12 : Le diable noir

L’humanité se remettait doucement de la dévastation causé par les dix Dieux, avec toujours son lot de guerre et de barbarie. Uzumé avait repris le contrôle de l’Istancie, rétablissant des frontières fermé assurant paix et prospérité au pays. Plusieurs organisations virent le jour suite à la domination des Dix dieux. Des organisations qui prônaient la destruction des êtres doué d’une haura avec comme appui les différents conflits à dimension planétaire depuis la troisième guerre mondiale, dont ils tenaient pour responsable les démons noir et rouge. Une chasse aux êtres surpuissants avait été lancée à travers la planète, il n’y avait rien de mieux que la haine et le mépris comme terreau pour des organisations de ce type. La haine à toujours de par le temps unis les hommes, les aveuglants pour mieux les contrôler.

Ces organisations avaient pris une importance considérable au fil des années ce qui amena à la quasi extinction des personnes capable de manipuler l’haura. Ils les appelèrent les Clusia ce fut le premier nom mis sur les manipulateurs d’haura, à aucun moment dans l’histoire ils n’avaient encore eu de nom pour les désigner. Cette intolérance passa en quelques années pour un mécanisme de pensée naturel, on apprenait aux enfants à l’école que les Clusia étaient des monstres démoniaques qu’il fallait craindre et exterminer, une véritable propagande au niveau planétaire. Ce qui renforçait certaines religions anti-haura qui prenait les Clusia pour des démons depuis l’apparition de Zamy, Elise et Kami, il eut de ça deux cents cinquante-deux ans. La seule à faire exception à cette vague de haine était Uzumé qui était toujours vu en Istancie comme la Déesses de la Terre qui protégeait le pays. C’était d’ailleurs son influence qui avait préservé l’Istancie de cette propagande digne d’une dictature. Cette différence de culture avait mis de côté la nation dans les relations internationales, le pays étant autonome à cent pour cent cela ne posait pas grand problème. Mais la pression exercée augmentait d’année en année. Uzumé préféra se retirer pour permettre au pays de respirer un peu tout en restant à proximité pour le protéger dans l’ombre.

Ce que l’humanité ignorait ce fut que l’organisation à la base de ce mouvement anti-Clusia avait été fondé par Tao lui-même un Clusia du niveau de démon supérieur. Il avait organisé ce phénomène pour occuper Uzumé pendant qu’il augmentait sa force et réfléchissait à comment prendre sa revanche. Il avait étudié le seul être avant lui qui possédait une haura noire, en effet il avait tout recherché sur Zamy tel un détective professionnel. Il était même arrivé à la conclusion que, l’existence du monde des morts n’était pas qu’une simple légende et avait de forte chance d’exister. Il s’était entrainé pendant près de dix ans pour maîtriser à la perfection son pouvoir, ayant bien compris que la méconnaissance de leurs capacités avait été fatale aux dix Dieux. A ce jour le seul à avoir mené des études aussi poussé sur l’haura en ayant obtenu des résultats impressionnant c’était Zamy lui-même. Ce qui lui avait permis de créé le monde des morts, il n’avait pour autant toujours pas trouver l’origine de cette force mystique. De la même manière Tao suivit ses traces et commençait à comprendre la technique permettant de manipuler l’haura pour créer d’autre monde à part.

Nous sommes le 15 avril 2298 dans la ville d’Alexus une crise sans précédent allait t’être déclenchée par Tao. Il révéla qu’il était lui-même un Clusia, à cette annonce il ajouta un discourt dans lequel il disait.

Tao : « Les êtres humains tel que vous, êtes tellement facile à manipuler que j’en ai même réussi à berner la Terre entière. Je n’en espérais pas tant, maintenant que vous avez reniez ce que vous appelez les Clusia. Que vous les avez piétinez réduit à moins que rien, vous allez vous en mordre les doigts. Car personne n’est aujourd’hui capable de vous défendre si un quelconque démon supérieur venait à attaquer l’humanité qui se remet à peine de sa quasi-destruction. Les seuls qui auront encore une petite chance de survie sont les habitants d’Istancie qui ont continué à soutenir leur protectrice Uzumé Déesses de la Terre. Mais vous ! Vous allez pleurer pour avoir suivi celui qui autre fois vous a amené au bord de l’extinction. Et oui mes dames, messieurs je suis le dernier des dix Dieux, ceux-là même qui, il y a une dizaine d’années avaient asservit le monde. C’est pourquoi je ris de votre bêtise, au cas où vous ne l’auriez pas encore compris vous m’avez servi de leurre durant toutes ces années grâce à quoi j’ai pu augmenter de manière considérable ma puissance. Je vous remercie de m’avoir laissé l’opportunité de vous anéantir à nouveau. »

Sur ces mots Tao fit exploser tout le bâtiment du congrès, il y eut près de trois milles morts en un coup puis réduisit la ville tout entière à néant en laissant écris sur le sol à l’aide de cadavre : « Ceci n’est que le début ».

A la vue de cet événement le monde entier horrifié fut pris de panique, devant le faite accomplis personne ne pouvait renier le passé et les nouvelles générations étaient mises brutalement face à la réalité.

Tao contrairement à ses dire monta une base et n’attaqua pas la Terre entière comme auparavant avec les dix Dieux. Il prévoyait d’attaquer bien plus grand. Ses recherches l’avait amené à penser que le monde des morts était bien réel partant de ce principe il chercha une voie pour y accéder. Seule Uzumé connaissait l’endroit et le rituel précis pour créer le portail permettant de se rendre dans le monde des morts. Tao étudia le fonctionnement potentiel d’un tel monde, comprenant que le but de Zamy était de créer un monde pour accueillir les morts. Il s’était mis dans la tête d’utilisé le phénomène de la mort d’un être comme d’un moyen de transport vers ce monde. Afin de mettre une technique au point, des centaines de personnes perdirent la vie, mais il finit par arriver à ses fins.

Nous sommes le 18 avril 2305 quelques instants avant l’attaque ultime de Tao contre le monde des morts, dans le laboratoire de celui-ci. Un dernier sacrifice était effectuer pour ouvrir le passage qui le mènera directement au monde des morts, ce sacrifice était d’une horreur inimaginable. La victime servant de pont pour passer dans l’autre monde devait rester déchiré entre la vie et la mort durant tout le processus. Tao enclencha la manœuvre, il pensait prendre à dépourvu les habitants du monde des morts qu’il croyait sans défenses. Mais une fois arrivé sur place il se heurta à une grande porte, devant laquelle se tenaient deux gardes. Ils appartenaient aux Undertaker, les Undertaker étaient une unité chargée de garder le monde des morts. Avec pour objectif de contrer toute personne qui essaierait de s’enfuir ou de rentrer de manière illégal dans celui-ci, cette unité était dirigée par Zia qui les entrainait personnellement.

Tao qui ne soupçonnait pas la puissance des deux gardes les attaqua de front, mais la réponse fut immédiate et Tao se vit arrêté avant même d’avoir commencé. Il stoppa son assaut pour mieux les jauger. Il décida de les prendre au sérieux et commença à émettre son haura noire, la réaction des deux gardes ne se fit pas attendre ils avaient saisi à quel point le danger était grand. Mais Tao qui était resté quelque peu déconcerté devant la puissance des deux individus avait repris ses esprits. Les deux Undertaker lancèrent une attaque simultanée, mais furent finalement balayé par un contre puissant.

Tao avait cependant fait une erreur de calcul, il avait perdu toutes chances d’attaquer avec un effet de surprise en déployant son haura. Il avait alerté Zia qui ne comprenait pas trop pourquoi une haura similaire à celle de Zamy était apparue en dehors de l’enceinte du monde des morts. Mais une fois arrivé sur les lieux elle reconnue l’homme qui avait attaqué sa fille sur Terre.

Zia : « Tu es Tao le dernier des dix pseudo Dieux qui croyaient pouvoir jouer avec le monde avant de se faire réduire en charpie par les gardiens des enfers. »

Tao : « Oh tu me connais je suis célèbre jusque dans le monde des morts. »

Zia : « Célèbre pour être le plus fort de tous les fuyards, en effet échapper à Azazel est un exploit… » (Dit-elle en esquissant un sourire moqueur)

Tao : « Moque toi autant que tu veux, ou plutôt tant que tu le peux encore… »

Zia : « Arrogant avec ça, mais aujourd’hui la fuite n’est pas une option tu as tenté de pénétrer dans ce monde et bien je vais te faire passer par un raccourci appeler, la mort. »

Le combat commença en grande pompe, les deux adversaires se jaugeaient à travers des échanges de coup incessant, puis ils se stoppèrent se regardant fixement l’un l’autre comme pour s’intimider. Zia pris finalement la décision dans finir avec l’intrus, elle sorti sa faux. En réponse à cela Tao dégaina son épée, le combat allait devenir sérieux. Le première échange de coup montra clairement la différence encore bien présente d’expérience entre un vétéran comme Zia et Tao qui n’avait jusqu’à Azazel jamais eu d’ennemi puissant en face de lui. Il s’était amélioré depuis cette fois-là où Azazel l’avait écrasé avec une facilité déconcertante. Mais Zia était à un tout autre niveau elle avait la même force que Kami et Zamy. Et après une vingtaine de minutes Tao commençait à accumuler beaucoup de dégâts, il gardait cependant un atout en réserve. Il attendait le moment opportun où Zia relâcherai sa vigilance. Et ce moment fini par se présenter, Zia commençait à prendre Tao pour un petit démon mineur qui ne représentait aucun danger et baissa sa garde. A cet instant Tao déploya tout sa force, son aura noire et lourde se répandit dans l’atmosphère. Il porta un coup direct à Zia la transperçant de son épée. D’un mouvement vif elle retira l’épée et s’éloigna, son cœur avait été éraflé elle se tenait sur son genoux. Cette blessure allait changer la donne pour Tao, mais pas en sa faveur Zia grièvement blessé avait vu sa quantité d’haura chuté d’un seul coup. En effet l’haura s’était concentré pour soigner son cœur. Cette baisse soudaine de son haura avait été perçu par tous les êtres à proximités, à cet instant Tao ressenti une énorme quantité d’haura venant de derrière la grande porte. Une haura rouge d’une puissance qu’il n’avait encore jamais vue. Il pensa à Belzebuth le gardien des enfers qu’il avait déjà vu auparavant. Mais cette haura semblait encore plus puissante plus elle se rapprochait plus elle grandissait, c’était celle de Kami. Tao comprit immédiatement qu’il ne serait pas de taille contre un monstre pareil et décida de fuir.

Zia : « Fufufu tu fuis encore, tu es venu ici en ignorant que de tel monstre existait. »

Tao : « Pour quelqu’un qui vient de se faire battre tu es bien prétentieuse. »

Zia : « Oui cette fois tu m’as eu, mais c’est de ma faute je t’ai sous-estimé la prochaine fois ça n’arrivera pas. »

Tao : « Il n’y aura pas de prochaine… »

Alors que Tao allait attaquer Zia pour lui porter le coup de grâce, son corps resta paralysé. Une autre haura se fit ressentir derrière la porte, une haura similaire à la sienne. Noire et lourde à une différence près, elle était immense en comparaison. A peine la porte commença à s’ouvrir qu’il s’enfui à la vitesse de la lumière, et les deux démons rouge et noir firent leur apparition. Zamy se précipita auprès de Zia pour la soigner et Kami tenta de suivre l’intrus. Il le suivit jusque sur Terre où il perdit sa trace, mais en guise d’avertissement il donna une impulsion d’haura qui fit trembler le monde tout entier.

Tao : « Il existe des personnes surpassant de loin le niveau des dix Dieux assemblé et de la Déesse de la Terre… intéressant. »

Au vu de cette expérience Tao avait compris que de plus amples préparations lui seraient nécessaires pour affronter de tels monstres. Ce qu’il n’avait pas prévu c’était la réaction qui allait suivre de la part de ses ennemis.

Kami : « Laisse-moi aller sur Terre je vais lui régler son compte. »

Zamy : « Il t’intéresse à ce point ? »

Kami : « On ne peut rien te cacher, j’avoue que cela faisait longtemps qu’un être humain depuis notre combats, n’avait été capable de montrer de telles capacités. »

Zamy : « Je vois, tu es conscients que tu n’es pas retourné sur Terre depuis plus de deux cents ans. Je te fais confiance pour ne pas massacrer la moitié de la population mondiale. »

Kami : « Pas d’inquiétude je recherche un combat rien de plus, l’avenir de la Terre m’importe peu et cela depuis longtemps. »

SUITE —>