10 : Le réveil des Démons d’Erèbe

Ce fut le 5 mai 3965 que le premier coup de feu entre Calbor et Hermfried fut donné. Le monde ne se doutait alors pas que cette guerre, allait être une guerre inédite. Au bout de quelque mois Calbor était en difficulté, en effet faire face à des êtres artificiels pouvant être remplacé sur demande avec des soldats tous ce qu’il y avait de plus humains n’était pas une chose facile. La Déesse des morts prit une décision historique pour The World, les Undertaker allaient entrer dans la bataille pour soutenir la Déesse de la terre. Pour se faire Laurine actuel chef des Undertaker se rendit sur terre et débarqua avec pas moins de quatre-vingt mille soldats venu tout droit du monde des morts. Aussitôt la guerre redoubla de violence et d’intensité, c’était littéralement une guerre de monde parallèle.

Dans ce chaos général qui accaparait tout le continent Est, une espèce vieille de quelques milliers d’années fit son apparition. Plusieurs démons d’Erèbe furent repérés le long de la frontière Nord de l’Empire de Valnor, dans les zones neutres bordant le pays. Ce qui donna lieu à quelques incidents, certains démons d’Erèbe c’étaient mis à attaquer l’Empire, qui devait renforcer dès lors son armée au Nord. La puissance d’un seul démon d’Erèbe étant égal à celle du démon rouge d’autrefois, le problème était plus que conséquent lorsque près d’une dizaine se baladait aux portes de l’empire.

Malgré la tension environnante deux pays décidèrent de renforcer le continent Est, le Pranamo et Danirban ressuscitèrent la Penvalkia. Avec l’aide de Calbor bien qu’étant en guerre, le pays avait tout intérêt à combler la zone neutre à l’Ouest de ses frontières. La Penvalkia fut rétablie à cent pour cent le 24 juillet 3965.

Alors que la guerre faisait rage sur Terre, quelque chose d’inattendu arriva dans le monde des morts. Une présence inconnue y avait pénétré à l’insu de la maitresse des lieux. Apparemment rien n’avait été dérobé, ou fracturer, tout était en ordre. Hélène restait perplexe face à cette soudaine intrusion, il se passait trop de choses mystérieuses en ce moment. Entre la soudaine réapparition des démons d’Erèbe et leur penchant agressif, eux qui étaient connus autrefois pour être l’espèce la plus pacifique du monde. Puis la force qui avait balayé l’armée de l’Empire de Valnor restait un mystère elle aussi, bien que Satan soit le principale suspect, personne ne l’avait revu depuis des années. Il était vaguement apparu pour défendre le pacte international visant à protéger l’île d’Erèbe puis avait de nouveau disparu.

La situation empira le 12 janvier 3967, alors que la guerre entre Calbor et Hermfried faisait toujours rage. Un certain Sley déclara la guerre à l’Empire de Valnor au nom de tous les démons d’Erèbe. Sley étant lui aussi un démon d’Erèbe et semblait être le chef suprême de l’espèce toute entière. Cette annonce secoua un peu plus le monde, mais le pire restait encore à découvrir. Les démons d’Erèbe envahissaient alors la zone neutre autour de Valnor et pas avec n’importe quelle armée. C’était une armée composé d’être que personne ne connaissait, des êtres ayant vécu avec les démons d’Erèbe avant même l’arrivé des quatre Dieux légendaires. Ces créatures étaient appelées des Darnpolites, s’étaient des êtres très primitifs avec une condition physique exceptionnelle dépassant de loin un être humain normal. Ils étaient bipède, possédaient à la place du nez une truffe d’un style canin, ainsi que de grandes oreilles. Ils avaient malgré tout, des mains pouvant s’apparenté à celle des humains, ce qui leur permettaient de manier des armes et de se battre avec une certaine aisance. Couvert de poils sur soixante pour cent du corps, doté de longues canines, ils faisaient de redoutables adversaires sur un champ de bataille. Les démons d’Erèbe les avaient domestiquées il y eu très longtemps.

Ainsi cette force de frappe était en train d’écraser l’Empire de Valnor, qui dû à son tour sortir ses meilleurs cartes. L’empire possédait une armée qui avait été longtemps oublié et sous-estimé depuis sa chute contre les grands démons. Une armée d’Exia, une armée capable d’utiliser les cinq éléments de la nature contre ses ennemis. De plus les douze chefs de domaine de l’empire étaient tous des grands démons, cinq d’entre eux furent déployé pour contrer les démons d’Erèbe. Alors que la guerre entre Calbor et Hermfried stagnait, celle entre les démons d’Erèbe et l’Empire de Valnor semblait elle aussi peu progresser.

Dans cette pagaille générale la communauté internationale travaillait d’arrache-pied pour trouver une solution. Mais quelque chose qui allait encore plus les dérouter arriva. Un matin l’assemblée reçu un colis anonyme, par sécurité le colis fut inspecter minutieusement et après un scanne pour en vérifier le contenu la découverte fut horrifique. Le colis contenait une tête, personne ne pouvait encore dire à qui appartenait cette tête, mais rien que l’idée qu’en ces temps de guerre une tête soit envoyée n’annonçait rien de bon. Le colis fut finalement ouvert et à la surprise générale, la tête se trouvant dans ce dernier appartenait au Big Boss de la GAFW, Chiron en personne avait été exécuté. Mais qui avait bien pu tuer l’un des êtres les plus dangereux de ce monde, lui qui avait quasiment cybernétisé tout son corps, lui qui avait le pouvoir d’annuler n’importe laquelle des haura. Aussitôt des espions furent envoyé sur le contient Obeta pour vérifier la situation. Ce fut une nouvelle surprise, impossible de trouver la moindre trace de la GAFW, la structure la plus grande au monde, qui avait contrôlé ce dernier durant des années s’était évaporée et son chef avait été décapitée. Puis l’un des sept esprits de Falcor fit le rapprochement, Lesly était le stratège des sept esprits. Elle venait de comprendre l’un des plus grands complots internationaux réalisés par l’Empire de Valnor. Beaucoup de personnes s’était demandé comment l’Empire de Valnor avait pu faire passer sa flotte militaire aussi conséquente soit elle sous le nez de la GAFW pour accéder à Miak, sans que cette dernière ne bronche. Certain pensait que l’empire avait un accord avec la GAFW ce qui n’aurait surpris personne, mais la réalité était tout autre. L’Empire de Valnor pour préparer son attaque, avait dans un premier temps forcé Aron à prendre la responsabilité de l’assassinat du président du Misao en accusant Falcor. Puis l’empire en profitant du chaos international avait écrasé la GAFW pour préparer le terrain en vue d’attaquer Miak.

Tous les dirigeants se posaient à présent la question suivante, pourquoi envoyé la tête de Chiron, pourquoi maintenant ? Quel autre stratagème l’Empire de Valnor était-il en train de mettre en place, qui nécessiterait de divertir la communauté internationale de cette manière.

Alors que Valnor faisait face à une puissance jamais rencontré dans sa guerre contre les démons d’Erèbe. Calbor soutenue par The World semblait malgré toute l’aide apporté faiblir, les Gardiens avaient préparé cette guerre depuis longtemps et semblaient disposé d’une puissance colossale. Hélène malgré sa réticence à entrer plus en profondeur dans cette guerre, au vu du résultat de la dernière confrontation entre The World et les Gardiens, prit une décision. Elle ne voulait pas avoir de nouveau recours à la puissance brute de The World qu’elle ne maîtrisait pas totalement. Non la Déesse des morts décida de déchainer les enfers sur Terre, les sept déchus des enfers allaient être libéré sur le monde terrestre et semé le chaos sur tout le champ de bataille. Uzumé était un peu septique à l’idée d’utiliser une telle ressource du monde des morts, pour rappel Azazel avait été durant des années le déchu numéro zéro et les déchus actuels n’avaient rien à envier à la puissance de l’ancien gardien des enfers. Ce fut le 24 juin 3972 que les sept déchus furent lâché sur Terre, ils ravagèrent tout sur leur passage, faisant reculé l’armée d’Hermfried de près de quinze kilomètres. Les Gardiens en personne durent intervenir ce jour-là pour stopper cette avancer miraculeuse et ils démontrèrent de nouveau leur puissance écrasante bien que réduit à six. Ils renvoyèrent les sept déchus en enfer avec un aller simple appeler la mort. C’était le plus gros rebondissement dans cette guerre qui durait déjà depuis sept ans. Sur le deuxième front les choses ne bougeaient pas beaucoup, les démons d’Erèbe et l’Empire de Valnor restaient à puissance égal, ce qui ne donnait aucune avancé pour aucun des deux camps.

Cette guerre sans fin connue une accalmit durant près de vingt ans, pas que les combats eu cessé. Mais l’intensité c’était réduite de manière considérable, c’était à présent une guerre d’usure où la moindre ressource était précieuse. Les populations avaient fuis de toute part cette région du monde, la moitié du continent Est s’était comme vidé de ses habitants. Puis le 12 mars 3993 quelque chose que personne n’aurait imaginé arriva, le puissant Empire de Valnor allait pour la première fois en vingt-sept ans subir une défaite cuisante et violente. Jusqu’alors les démons d’Erèbe n’étaient pas vraiment intervenus de manière directe sur le champ de bataille. Mais ce jour-là ce fut le chef suprême qui décida de sortir pour attaquer, Sley le commandant de toute l’armée des démons d’Erèbe, l’être qui avait déclaré la guerre à Valnor. Il fit une apparition digne des plus grands démons de l’histoire, en une fraction de seconde il rasa tout le champ de bataille avec sa seule puissance brute. Ce n’était pas un démon d’Erèbe comme les autres, sa quantité d’haura brute n’était pas la même. Normalement les démons d’Erèbe possédaient tous la même quantité d’haura brute et ce dès lors naissance, soit la puissance correspondant à un démon supérieur. Mais Sley lui possédait une haura brute bien plus grande, il possédait autant d’haura brute que le Dieu de la mort d’en temps au plus haut de sa forme. Devant une telle puissance oubliée depuis des millénaires, l’Empire de Valnor ne put rien faire. En une semaine d’intervention de la part de ce monstre, les cinq chefs de domaine présents pour lui faire face furent tués, Sley venait de tuer cinq grands démons d’une puissance non négligeable et ainsi d’envahir une partie de l’Empire de Valnor.

Alors que les démons d’Erèbe semblaient prendre l’avantage, Vhadurion ne resta pas les bras croisé face à cette défaite. Alors que plusieurs démons d’Erèbe harcelaient le nouveau front, l’Empereur en personne se déplaça. Comme pour répondre à l’attaque de Sley, Vhadurion fit un carnage, il possédait une arme bien particulière. Un revolver à munition anti-haura, cette arme était unique et pour cause la simple création d’une seule balle demandait des ressources colossales. L’Empire de Valnor avait récupéré la technologie nécessaire à sa conception lors de l’anéantissement de la GAFW. Ainsi Vhadurion rendait vulnérable les démons d’Erèbe qui lui faisaient face, une fois qu’ils avaient perdu leur haura il n’y avait plus cas les achever. Le conflit entre Valnor et démons d’Erèbe se retrouvait à nouveau dans une impasse, l’Empereur ayant personnellement rééquilibré la balance.

Nous sommes le 5 mai 3994, une nouvelle bataille se préparait sur le front opposant Calbor aux Gardiens. Une bataille encore plus grande que les précédentes, bataille à laquelle les Gardiens participeraient de manière personnel et dès le début. De son côté The World mobilisa de nouveau les sept déchus des enfers, avec en prime les gardiens des enfers Lucifer et Elenna, Laurine en tant que chef des Undertaker était elle aussi de la partie. Pour finir Ardelia accompagné de Yu formait la dernière force de frappe de leur camp. Alors que l’armée d’êtres artificiels des Gardiens s’engouffraient par milliers contre la masse d’Undertaker, Yu et Ardelia entrèrent en contact contre deux Gardiens. Un affrontement titanesque débuta dans l’instant, les quatre monstres étaient plus ou moins de niveau égal avec un léger avantage pour Yu et Ardelia étant des piliers leur quantité d’haura brute était plus importante. Il ne fallut que quelques minutes avant qu’Elenna et Lucifer ne rejoigne le combat, mais se fut Rina en personne qui se dressa contre son ancienne commandante. Le combat était déséquilibré, Rina maîtrisait la technique de téléportation instantanée ce qui la rendait invincible. Lucifer protégea in extrémiste Elenna, mais du pour se faire sacrifier son enveloppe artificiel et retourner en enfer. Elenna était à présent en deux contre un et Rina gardait un avantage écrasant, mais quelqu’un vint à sa rescousse. La seule présente sur le champ de bataille étant en mesure de faire face à Rina, Laurine arriva, aussitôt elle imposa le respect. Elle qui était morte de la main des Gardiens voulait ardemment sa revanche, elle maîtrisait tout comme Rina la technique pour parasité l’haura noire de l’adversaire, l’empêchant ainsi d’utiliser la téléportation instantanée. Ainsi les deux femmes faisaient face aux plus puissant Clusia parmi les Gardiens et peut-être même le Clusia le plus puissant du monde à cet instant. Rina était alors le digne successeur du Dieu de la mort qu’elle avait tant haïe.

Après un combat de près de trente minutes, seul un Gardien avait été mis hors-jeu sans pour autant être tuer, c’était Ardelia et Yu qui avait complétement pris l’avantage dans leur duel. Mais à peine cette petite victoire eut elle le temps d’arriver que Rina la transforma en défaite cuisante, la Gardienne balaya Laurine et Elenna. Laurine fut renvoyer dans l’instant dans le monde des morts, Elenna était à deux doigt de la rejoindre, mais son expérience et sa puissance parlèrent avec un tout autre ton que celui de la défaite. Alors que la situation semblait critique pour elle, elle déploya une énorme quantité d’haura et la laissa exploser. L’impact fut considérable, un véritable bombardement, le champ de bataille était en désordre, Rina avait finalement dû battre en retraite. Tous les monstres présents durant le début de cette bataille s’étaient temporairement repliés. Les troupes devaient être réorganisée, la pause ne dura qu’à peine quinze minutes avant que le grondement des combats ne reprenne. Cette fois Uzumé sortie en personne, sa puissance était démentiel, elle était surement la plus grande concurrente au titre de Clusia le plus puissant du monde avec Rina. Alors qu’elle faisait un massacre sans précédent, elle se stoppa, elle contemplait tout le champ de bataille. Elle avait senti quelque chose de suspect, son instinct venait de lui donner un avertissement, comme si une alarme s’était activée dans sa tête. Ce fut alors un choc pour les deux camps, une masse inconnue se déplaçant dans les aires venait vers le champ de bataille. Puis d’un seul coup un torrent de flamme s’abattit sur l’armée des Gardiens, dans un même mouvement trois hélicoptères de combat furent détruit. La Déesse de la terre ouvrait grand ses yeux, ne pouvant croire ce qu’elle était en train de contempler, alors qu’Uzumé était comme bloqué devant le spectacle. Une immense lame d’haura noire balaya tout sur une quinzaine de kilomètres, les Gardiens étaient en panique, pris par surprise personne ne savaient ce qu’il était en train de se passer. The World et Calbor venait de recevoir le soutient le plus inespéré possible, un dragon, une créature mythique qui ne devrait exister que dans les contes de fée était en train de réduire en cendre le camp ennemi. Ce dragon était chevauché par quelqu’un, la personne à l’origine même de la lame d’haura. Le personnage descendit de sa monture pour le moins atypique. Rina avec trois autres Gardiens s’empressa de passé à l’attaque. Mais dans une vague sans précédente d’haura les trois grands démons furent repoussé, Rina resta alors pétrifié devant l’individu.

Rina : « Tu devrais être mort !!! Comment ?! Comment peux-tu ?! »

Dieu de la mort : « Ce n’est que la quarante septième fois Rina, tu ne devrais pas t’étonner que je sois encore de retour après tant de morts. »

Le Dieu de la mort se tenait alors devant le Chef des Gardiens, Zamy lui qui était censé avoir trouvé la mort il y eut plus de cent ans. Le démon noir était encore une fois de retour, mais cette fois il disposait de toute sa puissance en tant que Dieu de la mort. En effet l’Olympe s’étant totalement écroulé l’haura qui servait à Zamy à garder les Gardiens emprisonné dans ce monde lui était revenu. Et une dernière chose lui était totalement revenue, sa mémoire de son ancienne vie en tant que l’un des quatre Dieux légendaires. Cette mémoire contenant près de deux mille ans d’existence, cette mémoire qui représentait une quantité colossale d’information et de connaissance. Zamy ne revenait pas en tant que démon noir, ou général et tacticien militaire, mais bien en tant que Dieu de la mort.

Dieu de la mort : « Tu ferais mieux de fuir fillette, si tu ne veux pas mourir aujourd’hui. »

A ces mots Rina n’essaya pas de répliquer une seule seconde, elle prit la chance que venait de lui donner son adversaire pour fuir. Elle se téléporta vers son monde parallèle et ordonna la retraite de toute son armée.

Dieu de la mort : « Zérilas vient ici, nous rentrons. »

Dragon Zérilas : « Oui maître. »

A peine le Dieu de la mort avait il fait une apparition des plus spectaculaire, qu’il était reparti sur le dos de son dragon. Uzumé était resté stupéfait, son père était encore vivant, il venait de leur faire gagner une guerre. En effet dans les deux semaines qui suivirent Rina proposa un pacte de paix. De son côté la communauté internationale ne savait plus où donner de la tête, l’apparition soudaine de l’être le plus puissant qui n’eut jamais existé, ce même alors qu’il était donné pour mort depuis plus de cent ans, était un choc. Ce fut un choc pour tout le monde y compris du côté de The World, tous cherchaient une explication.

Hélène : « Uzumé tu es sûr à cent pour cent que c’était Zamy. »

Uzumé : « Aussi sûr que j’ai vu un dragon, l’haura de mon père est facilement reconnaissable elle empeste la scardeath. »

Hélène : « En effet, mais je veux savoir comment peut-il être encore vie. Il pourrait très bien s’avéré que ceci n’est qu’un coup de Satan, qui aurait créé une nouvelle enveloppe charnelle à l’image de Zamy. »

Uzumé : « Non pas cette fois, aucune enveloppe artificiel ne peut contenir une telle quantité d’haura. »

Lucifer : « Attendez ça n’a pas de sens, si ce n’est pas une enveloppe artificiel. Cela veut dire que c’est le véritable corps du master ? C’est juste impossible, puisque ce même corps est entièrement décomposé dans une tombe. »

Hélène : « Oui effectivement, le fait qu’il soit de retour me paraît plus qu’improbable. L’hypothèse que Satan soit à l’origine de tout ça me semble plus pertinente. Après tout ce n’est parce qu’il n’existait pas d’enveloppe aussi performante par le passé, que Satan n’a pas réussi à en créer une qui pourrait accueillir la puissance totale de Zamy. »

Elenna : « Non madame, je pense que c’est bien lui en chair et en os. Je vous avais prévenue, le Dieu de la mort était déjà mort entre parenthèse quarante-six fois avant la dernière en date. Et il est toujours revenu. »

Uzumé : « Oui, mais Elenna la dernière fois c’est Akela qui la tué et de manière bien réelle. Il n’était pas en stase ou quoi que soit d’autre, son corps a même été autopsié impossible qu’il soit sorti de sa tombe par la suite. »

Elenna : « Hmm vous ne connaissez pas le personnage tel que je le connais. Vous connaissez le tacticien militaire né en 1996, moi je vous parle du Dieu de la mort, né en l’an moins 20. Et je peux vous assurer que la dernière fois que je l’ai tué en personne le 20 mars 854, j’étais moi aussi persuadé qu’il ne reviendrait jamais. Pourtant vingt ans après, tous les Gardiens étaient prisonniers de l’Olympe et en 1996 il revenait parmi les vivants. Et surtout cette fois il était revenu avec un nouveau corps, celui que vous avez toujours connu, mais avant il n’avait pas cette apparence le corps que vous lui connaissez tous, n’est pas son corps original. Voilà pourquoi il me paraît plus que probable que le pilier de la génération zéro faisant partie des quatre premier Clusia de l’histoire de la Terre, soit encore de retour. »

Hélène : « Admettons que ce soit bien Zamy, la dernière fois qu’il était mort de la sorte il lui avait fallu plus de mille ans avant de refaire surface et de plus il avait perdu la mémoire. Or ça n’a pas l’air d’être du tout le cas, je pense que la situation n’a rien avoir avec son retour en 1996. C’est pourquoi nous devons trouver comment et surtout si c’est bien celui que nous connaissons et non un tour de Satan. »

Alors qu’Hélène cherchait désespérément à trouver une réponse aux récents évènements, d’autres personnes voulaient elles aussi des réponses. L’Assemblée de la communauté internationale allait être réunie et Hélène allait devoir rendre des comptes devant cette dernière. Nombres de chefs d’états craignaient la puissance du supposer monstre qui venait de refaire surface. Plusieurs d’entre eux accusaient directement The World d’être à l’origine de tout cela. Hélène qui pour cette fois représentait en personne The World était à deux doigts de sortir de ses gonds. Elle subissait des accusations infondées de toutes parts, quand bien même elle s’efforçait de faire comprendre à l’assemblée que The World n’était en rien responsable des récents évènements. Les différents chefs d’états cherchaient un bouc émissaire, la peur les guidant plus que tout autre chose. Hélène finit alors par craquer et laissa s’échapper une impulsion d’haura, ainsi que sa colère devant l’imbécilité humaine dans toute sa splendeur.

Hélène : « Vous tenez tant que cela à trouver un responsable ?! Et bien soit mettez ça sur le dos de The World et de tous les grands démons qui vous protègent depuis des siècles. Mettez vos conneries sur le dos de ceux qui vous permettent de vivre comme vous vivez en ce moment même. Mais n’espérez plus jamais que de mon vivant The World vous apporte la moindre aide ! La prochaine fois que les Gardiens attaqueront, je vous laisserai crever comme les merdes egocentriques que vous êtes ! »

A ces mots la Déesses des morts se téléporta, toute la communauté internationale était resté bouché bée. Certains venaient de comprendre la grandeur de ce qu’il avait perdu avec le départ de The World.

Président de Galmor : « Très bien qu’ils s’en aillent, nous n’avons pas besoin d’eux. Nous n’avons pas besoin des grands démons, l’espèce humaine a toujours survécu et elle survivra encore avec ou sans The World ! »

Alors que beaucoup restaient décontenancé par cette déclaration du président de Galmor. Quelque chose d’imprévu au programme arriva, un homme était entré dans la salle de l’assemblée. Alors qu’il était en plein milieu sur le pupitre de prise de parole, tous c’étaient tuent comme s’ils avaient su sans que personne ne leur dise, qui se trouvait en ce moment devant eux.

Le Dieu de la mort : « J’aimerai vous posez une question monsieur le président, êtes-vous vraiment sûr que l’espèce humaine n’a jamais eu besoin des grands démons pour survivre ? »

Président de Galmor : « Qui êtes-vous ?! Comment avez-vous passé la sécurité ? »

Dieu de la mort : « Mauvaise réponse. Et bien sachez mesdames messieurs que je suis la preuve vivante que l’espèce humaine doit sa survie aux grands démons. »

Premier secrétaire d’Odan : « Et comment un illustre inconnu peut-il affirmer une telle chose ? »

Dieu de la mort : « Peut-être parce que si les Gardiens ne m’avaient pas arrêté il y a plus de trois mille ans, tu n’aurais jamais vu le jour gamin. »

Président du Catal : « Ecouter celui-là, on doit notre vie aux Gardiens c’est ça que tu nous chante ? Ça suffit appeler la sécurité qu’on vire ce clown d’ici. »

Dieu de la mort : « Je crains que la sécurité ne soit quelque peu indisponible pour le moment. »

Président de Galmor : « Comment ça ?! Qu’on l’abat sur le champ ! »

Zamy donna une immense impulsion d’haura.

Dieu de la mort : « Vous n’avez décidemment rien compris, les humains seront toujours aussi stupides. Je suis le Dieu de la mort, l’un des quatre Dieux légendaire et le dernier survivant. Vous me connaissez tous, je suis à plus d’une reprise dans les livres d’histoires que vous appreniez à l’école étant gamin. Je vous ai encore sauvé contre les Gardiens et si je peux dire que ces mêmes Gardiens vous ont sauvé. C’est parce qu’ils vous ont sauvé de moi, il y a plus de trois mille ans, en me tuant avant que je ne finisse mon génocide de la race humaine. Ce qui en vous voyant ici, me tente énormément de réitérer l’expérience et cette fois les Gardiens pourraient presque m’y aider. Vous voulez vraiment savoir si The World était responsable de tout ? Si le monde que j’ai créé il y a près de deux mille ans, est mon complice ? Et bien non, absolument pas (dit-il en riant). Vous venez de perdre votre allié le plus précieux, votre allié contre les Gardiens, votre allié contre l’empire de Valnor, votre allié contre les démons d’Erèbe et même peut-être votre allié contre moi. Oui, parce que sachez-le, je ne suis pas votre allié, j’ai commencé à reconstruire mon royaume d’autrefois sur le continent Obeta, Hellérion le royaume du Dieu de la mort. Et tous ceux qui auront l’idée des plus intelligentes de venir m’emmerder, je les tuerai sans aucune hésitation. J’en ai fini de sauver le monde, fini de toutes ces conneries, j’ai donné plus de chance à l’humanité qu’elle n’en mérite. Même après ma mort qui devait être la dernière, j’avais préparé ma succession, une succession créée pour vous aider et vous avez réussi à vous la mettre à dos en un temps record. Et bien je vous félicite mais sachez que maintenant c’est fini, l’humanité a gâché son dernier joker. Et toute espèce fini un jour ou l’autre par s’éteindre, je regarderai donc votre agonie avec un certain plaisir. »

Zamy après avoir terminé son discours à la communauté internationale disparu en un millier de morceaux noirs.

Tous les chefs d’états avaient plus ou moins compris la gravité de la situation, bien que certains fussent trop arrogants pour le reconnaitre. La soudaine apparition de l’un des plus grand tyran de l’ancien temps, au même titre que le plus grand sauveur de ce millénaire et celui d’avant, était en soit une catastrophe et bien un fait. Zamy avait lui seul toujours représenter l’équilibre de ce monde, le faisant tenir en un seul morceau de ses mains. Mais de l’an 20 au 20 mars 854 Zamy n’était autre que le Dieu de la mort, l’un des quatre Dieux légendaires régnant sur le monde. Il avait à présent retrouvé sa mémoire, personne ne pouvait alors savoir à quel point la personnalité du Dieu de la mort était revenu à ce qu’elle était jadis. Personne ne pouvait dire si le grand général de la troisième guerre mondiale qui mettait la valeur d’une vie au-dessus de tout, était encore présent.

Le monde entier qui avait très vite appris la nouvelle était en pleine effervescence, les Gardiens qui avaient immédiatement capitulé devant la puissance phénoménale de leur ennemi de toujours, ne savaient plus où donner de la tête. Les démons d’Erèbe qui s’étaient alliés aux Gardiens et qui avaient eux aussi appris le retour de leur ennemi jurer. Avaient immédiatement stoppé la guerre contre l’Empire de Valnor et s’était même retiré des terres conquises. Sley venait de rassembler toute la puissance de son espèce et préparait sa vengeance contre le Dieu de la mort.

Comme l’avait annoncé Zamy en personne à la communauté internationale, un nouvel empire vis le jour. Hellérion royaume du Dieu la mort, l’un des quatre royaumes légendaire venait d’être ressuscité. Mais Hellérion était beaucoup plus petit qu’à sa grande époque, Zamy ne s’était installé que sur un petit morceau de terre entre Amba et Vadmintir. Alors que son ancien empire prenait autrefois la totalité du continent Obeta.

SUITE —>