7 : C’est dans la douleur que les enfants naissent

Le 27 septembre 2131 des conflits éclatèrent entre l’Istancie et d’autre pays qui demandaient sa protection. L’Istancie était régulièrement heurté à des problèmes de jalousie vis à vis d’autre nations ou populations. Etant indépendante et protégée par les plus puissants qui soit, c’était un véritable paradis sur Terre. Des problèmes d’immigration massive avaient été réglés de manière radicale par la création de frontière fortifiée. Décision mal reçu par certains pays étrangers qui voulaient eux aussi bénéficié de la paix. Là où le système de Zia ne pouvait unir le monde entier, celui de Zamy devait écarter une partie de ce monde pour survivre, les deux modèles avaient leurs lots de problèmes.

Pour répondre à ces complications Zamy et Zia jouaient les arbitres du monde, remplissant des missions un peu partout dans celui-ci pour régler des conflits diverses et variés. Leur complicité s’était grandement développée. Ils formaient un duo redoutable et indétrônable de par sa puissance de frappe, la plus élevé au monde.

Zia : « Y a quoi de prévu pour demain monsieur ? »

Zamy : « Rien on rentre à la maison. »

Zia : « Ah ça fait du bien de se poser un peu de temps en temps »

Ils avaient une maison datant de l’époque où Zamy s’était retiré avec Elise après la 3ème guerre mondiale. C’était une assez grande maison dans un style ancien d’extérieur. Les gens du village connaissaient bien Zamy. Ce dernier les avait protégés durant des années et aidés dans de nombreuses tâches entre autre au développement du village, comme la construction d’un pont au-dessus du fleuve.

Zamy : « Tu veux quoi à manger ce soir ? »

Zia : « Hmm je ne sais pas épate moi. » (Petit sourie malicieux en coin)

Zamy : « Dîtes dont mademoiselle vous n’auriez pas perdu quelque chose? »

Zia : « Quoi ? … tu devrais être content d’avoir une belle femme en sous vêtement qui se balade dans ta maison. »

Zamy : « Belle femme c’est vite dit. » (dit-il avec un air moqueur pour la taquiner)

Zia : « Qu’est-ce que ta dit là ?! »

Zamy : « Moi, rien voyons. » (Par en courant)

Zia : « Reste ici tu vas voir ! »

Les deux se coururent après dans toute la maison et finir par s’écrouler sur le canapé.

Zamy : « Du coup personne n’a fait à manger »

Zia : « On a cas commandé un truc vite fait. »

Ils finirent la soirée dans le canapé à manger devant la télé, Zia discrètement se rapprochait de Zamy. Elle savait qu’éveiller son cœur blessé depuis maintenant trop longtemps ne serait pas chose facile. Mais au bout de deux ans de vie commune elle finit par le séduire et elle passa du statut d’ennemi à celui de compagne en passant par celui d’allié. Ils restèrent quelques temps dans le village à vivre une vie normal avant que le monde n’eut encore besoin d’eux.

Nous sommes le 19 mars 2150, une guerre avait éclaté dans une partie du monde ravagé par la famine et la pauvreté, le Misao. Les quelques personnes possédant encore des moyens avaient envoyé un appel à l’aide à Zamy et Zia. Ils répondirent présent, se rendirent sur les lieux pour faire cesser le conflit. C’était une guerre civile pour le contrôle des terres fertiles, il n’y avait pas assez de terrain et de moyen pour nourrir tout le monde. Et des hommes peu scrupuleux en avaient profité pour semer le chaos avec l’intention de créé un état autoritaire. Zamy et Zia s’infiltrèrent dans la base de l’ennemi, capturèrent le leader et firent arrêter les menaces et les violences. Mais durant cette opération des civiles désespérés s’étaient lancés contre des soldats, beaucoup étaient mort, d’autres grièvement blessé. Zamy tomba sur une petite fille d’à peine cinq ans couchée entre ses deux parents déjà morts, elle était gravement blessée. Elle allait mourir sous peu, rien ne pouvait plus la sauver. Zamy voulu néanmoins tenter quelque chose, il décida de faire une transfusion à la jeune fille de son sang. Normalement personne ne peut supporter son sang, étant imprégner de son haura noire. Zia étant trop loin pour arriver attend pour sauver la jeune fille, Zamy décida de tenter le tout pour le tout. La transfusion commença on pouvait voir la petite fille qui résistait contre l’haura sombre et lourde du démon noir, puis au bout de dix minutes elles s’évanouie. Zamy stoppa la transfusion pensant qu’elle était finalement morte, mais contre toutes attentes on vit ses plaies qui commençaient à se refermer. C’était les pouvoirs régénérant du sang de Zamy qui agissait, elle était toujours vivante. Puis d’un seul coup elle se réveilla et se mis à toussé, elle était sauvé.

La petite fille n’avait plus de famille, ni même ne serait-ce qu’une connaissance pour la garder. Zia craqua, convint Zamy de la garder avec eux et de l’éduquer comme leur propres fille. Zamy fini par accepter depuis ce jour ils ne remplirent plus une seule mission, pour se consacrer uniquement à la petite Uzumé.

SUITE —>