20 : L’avènement des Exia

Les grands démons à cette époque s’était totalement retiré, même Uzumé dans son rôle de gardienne d’Istancie n’avait plus rien à faire en temps de paix. Ils avaient disparu de la surface du monde, restant dans les livres d’histoire ou dans les contes.

Nous sommes le 20 mars 2714, il y eut de ça deux cents-vingt-six ans Zamy scellait Emie avec la scardeath. Cette dernière résultant d’expérience abominable sur des êtres humains, était la première à avoir résisté à la punition ultime des enfers. Après ces deux cents-vingt-six ans quelque chose d’inédit arriva, Emie réussit à se remettre de la scardeath. Alors que même le premier quatrième déchu des enfers la subissait encore depuis des siècles sans jamais pouvoir sortir de sa folie. Elle avait réussi à la surmonter, son esprit avait déjà subi d’énormes dégâts de par les expériences dont elle avait été le cobaye. Il avait été formaté pour contenir toutes les informations relatives à sa mission initiale l’invasion du monde des morts. La scardeath lui avait donné un tel choque, qu’elle en avait retrouvé sa liberté d’esprit et pouvait à nouveau pensée d’elle-même. Elle n’avait cependant pas retrouvé ses souvenirs de sa vie d’être humain avant de devenir un sujet expérimental.

Emie : « Où suis-je… je me rappel ce démon noir il m’a arrêté. Comment peut-il garder autant de malheur en lui. Mais grâce à cela je suis libre de nouveau, mais toujours dans un cachot. Il vaut mieux que je ne me fasse pas remarquer par les gardes, pour trouver un moyen de m’enfuir. J’ai surement quelque chose dans toute les informations que papa m’a transmis. »

Elle appelait toujours papa l’assistant de Tao qui l’avait programmé en poursuivant les recherches de son mentor. Dans toutes les informations qu’il lui avait été injecté dans sa mémoire, se trouvait toute les données relatives à la manipulation de l’haura et sur la conception elle-même des mondes parallèles comme le monde des morts. Avec ces informations elle allait préparer sa fuite de ce dernier. En premier lieu elle s’enfui discrètement du cachot pour rejoindre les enfers, les gardes n’avaient rien remarqué puisqu’habituellement les êtres touchés par la scardeath étaient dans l’incapacité de faire quoi que ce soit. En enfer elle pourrait trouver de quoi faire une brèche dans le monde des morts pour s’enfuir, comme l’avait tenté auparavant le quatrième déchu toujours sous l’emprise de la scardeath. Après de nombreuse recherche en enfer qui lui prirent un temps considérable du faite qu’elle ne devait pas être repérée. Elle finit par construire un système de téléportation qui lui permettrait de fuir le monde des morts pour rejoindre celui des vivants. Elle ouvrit la brèche et se téléporta, cette action ne passa pas inaperçu plusieurs habitant de l’enfer essayèrent de la suivre. Cependant pour eux la seule chose qui les attendaient c’était la mort définitive. Étant déjà mort ils n’avaient plus de corps et n’existaient en enfer que sous la forme de regroupement d’haura qui prenaient la forme de leur corps originels. Dans un monde fait d’haura comme le monde des morts ils pouvaient garder leur intégrité, mais une fois celui-ci quitté l’haura qui les constituait s’éparpillait et ils mourraient. Emie quant à elle était toujours vivante, étant immortel et invincible elle avait gardé son corps physique dans le monde des morts, la téléportation était sans danger pour elle.

Dès l’instant où la brèche fut ouverte Zamy sentit l’anomalie et la referma à peine une trentaine de secondes après son ouverture. Mais Emie avait eu le temps de s’enfuir et plusieurs dizaine de personnes étaient morte de manière définitive en essayant de la suivre.

À partir de cet instant l’équilibre du monde avait été modifié, ou plutôt un équilibre était né. Jusqu’à ce jour Zamy régnait en maître absolu n’ayant personne à sa hauteur. Mais à présent il y avait quelqu’un d’immortel en face de lui, quelqu’un qui s’était immunisé contre son arme ultime la scardeath. Cependant cela restait bien un équilibre et non un conflit, Emie maintenant libre de ses mouvements n’avait aucune animosité envers le démon noir en particulier. La situation restait néanmoins très instable, personne ne serait dire ce qu’il arriverait si les deux êtres venaient à se croiser à nouveau.

Zamy après cet incident décida malgré ses relations avec le conseil des cinq originel, de les prévenir du danger en passant par Arktur. Il envoya Azazel comme messager sur Terre, avec en bonus un petit séjour de liberté avant de revenir dans le monde des morts.

Azazel : « Je viens au nom du démon noir pour délivrer un message au conseil des cinq. »

Amélia : « Le démon noir ?! Veuillez-vous avancer, je dois vous tester avant de décider si oui ou non j’irai déranger mes maîtres pour quelqu’un qui prétend venir de la part du démon noir. »

Azazel : « Le master m’avait prévenu les humains ont de drôle de coutume. »

Amélia après un bref échange de coups se fit largement dépassé puis maîtrisé, après quoi elle en déduit que le monstre se trouvant devant elle, était à prendre au sérieux. Azazel rencontra le conseil, même pour Arktur c’était une première Zamy lui avait juste parlé des gardiens des enfers. Mais il n’en avait jamais vu un en chair et en os. Après cette annonce le conseil se réunit au complet, un débat sur les mesures de préventions se tenu pendant une bonne semaine. Une dizaine d’année s’écoulèrent sans qu’Emie ne fasse parler une seule fois d’elle, le conseil décida de ne plus l’interpréter comme un danger incontrôlé.

Nous somme le 25 décembre 2732 à la surprise du conseil des cinq et de Zamy, Emie fit sa première apparition publique depuis son évasion du monde des morts. Mais pas n’importe comment, elle apparue en tant que candidate à l’élection du haut Commandant d’Istancie. Cette annonce allait faire des vagues du côté d’Uzumé qui restait après le retrait de son père, la protectrice dans l’ombre du pays. Emie allait pour régler ce problème continuer de surprendre, en se rendant à la prison de Calbor dans laquelle avait été construit un temple où logeaient Uzumé, Missaki et Ike en tant qu’esprit protecteur d’Istancie.

Emie : « Je sais que tu es ici Uzumé Déesse de la Terre, je voudrais m’entretenir avec toi. »

Uzumé : « Et qui donc veut me parler. »

Emie : « Tu sais très bien qui je suis, je sais aussi que tu es contre ma candidature pour être à la tête de ce pays. Je ne suis pas venu pour te considérer comme une relique d’un ancien temps dont je voudrais me débarrasser. Je suis venu pour conclure un marché, même si les relations avec ton père ne sont pas des meilleurs j’ose espérer que cela n’affectera pas nos relations. »

Uzumé : « Intéressant et que veux-tu me proposer ? Toi qui pourtant à déjà tout, jusqu’à la puissance d’égaler le démon noir. Je me demande bien ce que quelqu’un comme toi peut vouloir à un grand démon réduit à jouer les esprits protecteur depuis maintenant plusieurs siècles. »

Emie : « Ne joue pas la modestie avec moi, j’ai peut-être le pouvoir d’égaler le démon noir en force dans un combat, mais ici sur Terre et surtout dans ce pays celle qui a le plus d’influence et de pouvoir c’est toi. Le démon noir n’est plus qu’une légende, un dieu oublier pour certain qui n’a plus aucun pouvoir dans les discutions politiques actuelles. »

Uzumé : « Hmm il semblerait que tu sois loin d’être bête, je m’excuse de t’avoir pris pour l’expérience folle d’en temps. »

Emie : « Et maintenant tu testes mes capacité à rester calme sur un sujet des plus sensible pour moi, bien et maintenant que je l’ai passé vas-tu discuté sérieusement avec moi ? »

Uzumé : « Vraiment intéressant, oui tu t’ais montré digne. Je suis prête à t’écouter. »

Emie : « Je vais aller droit au but, je veux ton soutient en tant que Déesse protectrice de la Terre d’Istancie et ton accord pour gouverner ce pays. Afin de le remettre au rang de la première puissance mondiale comme jadis il fut. »

Uzumé : « Tu es venu chercher un allier, soit, je vais rester neutre pour le moment. Ton test sera de réussir à te faire élire, ensuite je te donne un an pour me convaincre de tes intentions. Si je juge que tu en vaux la peine je t’apporterai mon soutient. »

Emie : « Je ne demandais pas mieux, à dans un an alors. »

Emie après une campagne rondement mené gagna l’élection haut la main, personne ne la connaissait sur Terre, ses pouvoirs hors du commun et unique était inconnu. Ce qui lui permit de passé pour un être humain normal. Devenu haut commandant d’Istancie elle s’acharna à la tâche ayant énormément besoin du soutien d’Uzumé pour obtenir une influence au niveau mondial, qui remettrait l’Istancie sur la scène internationale.

Au bout du sixième mois de manda lors d’un discours Emie fit l’objet d’un attentat, une balle de fusil anti-matériel lui troua le crâne de part en part. À la grande surprise du tireur la blessure se referma et l’arrière du crâne d’Emie se recomposa. Une fois entièrement régénérer elle reprit son discourt avec une légère touche d’ironie. À partir de cet instant Uzumé apporta son soutien à Emie pour calmer les curieux et les méfiants arrivés depuis ce spectacle sorti tout droit d’un numéro de magie.

Le 12 janvier 2742, l’Istancie redevint officiellement la première puissance économique et militaire mondiale. Devant ce retournement de situation sur la scène internationale, les cinq pays représentés autrefois par le conseil des cinq décidèrent de réagir. Après un sommet anti-Istancie avec pour but de contre carré la puissance regagnée du pays héritier du démon noir. Vu comme une menace pour le monde de par les pouvoirs de son commandant et de par ceux des démons protégeant dans l’ombre le pays. Les cinq grands décidèrent d’une chose qui avait été oublié depuis longtemps enterré des siècles et des siècles en arrière, une guerre mondiale, la quatrième. La dernière guerre mondiale datant des années 2020 soit sept siècles auparavant le conflit allait remettre une face sombre de l’histoire au goût du jour. Il y avait eu nombre de conflits avec les grands démons, ces conflits ne concernaient jamais plusieurs pays entre eux au point de faire une guerre au niveau planétaire. C’étaient des conflits entre puissants ne concernant à chaque fois que quelques personnes au pouvoir démentiel.

Le conseil des cinq était composé du Pranamo un vieil ennemi de l’Istancie, de Galmor disposant de la deuxième puissance militaire mondiale derrière l’Istancie. Vadmintir un pays très avancé dans la technologie de pointe et le premier fournisseur en arme de Galmor. Métria le pays avec la plus grande superficie au monde et un potentiel démesuré. Ainsi que la nouvelle Penvalkia reste du peuple vivant autrefois dans la région de Calbor annexé à l’heure actuelle par l’Istancie. Avec de telles racines historiques et de si grandes forces le combat était inévitable entre ces puissances. Leur haine pour certaine contre l’Istancie les unissaient plus que jamais. Et pour les autres la soif, la chance incommensurable de pouvoir faire sien la plus grande puissance mondiale vestige des grands démons. Étaient des motivations plus que suffisante pour cette entrée en guerre.

De son côté l’Istancie avait des alliés comme le Misao, auquel elle avait apporté son soutien sous le règne du démon noir. Étant aussi le pays d’origine d’Uzumé les deux pays étaient étroitement liés. Mais les alliés de l’Istancie étaient avant tout des Clusia puissant plus que des pays entier. La guerre était dîtes mondiale uniquement parce que l’ennemi rassemblait pas loin d’une dizaine de pays, contre quatre ou cinq pour ceux du côté de l’Istancie. Emie essaya jusqu’à la fin d’éviter le conflit, mais rien ne semblait pouvoir arrêter les cinq grands bien décidé à marcher sur l’Istancie.

La guerre débuta officiellement le 15 mars 2745, les batailles éclataient un peu partout aux frontières  des différents pays. Au bout de quelques mois l’Istancie et ses alliés commencèrent à perdre du terrain, la supériorité numérique et matérielle ne pouvait être comblée même par la puissance d’Uzumé.

Emie : « Uzumé nous devons réagir et convoquer le conseil des cinq, tu as des relations avec l’un des conseiller non ? »

Uzumé : « Oui, mais si je leur demande ce n’est pas sûr qu’ils acceptent et quand bien même cela amènera un vrai bain de sang. Engagé une tel puissance dans cette guerre pourrait être à double tranchant, gagner avec un monde en miettes ne nous aidera pas. »

Emie : « En effet mais pour le moment si nous ne faisons rien, c’est nous qui allons finir en miettes. De plus s’ils sont de notre côté ils ne seront pas chez l’ennemi et ça on doit s’en assurer sinon c’est notre fin. »

Uzumé : « Oui en effet vu de cette manière c’est la meilleur stratégie. J’irai voir Arktur le plutôt possible. »

Après quoi Uzumé parti voir Arktur pour le convaincre d’apporté l’aide du conseil des cinq à l’Istancie. Les négociations furent assez rapides, en l’échange de l’aide du conseil des cinq l’Istancie leur donnait un pays d’accueil officiel dans lequel ils pourraient s’établir légalement. C’était une collaboration à long terme, la puissance du conseil des cinq rétabli l’équilibre des forces entre les deux armées, mais les deux camps semblaient aboutir à une égalité et la guerre s’éternisait depuis plusieurs années sans réelle avancé des uns comme des autres.

Une chose allait toute fois changer le cours de la guerre de manière inattendu, un être du côté des cinq grands, un chef de bataillon avait une force alors inconnue. Cet être possédait une haura qui n’avait pas de couleur, jusqu’à présent les Clusia avait une haura distinct avec une couleur, mais lui n’en n’avait pas.

Nous somme le 22 avril 2751 la guerre faisait rage, la bataille décisive pour la quatrième guerre mondiale semblait se profiler à l’horizon. Alors que tous les Clusia les plus puissant étaient réuni de chaque côté et que la bataille allait commencer. À l’instant précis où l’ordre d’attaquer allait être donné par les deux camps, une explosion gigantesque retentie entre les deux armées. Personne ne savait d’où venait cette explosion et encore moins qui en était à l’origine, puis plusieurs haura s’étaient fait ressentirent, une rouge, une blanche et une noire. Belzebuth, Azazel et Zamy venaient de faire leur entrer sur le champ de bataille en mettant un désordre inimaginable créant le trouble dans les armées qui s’apprêtaient à donner l’assaut sur l’autre. Les cinq grands ne sachant pas comment réagir à cela décidèrent de considérer le démon noir comme un ennemi et l’attaquèrent, les pertes furent immense aucune armée ne pouvait rivaliser contre un grand démon et deux gardiens des enfers. Après avoir subi de lourd dégât les cinq grand se retirèrent pour conserver le plus de leur force possible, les trois démons ne semblaient pas vouloir les poursuivre.

Uzumé : « Papa ?! Pourquoi être venu ici je croyais que tu n’interférais plus dans le monde des humains. »

Zamy : « Cette guerre à assez durée, le monde est en train de tomber en morceau à cause de votre conflit. Il n’aurait rien resté si une telle bataille avait eu lieu, c’est pourquoi je suis venu y mettre un terme. »

Emie : « Depuis quand le démon noir se souci-t-il des restes d’une guerre, pour en avoir mené des dizaines par le passé dont une guerre mondiale ? »

Zamy : « Emie je vois que tu as récupéré toutes tes capacités mentales, tu m’en vois ravi. Mais avant de partir en discourt politique contre moi juste par haine du passé, tu devrais écouter ce que j’ai à dire. Je suis conscient que ce n’est pas vous qui avez commencé cette guerre et que vous n’êtes pas en tort, sans quoi Arktur ne vous aurai jamais apporté son aide. Je suis ici pour mettre un terme à cette guerre de jalousie, si possible sans violence ce qui au vu de ce qui vient de ce passé risque d’être difficile. Mais je suis ici en tant qu’allié et non en tant qu’ennemi. Réfléchis y Emie tu as dans ton camp ma fille, mon ancienne élève et tu es la dirigeante du pays que j’ai créé, je n’ai aucune raison de t’attaquer. »

Emie : « Je ne me rappel pas avoir demandé l’aide du démon noir et si tu crois que je vais gentiment accepter de me battre à tes cotés en oubliant le passé, tu m’as emprisonné pendant deux cents-vingt-six ans, tu m’as fait subir le pire des châtiments existant à ce jour. Alors jamais je n’oublierai qui m’a quasiment tuer et torturer pendant deux cents-vingt-six ans ! »

Zamy : « Tu as la mémoire bien courte je trouve, oublierai tu pourquoi tu t’es fait emprisonné et scellé par la scardeath ? Qui est venu attaquer mon monde pour l’envahir, qui a quasiment tué celui qui gardait tout tes soucis enfermé ? Si tu n’avais pas massacré Tao jamais je ne serais sorti de ma prison et jamais tu n’aurais eu à subir pendant deux cents-vingt-six ans la scardeath. Ensuite tu oublies bien vite qui t’a libéré de ton lavage de cerveau, il n’y avait aucun autre moyen pour t’arrêter étant immortel à part la scardeath. N’oublie pas le début de l’histoire avant de venir me critiqué. »

Uzumé : « Stop tous les deux le moment n’est pas aux règlements de compte, nous avons maintenant de quoi largement gagné la guerre. Je pense que tu n’es pas venu pour tout raser à l’aide de ta puissance papa ? »

Zamy : « En effet je compte vous aidé, mais en tant que stratège de la troisième guerre mondiale. Je suis ici pour limité le nombre de mort dans les deux camps, personne ne mérite de mourir et surtout pas les pauvres gens enrôlé dans une armée pour satisfaire des dirigeants cupides. »

Après cette apparition plus qu’inattendu de la part de celui qui s’était retiré de ce monde il y avait de ça bien longtemps, la guerre pris une tout autre tournure. Zamy monta comme lors des conflits anti-terroristes qu’il avait connu dans sa jeunesse des petits commandos pour aller tuer le problème à la source. C’était-à-dire les dirigeants des cinq grands qui avaient ordonné cette guerre par jalousie et cupidité. Les choses commençaient à se tasser quelque peu. Zamy ayant retrouvé son rôle du tacticien militaire de géni le nombre de perte humaine avait diminué de moitié. Deux ans après l’arrivé héroïque du démon noir la guerre était quasiment terminé. Accompagné d’Emie et d’Uzumé il partait pour des négociations en terres ennemie. La situation étant désespéré pour les cinq grands qui avaient vu quatre dirigeant sur cinq d’assassiné, ils ne pouvaient plus que limiter la casse en ouvrant les négociations.

Alors qu’ils arrivaient à la frontière du Pranamo où allait se dérouler les négociations, un général leur barra la route. Il s’appelait Spika, il était un combattant hors du commun avec une force démesuré. Connu pour être le plus puissant des généraux parmi l’armée des cinq grands, il décida de rompre les négociations en provoquant en duel les trois monstres de l’histoire qu’il avait en face de lui.

Spika : « Je ne tolérerai pas l’attitude de ces lâches qui s’apprête à négocier une défaite, je ne vous laisserai pas aller plus loin ! »

Zamy : « Hmm un résistant et que veux-tu exactement ? »

Spika : « Ta disparition démon noir, rien que ça. »

Après cette menace Spika se lança sur Zamy, ses attaques étaient différentes de tout ce qu’avait connu le démon noir dans sa vie auparavant. Uzumé et Emie attaquèrent aussitôt pour apporter leur soutien, mais elles furent emprisonnées par des colonnes de roches sortant tout droit de terre. Devant ce pouvoir inconnu Zamy recula un peu pour mieux étudier le phénomène.

Zamy : « Tu es un spécimen unique, une haura sans couleur c’est quelque choses d’inattendu. Et moi qui pensais avoir tout vu dans ce monde. »

Spika : « Tu as un bon sens de l’observation, j’utilise en effet une haura qui n’a pas de couleur, mais là où tu te trompes c’est que je ne suis pas unique. »

Zamy : « Ah bon, commença ? Tu veux dire qu’il en existe d’autre capable d’utilisé une haura sans couleur ? »

Zamy eut pour seule réponse à cette question une boule de feu sorti de nulle part, Spika semblait pourvoir contrôlé la terre et le feu à sa guise. Quelque chose d’encore jamais vu, Zamy pouvait modeler son haura à son bon vouloir, l’haura noire était la plus pratique pour cela permettant de créer des mondes entiers. Mais jamais un Clusia n’avait manipulé des éléments physiques de la nature de manière directe. Pouvoir manier des roches ou créer du feu était une expérience nouvelle pour Zamy qui devenait de plus en plus intéressé par ce combat. Spika lui montra encore et encore les nombreuses possibilités de ses pouvoirs, il pouvait contrôler la terre, le feu, le vent, l’eau et l’électricité.

Zamy : « Intéressant tu ressembles aux élémentaires et autres magiciens des légendes que comptaient les histoires des temps anciens, plus ancien encore que moi-même. Ce pourrait-il que des Clusia est existé dans l’histoire avant moi et qu’ils possédaient ce genre de pouvoir ? Tu m’intéresse de plus en plus petit. »

Spika : « Je suis obligé de te corriger sur un certain point, il est vrai que les légendes de certain peuple datant d’avant l’an zéro parlent d’être affilié à la nature. Mais les Clusia sont des êtres humains, chaque être humain possède une haura endormi en lui qu’il peut réveiller à partir de ses vingt ans. C’est tes recherches qui ont appris cela au monde, mais moi et mon espèce nous possédons nos pouvoir dès notre naissance ils grandissent avec nous. De plus nous ne sommes pas humains. Nous ne pouvons pas nous reproduire avec les humains. Nous représentons une nouvelle espèce, plus évoluée, plus puissante que les humains et le moment est venu de détrôné les êtres qui ont trop vécu comme toi. »

Zamy : « De plus en plus intéressant ! Alors dans ce cas je dois en déduire que si aucun de vous ne s’est montré avant c’est qu’aucun n’avait la puissance pour se faire remarquer. J’en conclu que tu dois être spéciale et cela m’intéresse encore plus ! »

Spika : « En effet je suis spécial par rapport aux autres de mon espèce je peux manipuler les cinq éléments à la fois. En temps normal un être ne peut manipuler qu’un seul élément comme le feu par exemple et pas un seul autre en plus. »

Zamy : « Je vois tu es un spécimen très intéressant, mais votre espèce n’a pas de nom ? »

Spika : « Nous sommes les Exia, mais tu n’as pas besoin de le retenir puisque tu vas bientôt disparaître de ce monde ! »

Zamy : « Tu ne dois pas être bien renseigné mon cher, je suis invincible tu ne peux pas me tuer. »

Spika : « Je n’ai jamais parlé de te tuer, tu as toi-même de ce que j’ai compris trouvé un moyen très simple d’arrêter un invincible par le passé. »

Sur ces mots le combat repris de plus belle, Zamy avait clairement un avantage de puissance et d’expérience dans l’art du combat bien au-dessus de celui de Spika. Cependant Zamy se vantait de son invincibilité uniquement pour faire pression sur son adversaire, car à l’heure actuelle il n’était plus invincible. En effet la moitié de son haura était toujours dans le monde des morts pour le maintenir dans une certaine stabilité. Lui empêchant de réaliser sa technique de téléportation de son propre corps qui le rendait invulnérable. Spika était grièvement blessé, tandis que les dégâts de Zamy étaient plutôt faibles, l’issue du combat semblait toute décidée. Mais Spika avait un atout à sa disposition auquel il avait fait allusion, un moyen qui pourrait même arrêter un invincible comme Emie. Les seules choses jusqu’ici qui avait arrêté des êtres invulnérables physiquement c’était la prison d’haura de Tao qui avait enfermé Zamy et la scardeath qui avaient arrêté Emie, mais pas de manière définitive.

Spika : « Technique des cinq éléments, la pierre tombale du démon ! »

Après que Spika eut dit cette incantation Zamy fut emprisonné dans une boule de terre, de feu, d’eau, de vent et d’électricité. On pouvait voir le corps de Spika se décomposé au fur et mesure que la boule se construisait, il venait à l’aide de toute sa force vitale de sceller le démon noir. Une fois son corps entièrement consumé, la boule se stabilisa et s’enfonça dans le sol. Uzumé et Emie restèrent les yeux grands ouverts ne comprenant toujours pas ce qui s’était exactement passé. Après de multiples essais pour libérer le démon noir elles finirent par abandonner. Si un grand démon et une invincible ne pouvait le libérer alors personne ne le pourrai.

SUITE —>