Des soldats de l’armée Istancienne sous ordres des Gardiens patrouillaient, Yu se trouvait alors à moins de deux kilomètres d’un affrontement. Le peloton passa son chemin comme si de rien n’était, c’est alors qu’une femme jeta une pierre sur l’un des soldats. Ce dernier se retourna, poursuivi cette dernière et lui asséna un violent coup de cross derrière la nuque. Elle mourut sur le coup, Yu sentait la rage monté en lui, mais son corps refusait de bougé, par instinct ou par peur devant le danger. Il avait fini par oublier la raison première de sa rage, tellement cassé par toute la violence qu’il voyait chaque jour. Les Clusia peuvent survivre sans boire ni manger, l’haura leur servant alors de substitue. Zamy avait déjà fait appel à ses propriétés durant ses phases de sommeil où il passait pour mort. C’était en parti grâce ces capacité que l’on dit des grands démons qu’ils étaient immortel, grâce à la grande quantité d’haura brute qu’ils possédaient. Ils pouvaient ainsi aisément survivre plusieurs dizaines d’années sans manger ni boire. L’envie de manger n’était de toutes manières pas dans l’esprit de Yu à cet instant, il n’y avait que le dégoût pour la race humaine. Race juste bonne à s’autodétruire, race qui se prétextait au-dessus des animaux, mais qui finit moins civilisé qu’eux. Il avait alors le même sentiment que le démon rouge dans sa jeunesse, Kami lors de la troisième guerre mondiale avait eu pour projet d’anéantir l’espèce humaine toute entière. Il était à cette époque totalement dégouté par sa propre espèce qui ne savait rien faire d’autre que détruire à ses yeux. Ce fut Zamy qui le résonna en tant que vieil ami le plus proche. Yu ressentait cette haine, à la différence près que cette haine était mélangé à de la pitié. Et que contrairement à son prédécesseur il aurait été incapable de tuer gratuitement, sous prétexte d’une purge de la planète entière. Il décida pour finir de venir en aide aux civils sans abri, sans nourriture et sans protection qui erraient finalement tout comme lui dans cette zone dévasté. Mais son dévouement pour cette cause ne passa pas inaperçu, en tant que pilier de la deuxième génération. Les Gardiens qui avait eu connaissance de sa présence, envoyèrent des soldats l’arrêter. Il ne fallait pas qu’un être avec autant de potentiel ne se mette contre eux, ils décidèrent de l’emprisonné. L’emprisonnement était la seule solution viable pour eux, il ne fallait surtout pas tuer Yu. Sa mort arrêterait par la même occasion l’apparition de Clusia doté d’une haura rouge, or les Gardiens avaient la ferme intention de grossir de nouveau leurs rangs.

Pendant ce temps éloigner de toutes ces horreurs un jeune garçon grandissait. Arthur fils de Laurine et Yu était élevé dans The World, à la plus grande surprise celle qui s’occupait de lui comme une mère était Ardelia. Ardelia ce grand démon qui à ses débuts ne voyait elle aussi que la haine dans l’espèce humaine et voulant elle aussi sa destruction. Etait à présent une femme mure et posé qui c’était pris d’affection pour le jeune Arthur. Le garçon âgé de treize ans n’ayant jamais connu ses parents devait tout à Ardelia, Uzumé et Hélène. Satan lui n’entrait quasiment jamais en contact avec lui, lorsqu’il apparaissait c’était uniquement pour parfaire l’entrainement des trois femmes. Et surtout celui d’Hélène qui était d’une importance capitale, elle représentait le seul espoir face à la puissance des Gardiens.

Arolde mourut ironiquement dans le monde des morts le 25 janvier 3920, puis il y réapparut instantanément. A ceci près qu’il avait retrouvé le corps de ses vingt ans. En effet lorsqu’une personne mourait et que son esprit rejoignait The World elle regagnait le corps de ses vingt ans, Zamy c’était basé sur l’âge auquel les grands démons développaient leur haura. Ainsi les morts avaient tous en apparence la vingtaine, même ceux qui étaient mort avant leurs vingt ans. Hélène plaisantait souvent sur cette propriété du monde des morts disant qu’elle n’avait cas mourir pour enfin grandir. Elle qui était toujours coincé dans le corps de ses dix ans, avec à peine plus d’un mètre trente-deux de hauteur.

Un jour comme les autres, un jour qui semblait banale Lucifer interpella Hélène.

Hélène : « Tu m’as demandés Lucifer, qui y a-t-il ? »

Lucifer : « Oui maitresse, je trouve que vous n’utilisez pas assez certain de vos atouts. »

Hélène : « Comment ça explique toi ? »

Lucifer : « Eh bien tant que vous n’avez pas fini de maîtriser la technique que vous enseigne Satan. Vous n’intervenez en rien sur Terre. Hors vous avez des outils à utiliser qui ne craignent rien, je vous propose de m’envoyer moi ou Mark sur Terre. Mark étant certainement plus qualifier que moi pour se battre contre les Gardiens. Grâce à sa capacité qui lui permet d’annuler l’haura il peut mettre dans le mal un Gardien sans difficulté. »

Hélène : « Tu es bien prévenante Lucifer ça ne te ressemble pas. Je te remercie de te soucier des problèmes actuels, mais j’ai déjà pensé à cette option. T’envoyer toi serai inutile, tu ne ferais que mourir en boucle je n’en vois pas l’intérêt. Et quand à Mark, l’haura des Gardiens n’est pas le seul problème. Ils ont une armée à leur disposition et n’oublie pas qu’un Clusia possède une force physique hors norme. Les Gardiens étant tous des grands démons, il n’aurait aucun mal à maîtriser Mark à plusieurs. »

Lucifer : « Oui en effet mais si nous pouvons avoir le soutien d’allié déjà puissant. »

Hélène : « Si tu parles de la GAFW et de Chiron, il n’en est pas question. Se serait lui donner l’opportunité de conquérir le monde par la suite. Chose dont je suis quasi persuadé qu’il rêve, c’est pourquoi je ne tente rien tant que je n’ai pas la puissance pour structurer une paix durable. »

Lucifer : « Non maitresse, je ne fais pas plus confiance que vous à Chiron. Je parlais de la puissance du continent Ouest, Falcor et ses sept esprits ne demandent qu’un peu d’aide pour être remis sur pied. »

Hélène : « Hmm… Ce n’est pas une mauvaise idée, mais je ne pourrais envoyer qu’un seul de vous deux. Il faut toujours un gardien des enfers au minimum ou ce sera la cohue. Puisque les armes anti-Clusia sont maintenant largement répandues, je ne pense pas que les capacités de Mark soient les plus indispensables. Dans ce cadre particulier je te laisse l’autorisation de rejoindre les forces Falcorienne et leur prêter main forte. »

Lucifer : « Bien maitresse je pars de suite. »

Sur ces mots Lucifer se retrouva sur Terre, elle n’en avait pas foulé le sol depuis si longtemps. Elle en devint nostalgique, des années passé avec Mark sur cette même Terre. Mais son objectif n’étant pas de batifolé, elle se dirigea immédiatement vers le continent Ouest. La discrétion était de mise, surtout pour le simple fait de sortir du temple en Istancie. Le pays étant à cent pour cent contrôler par les Gardiens, les chances de se faire repérer étaient importantes. Mais elle réussit tant bien que mal à quitter le pays, elle arriva sur les côtes du Misao. Le Misao était alors un pays relativement stable pour l’époque, son passé de pays pauvre et reculé technologiquement parlant était révolu. Le démon noir ayant durant son règne aidé le pays à se relevé. Cependant Lucifer rencontra un imprévu, deux personnes et pas n’importe lesquelles se trouvaient à ce moment précis dans le Misao. Shanna et Isidro depuis qu’ils avaient laissé tomber le contrôle des forces Vadmintiriennes, s’étaient replié dans ce pays des plus calmes pour parfaire leur entrainement.

Alors que Lucifer se trouvait dans un café à glaner deux trois informations, Isidro entra dans ce dernier. Le hasard voulu que la gardienne des enfers autrement connu comme étant le démon de la tentation, grand démon d’une génération bien plus ancienne. Soit amené à entrer en contact avec l’un des piliers de la génération actuelle.

Serveur : « Madame, votre tenu n’est pas tout à fait adapté aux mœurs local si je puis me permettre… »

Lucifer était vêtu de manière plutôt légère, elle qui était connu pour avoir tenté tous les hommes des enfers. Ne dérogeait pas à ses habitudes, aimant exposer son corps quasi parfait à la vue de tout le monde. Mais cela n’était pas du goût de tous, certains avaient fini par faire la remarque aux différents serveurs du café. Ces derniers légèrement embarrasser par la situation avait fini par le faire remarquer directement à l’intéressé.

Lucifer : « Il n’y a plus le droit de s’habiller comme on le veut ? »

Serveur : « Si mais, votre tenu vestimentaire choque certain de nos clients. Et pour ainsi dire elle n’est pas non plus en accords avec les principes de la maison… » (Lucifer le coupa dans sa phrase)

Lucifer : « Qui sont les petits bonnes femmes toutes timides qui se sentiraient gêné par ma présence en ce moment même ? » (Dit-elle à haute voix comme si elle prononçait un discours)

A ces mots plusieurs voix dans un léger brouhaha exprimaient leur mécontentement, certaine trouvant l’attitude de Lucifer odieuse.

Isidro : « Voyons pas la peine dans faire autant. Une femme aussi belle ne devrait pas avoir à se justifier de la sorte. » (Dit-il avec un grand sourire en entrant dans le café)

Lucifer : « Hmm qui es-tu jeune homme ? »

Isidro : « Moi, un simple voyageur et toi ? »

Lucifer : « Tout comme toi, je suis en voyage. »

A cet instant toutes les personnes à l’intérieur du café avaient fait silence, Isidro était bien connu. En tant que pilier de la deuxième génération et pour être l’un des dirigeants à l’origine de la cinquième guerre mondiale qui avait beaucoup secoué la région. Mais Lucifer ne connaissait le pilier que de nom, n’ayant jamais vu son visage elle ignorait que l’individu en face d’elle était ce dernier. Elle sortit du café, Isidro la suivi quelque peu intrigué par le personnage.

Lucifer : « Une question peut être jeune homme ? »

Isidro : « Oui, j’ai une impression bizarre. Comme si tu venais d’un autre temps. »

Lucifer : « Comment ça ? Tu n’es pas en train de dire que je suis démodé tout de même ? »

Lucifer jouait au chat et à la souris dans la conversation pour perdre Isidro. Même si elle ignorait sa véritable identité, elle restait méfiante. Elle avait une mission à remplir, si jamais un espion des Gardiens l’interceptait avant qu’elle n’arrive en Falcor, cela pourrait devenir dérangeant. Bien qu’elle n’ait pas grand-chose à craindre d’Isidro, lui étant supérieur en expérience et en maîtrise de son haura. Lucifer avait été entrainé par le démon noir elle aussi, puis par Azazel en personne. Elle maniait son haura blanche à la perfection, ce qui lui donnait la possibilité d’utiliser toutes les techniques de base de chaque haura. Elle était pour le niveau actuel d’Isidro bien trop puissante, même pour le pilier le plus en avance des quatre dans la maîtrise de son haura. S’attaquer à l’un des célèbres gardiens des enfers, autrefois sous les ordres directs du démon noir, était un défi un peu trop corsé pour lui. Mais lui aussi ignorant jusqu’à l’existence même de Lucifer, puisqu’elle n’était pas apparu sur Terre depuis des dizaines d’années, il continua de la taquiner.

Isidro : « Jamais je n’oserai critiquer une femme d’une telle beauté. Mais tu m’intrigue, il y a quelque chose que je n’arrive pas à voir… »

Lucifer : « Si tu commençais par me dire ton nom ? »

Isidro : « Je suis Isidro pilier de la deuxième génération des Clusia. Et toi qui es-tu ? »

Lucifer : « Oh. Ceci explique cela, je comprends pourquoi tu as fait forte impression dans ce café. Je m’appelle Emia, et je ne suis rien de plus qu’une femme un peu frivole. »

Emia était le véritable nom de Lucifer, avant que Zamy ne lui donne son surnom de démon. Elle n’avait jamais révélé son nom à personne, pas même à Mark. Mais la situation lui obligeait à cacher son surnom, si jamais elle était reconnue cela pourrait mal finir. Venant à peine de connaitre l’identité d’Isidro, dans le feu de l’action elle lui avait donné son vrai nom.

Isidro : « C’est un bien joli nom, mais une femme comme toi ne devrait pas provoquer autant par les temps qui court. Tu risques d’amener vers toi quelques rodeurs. »

Lucifer : « Je peux me débrouiller seule, tu n’as pas à t’inquiéter monsieur le pilier. » (Dit-elle en esquissant un léger sourire.)

Isidro : « Pas la peine d’être aussi formel, le titre de pilier ne vaut plus grand-chose depuis l’apparition des Gardiens. J’en suis réduis à me cacher jusqu’au jour où j’aurai la force de leur tenir tête. »

Lucifer : « En effet ce n’est pas une vie très intéressante. Tu m’intrigue aussi cela dit, accepterais-tu que je te suive un petit moment ? »

Isidro devant cette proposition inattendue ne savait pas quoi répondre, depuis le début c’était lui qui avait pris l’initiative dans la conversation. Pris au dépourvu il accepta, Shanna ne serait peut-être pas de cet avis, mais la réponse avait été donné. Lucifer qui suivait Isidro arriva devant une petite maison perdu dans la campagne, à l’abri des regards. Shanna qui trouvait le temps long depuis le départ de son frère l’attendait sur le pas de la porte. Lorsqu’elle vit Lucifer juste derrière son frère, elle se mit en posture de combat. Aussitôt Isidro la rassura et lui présenta Lucifer sous le nom d’Emia. Shanna restait méfiante à l’égard de cette femme inconnue, craignant à son tour un espion des Gardiens. Lucifer resta ainsi quelques temps avec les deux piliers, pour les observer et voir tant qu’à faire s’ils pouvaient devenir des alliés.

Mais les choses s’accélérèrent le 3 mai 3920, les Gardiens avaient fini par avoir vent de la position d’Isidro et Shanna. En tant que pilier de la deuxième génération, ils représentaient un danger potentiel. Il fallait pour les Gardiens les emprisonnés, de la même manière qu’était actuellement retenu captif Yu. Ce fut le Gardien Hellmar qui prit cette mission en charge, sa puissance aurait dû largement suffire, mais l’existence de Lucifer était alors inconnue aux yeux des Gardiens. Hellmar attaqua en grande pompe, il déploya son haura bleue dans toute sa splendeur. Il réduit en miette la maison dans laquelle se trouvait les deux piliers et Lucifer. Aussitôt Isidro et Shanna sortirent des décombres, s’étant lié d’amitié avec Lucifer tout en ignorant sa véritable identité les deux grands démons voulaient la protéger. Ils pensaient encore qu’elle n’était qu’une frêle femme sans défense. Hellmar qui avait tout de suite entamé le combat, mettait avec évidence les deux piliers en défaite. Mais Lucifer sortie à son tour des décombres, utilisa quasi simultanément une technique lié à l’haura rouge et à l’haura bleue. Son attaque consistant à relâcher violemment son haura, comme un détenteur de l’haura rouge pouvait le faire. Ceci créait une explosion, qui lui permettait de dispersé des petits morceaux de métal imprégné de son haura. Qui après avoir pénétré dans le corps de son adversaire pareil à de minuscules aiguilles, permettait à Lucifer d’utiliser une technique propre à l’haura bleue. Cette technique utilisait la précision de l’haura bleue à un niveau chirurgical pour détruire les tissus musculaires de son adversaire. Mais cette technique était évidemment moins efficace que si un utilisateur propre à l’haura bleue l’avait effectué. Hellmar qui s’était protégé comme il l’avait pu, se retrouvait partiellement paralysé sur le flanc droit de haut en bas.

Lucifer : « Dépêchez-vous d’attaquer je l’ai paralysé sur son côté droit, profitez-en avant qu’ils ne se régénèrent ! »

Isidro et Shanna encore surpris par la démonstration de Lucifer, attaquèrent sans poser de question. Le Gardien Hellmar ne pouvait riposter, son corps étant encore engourdit. Il lui aurait fallu un bon quart d’heure pour annuler les effets de l’attaque de Lucifer. Il prit de plein fouet les assauts à répétition des deux piliers, il finit par tomber au sol raide mort.

Isidro : « Emia tu as une haura ?! »

Lucifer : « Il se trouve que je n’ai pas mentionné toute la vérité à mon sujet. » (Dit-elle avec un air un peu embarrasser)

Shanna : « Tu nous as sauvé, je ne doute pas de ton amitié envers nous. Mais tu dois nous dire la vérité et toute la vérité à ton sujet. »

Lucifer : « Hmm, je n’ai pas le choix. Emia est bien mon véritable nom, mais depuis bien longtemps je suis connu sous un autre nom. Celui que m’a donné mon maître le démon noir, je suis la gardienne des enfers Lucifer. »

Isidro : « Gardienne ?! »

Lucifer : « Hein ? Ah non rien avoir avec les Gardiens comme ce type. Moi je garde le domaine des enfers dans le monde des morts, c’est pour ça que je suis une gardienne. »

Shanna : « Tu as été sous les ordres du démon noir ? »

Lucifer : « Oui, en vérité je suis morte il y a bien longtemps dans un banal accident. Mais j’ai développé mon haura dans le monde créé par le démon noir pour les morts. Et j’ai fini par devenir l’un des gardiens des enfers, je suis ici à la base en mission pour contrer les Gardiens. Mais j’ai par hasard rencontré Isidro sur ma route, ayant appris qui il était je me suis dit qu’il ferait un allié de choix. Et la suite est-elle que je l’ai vécu avec vous. »

Isidro : « Pourquoi l’avoir caché ? »

Lucifer : « Et bien mon maître actuel n’est autre que la Déesse des mort, qui était étroitement lié avec certaine personne du côté de Falcor. Et ce durant la cinquième guerre mondiale, ce qui faisait de nous à l’époque des ennemis. Je ne voulais pas prendre le risque de me battre contre vous, n’étant à la base, tout comme ma maîtresse dans aucun des deux camps. »

Shanna : « Les temps change et les personnes avec. Nous avons depuis bien longtemps fait un trait sur la cinquième guerre mondiale et certaine ambition démesuré. Et la situation actuelle nous oblige à nous cacher. Nous sommes, tout du moins pour ma part tout disposé à devenir l’allié de la seule puissance encore capable de tenir tête aux Gardiens. »

Lucifer : « N’allez pas croire que j’ai la puissance nécessaire pour anéantir tous les Gardiens. Celui que l’on vient d’avoir, n’est mort que parce qu’il a été pris par surprise. Je suis ici pour permettre aux forces Falcoriennes de ce restructuré, en profitant que la plus part des forces des Gardiens soient occupées avec la GAFW. »

Isidro : « Tu veux dire que même l’emblématique The World n’a pas les ressources nécessaire pour tenir tête aux Gardiens ? »

Lucifer : « The World ne peut pour le moment que résister aux Gardiens, attaquer n’est pas encore une option. Mais si je suis ici c’est parce que dans un avenir proche ma maîtresse aura la puissance nécessaire pour attaquer. Je suis ici afin de préparer une base, une base solide qui permettra de soutenir l’attaque engendré par les anciens grands démons. »

Shanna : « De qui est ce que tu parles exactement ? De quels grands démons ? »

Lucifer : « Je parle de la génération vous précédant, génération dont je fais partie. Mais il ne reste plus beaucoup des grands démons de cette génération. Même pour les gardiens des enfers, nous ne sommes plus que deux. Les guerres qu’il y a eu par le passé ont quasiment vu s’entre tuer tous les anciens grands démons. »

Isidro : « Ce qui laisse combien de grands démons en vie à l’heure où nous parlons ? »

Lucifer : « Aujourd’hui il reste encore avec la Déesse des morts, la Déesse de la Terre Uzumé. Tous ces noms ne vous parle peut être pas beaucoup, ils n’existent plus que dans certains livres d’histoire. Avec ces deux-là il y a moi, et l’une des créations du démon noir qui possède l’haura de ce dernier. Et pour finir le pilier de l’haura noire Ardelia nous a déjà rejoint.»

Shanna : « Il y a quelqu’un qui possède l’haura du démon noir ?! »

Lucifer : « Oui, c’est quelque peu compliqué. Disons que The World a eu ses problèmes depuis quelques années à régler dans son coin. »

Après cette brève explication Lucifer repartie vers son objectif premier, l’armée Falcorienne devait être reconstruite. Pour se faire Isidro et Shanna lui accordèrent leur soutient, les deux piliers étaient à présent du côté de The World. Ce qui faisait trois piliers, contre un seul emprisonné par les Gardiens. La revanche semblait en bonne voie pour Hélène et Uzumé. Le trio Lucifer, Isidro et Shanna arriva en Falcor, le pays était encore relativement fragile, devant la proposition des trois grands démons les dirigeants eurent une réponse inattendu. Le président Falcorien décida de ne pas venir en aide et de ne pas laisser les trois grands démons restructuré son armée pour aller combattre les Gardiens. Il ne voulait pas exposer de nouveau son peuple à la guerre, avec par-dessus le marché ceux-là même qui les avaient attaqués. Lucifer ne pouvait que se résigné, d’un certain côté il était normal que Falcor ne fasse pas confiance à Isidro et Shanna qui étaient à la base des ennemis mortels du pays. Et le peuple de Falcor restait encore trop meurtri par la cinquième guerre mondiale qui s’était déroulé sur leur sol. Lucifer entra en contact avec sa maîtresse pour lui annoncer la nouvelle, elle avait certes échoué dans son plan d’origine. Mais au lieu de ramener une armée humaine, elle ramenait avec elle en tant qu’allié les deux plus puissants Clusia de l’air actuelle. Hélène de son côté maîtrisait quasiment parfaitement la technique qu’était en train de lui apprendre Satan. Les choses ne semblaient pas si mauvaises pour elle.

Le 22 mars 3921, les Gardiens se mirent en mouvement. Ils avaient jugé qu’il était temps d’en finir avec la GAFW. Le conflit éclata à la frontière nord du continent Est, se fut la Penvalkia qui servit de théâtre au conflit. Le pays allait être ravagé, les deux armées s’entre choquèrent dans une violence telle qu’il ne restait plus rien. Mais les Gardiens en personnes et au complet, étaient déterminé à se battre. La force qui jadis avait arrêté le Dieu de la mort était à présent mise en joue contre Chiron. Ce dernier ne faibli pas pour autant, erreur qui lui coûtera cher. Le légendaire Big Boss avait survécu à l’assaut, mais pas la GAFW, les Gardiens avaient tout anéanti sur leur passage. Voilà ce que représentait la puissance de vingt et un grands démons de plus de trois milles ans d’existence chacun. A présent plus rien ne leur opposait de résistance, le monde allait plier comme une feuille de papier, tremblant de peur devant la démonstration phénoménale de puissance.

Le 1 janvier 3922 la totalité du continent Est était sous le contrôle des Gardiens, soit plus d’un tiers du monde. A ce moment précis Hélène venait de maîtrisé à cent pour cent l’ultime technique que lui avait laissé Zamy.

Arthur : « Maman que fait tante Uzumé et tante Hélène ? »

Ardelia : « Hmm, je suppose que tu es assez grand pour ce genre de chose à présent. Elle se prépare à livrer un combat. »

Arthur : « Mais pourquoi, qui est-ce qu’elles vont aller combattre ? »

Ardelia : « Elle vont combattre ceux qui contrôle le monde Terrestre. »

Arthur : « Mais pourquoi faire, The World n’est pas en danger, alors pourquoi risqué sa vie pour le monde Terrestre ? »

Ardelia : « Oui en effet, tu n’as jamais connu le monde Terrestre puisque tu es né ici. Mais ce monde n’est pas notre monde d’origine à nous autres, c’est pourquoi nous voulons délivrer notre monde qu’est la Terre. »

Arthur : « Comment ça nous, tu vas y aller aussi ?! »

Ardelia : « Oui, si je me suis retrouver ici c’est bien pour cela à la base. »

Arthur : « Non, pourquoi dois-tu aller là-bas, je ne veux pas ! »

Ardelia : « Parce que ta mère biologique voulait que tu grandisse sur Terre, je n’ai pas pu lui accorder ceci. Alors je voudrais au moins que tu puisses explorer par toi-même plus tard ce monde qu’est la Terre. »

Arthur : « Tu es la seule mère que j’ai jamais eu, je me fou de mes parents biologique, ils n’avaient qu’à ne pas m’abandonné ! »

Ardelia : « Arthur ne dis pas ça ! Ils n’ont jamais voulu t’abandonner ! »

Hélène : « Ardelia ne le gronde pas, il a peut-être seize ans. Mais il a peur de te perdre ce qui est normal.»

Ardelia : « … Oui tu as raison je m’emporte. »

Arthur : « Merci, mini-tante ! » (Dit-il avec un grand sourire)

Hélène : « Comment ?! Mini-tante ?! Je vais t’éclater sale morveux ! »

Alors qu’Hélène courait après Arthur dans tout le palais, Ardelia riait aux éclats. Tout ce petit monde vivait tranquillement depuis quelques années dans The World. Arthur ne pouvait concevoir à ce moments-là pourquoi sa famille qui jusqu’à présent vivait heureuse ici, voulait aller se battre pour un autre monde. Mais c’était bien un plan de bataille qui s’organisait dans cette chaude ambiance.

Le 15 janvier 3922, Hélène, Uzumé, Ardelia et Satan passèrent la porte du temple gardé par Isis. Aussitôt le carnage comment ça, les Gardiens qui avaient été immédiatement informé des mouvements autour du temple arrivèrent. La Gardienne Rina était en première ligne avec cinq autres Gardiens, plusieurs étaient posté en soutient, d’autre attendaient non loin le signal pour arriver en renfort. Ils y avaient pour le moment quinze Gardiens de présents sur les vingt restants.

Gardienne Rina : « J’ignore qui tu es, mais tu viens de nous déclarer la guerre fillette. »

Hélène : « Fillette ?! Je suis celle que vous avez attaquée en premier ! Je suis la Déesse des morts propriétaire actuel du monde des morts. Tu es bien pathétique de ne même pas savoir le nom et de ne pas connaître ne serait-ce que le visage, des personnes que tu attaques sans raison. »

Gardienne Rina : « Nous n’avons que faire de toi, tu peux bien être la Déesse auto-proclamé de ce que tu veux. Le seul qui m’intéresse c’est le petit-fils du Dieu de la mort et je sais qu’il se trouve dans The World. »

La conversation ne dura pas plus longtemps, le combat commença dans le sang et la boue. Les milliers de civiles autour ne pouvaient plus fuir, les différents ondes de chocs avaient très rapidement eu raison d’eux. Un combat de titan, quelque chose qu’aucun livre d’histoire ne pourrait jamais relater à sa juste mesure. En l’espace d’une demi-heure la moitié de la surface Istancienne n’était plus qu’un champ de ruine. Aucun combat de Clusia n’avait engendré de tels dégâts depuis près de trois millénaires. Tout cela pour aboutir à ce stade du combat à un match nul entre les deux camps, aucun des combattants présents n’étaient encore tomber. Beaucoup étaient relativement affaiblie, mais aucun n’avaient céder, Satan décida qu’il était temps de sortir le grand jeu.

Satan : « Hélène éloigne toi et vas rejoindre Ardelia et Uzumé de leur côté ! »

Hélène : « Tu vas le libérer maintenant ?! »

Satan : « Oui si cela n’est pas suffisant, tu sais ce qu’il te reste à faire. »

A ces mots Hélène suivie les consignes de Satan, elle rejoignît Uzumé et Ardelia qui se battaient un peu plus loin. Satan avait synthétisé la chose la plus dangereuse que la Terre eut connue jusqu’alors. Il avait recréé le démon noir, il n’avait pas recréé Zamy en tant que tel. Il avait recréé le mode démon noir que Zamy laissait apparaître lorsqu’il perdait le contrôle et devenait alors impossible à arrêter. Il s’était en quelque sort créé un mode berserk, cependant il contrôlait l’activation et la désactivation de ce mode. Contrairement au démon noir d’origine qui n’était autre que Zamy lui-même qui perdait tout sens de raison. Le mode créé par Satan se basait sur la deuxième personnalité qui avait habité son corps dans le passé. Le mode démon noir était comme l’esprit d’une bête sauvage emprisonné dans le corps de Satan. Bête qu’il faisait sortir quand bon lui semblait et une fois terminé il l’emprisonnait à nouveau. L’intérêt d’une telle création étant que durant cet état d’esprit Zamy surpassait toutes ses limites rien ne pouvait l’arrêter. C’était ces propriétés que Satan avait dompté grâce à la mémoire que lui avait transmis son maître.

Satan relâcha le monstre, aussitôt ses pupilles se teintèrent de vert. Rina eut un frisson d’effroi devant le phénomène, elle se rappelait très bien de la violence du Dieu de la mort lorsqu’il avait perdu la raison. Et quasiment anéantie l’espèce humaine, lorsqu’il avait sombré dans cette rage. Mais Rina avait elle aussi fait d’énorme progrès et grandi sa puissance depuis. Elle était capable d’utiliser la téléportation instantané afin d’éviter toute attaque physique. Elle avait même trouvé le moyen de parer cette technique. Il lui suffisait de parasité légèrement avec sa propre haura noire le flux de celle de son adversaire pour l’empêcher de téléporté son corps. Elle avait déjà utilisé cette technique à sa première rencontre avec Satan, lorsqu’il était possédé par les restes de l’esprit du Dieu de la mort. Mais elle avait beau blesser le monstre, il ne s’arrêtait pas pour autant. C’était là le côté le plus effroyable du démon noir, rien pas même la pire des douleurs ne l’empêcherai de tuer sa proie. Rina bien qu’invulnérable grâce à la téléportation instantané, n’avait pas une quantité d’haura brute lui permettant de tenir indéfiniment. Elle ne pouvait prétendre être immortel comme le démon noir autrefois, Zamy lui possédait la plus grande quantité d’haura brute jamais vu. Il pouvait maintenir ses techniques sur des durées quasi infinies. Rina à l’inverse commençait à peiner, elle devait faire vite, c’était désormais un combat d’endurance, lequel des deux allaient tomber en premier. Soit Satan à force d’encaisser de violent coup ou bien Rina qui finirait à court d’énergie.

Dans le combat Satan avait tout de même tué les cinq Gardiens constituant le front avec Rina. Elle se retrouvait donc seule contre le monstre. Les autres Gardiens étaient à présents concentré contre Hélène, Uzumé et Ardelia. Pour finir les Gardiens restant arrivèrent en renfort, ils se mirent à leur tour contre les trois femmes. Mais les Gardiens avaient oublié un détaille, Lucifer était, elle le soutient qui allait venir en aide au trio. Elle arriva en grande pompe avec Isidro et Shanna à ses côtés, les Gardiens alors prit entre deux front furent obligé de se séparer.

Hélène : « Master prête-moi la force de ton monde, il me la faut maintenant ! »

Hélène après avoir prononcé ces mots, activa la technique que Satan lui avait apprise. Elle n’avait encore jamais testé le procéder à cent pour cent, étant tellement lourd à mettre en place. Il engageait quinze pour cent de toute la puissance de The World, autant dire une masse d’haura jamais contrôlé par un seul Clusia dans toute l’histoire. Les effets secondaire furent plutôt inattendus, Hélène se senti grandir, elle venait de passé de son corps avec une apparence de dix ans à celui d’une jeune femme de vingt. On pouvait voir à l’œil nu les quatre type d’haura originels autour d’elle, n’importe lequel des êtres présents sur le champ de bataille senti alors la masse extraordinaire d’haura. Les Gardiens qui venaient de comprendre que leurs fins n’étaient qu’une question de temps se jetèrent sur Hélène. D’un simple mouvement de la main elle les repoussa, elle se mit alors en mouvement à la vitesse de la lumière. Dans une même action elle tua la moitié des Gardiens présents. Rina qui assistait à la scène de loin, compris le danger qui la menaçait elle et ses congénères. Elle en oublia la peur que lui procurait jusqu’alors le démon noir lâché sur elle, dans un mouvement totalement guidé par son instinct. Elle sauta vers les cinq Gardiens les plus éloigné du désastre, elle les toucha de la paume de sa main. Ils partirent alors en un millier de petits morceaux noirs, alors qu’Hélène arrivait pour tuer Rina cette dernière partie à son tour en un millier de morceaux. Hélène ne put que brasser dans le vide les morceaux qui disparaissaient. Rina venait de ce téléporter, elle et cinq autres Gardiens dans un monde parallèle, elle venait de sauver in extrémiste quelques-uns de ses camarades. L’haura démentielle autour d’Hélène finit par s’évanouir et elle avec, alors qu’elle tombait au sol elle reprit son apparence de petite fille. Aussitôt Uzumé la rattrapa, Satan qui revenait vers eux commençait tous juste à retrouver ses pupilles rouges vives.

Satan : « Nous avons plus ou moins réussi, mais je ne pensais pas que les dégâts serait-elle… »

Uzumé : « Je pense que même mon père ne si attendait pas lorsqu’il a imaginé cette technique. »

L’offensive qu’avait mené Hélène à l’aide de seulement quinze pour cent de la puissance de The World, venait de rasé soixante-dix pour cent du continent Est. Allant du nord de l’Istancie jusqu’aux côtes sud de Métria, absolument tout avait été rasé par une immense vague d’haura. Jamais un combat entre Clusia n’avait amené autant de dégâts matériel et humain. Près de trois milliards d’êtres humains venait de mourir dans l’opération, la mission qui devait libérer le monde l’avait presque anéantie en retour.

SUITE —>