11 : Les dix Dieux

Les vieux démons comme Zamy et Kami n’avaient plus que faire de la Terre et des êtres humains qui n’étaient bon qu’à s’entre tuer. Ils avaient décidé de ne pas intervenir contre les dix Dieux auto proclamé. La seule ayant le pourvoir d’agir selon sa volonté était Uzumé avec l’aide d’Ike et de Missaki. Ils étaient les seuls à pouvoir rivaliser avec des démons supérieurs inexpérimentés comme ces dix Dieux. Mais même eux en avait eu marre de voir les êtres humains s’entre tuer tout au long de l’histoire n’apprenant jamais de leurs erreurs. Ils se limitèrent à la protection des quelques personnes autour de leur territoire.

Nous somme le 31 juillet 2275 la population mondiale comptait moins de quatre milliards d’êtres humains, les dix Dieux massacraient qui conque leur opposait résistance. Alors que le temps était au désastre une petit région reculé abritait un peuple encore libre sous la protection de la Déesse de la Terre Uzumé, cette région avait été jusqu’alors épargné. Les dix Dieux craignaient la puissance d’Uzumé et de ses compagnons. Mais l’un des dieux décida d’aller seul conquérir cet espace encore hors de contrôle. Ce dieu s’appelait Electra elle avait un tempérament de feu et une puissance redoutable bien que mal maîtrisé. Elle se dirigeait vers Uzumé en espérant gagner en respect et en grade dans les Dix dieux. Elle était en effet l’une des plus faibles d’entre eux, sa soif de reconnaissance et de pouvoir l’avait amené à agir seule.

Cette réflexion par raccourcis allait lui porter préjudice croyant qu’Uzumé n’était pas un si gros problème, que les autres dieux avaient amplifié le phénomène. Electra pensait être capable de la battre sans trop de soucis. La réalité fut tout autre lorsqu’elle arriva sur les lieux Missaki la stoppa nette s’en suivi un combat à sens unique. On aurait cru voir le combat perdu d’avance d’un poussin face un chat. Electra ne sachant pas tiré pleinement parti de ses capacités se faisait alors écraser par Missaki, qui avait pourtant beaucoup moins de puissance brute. Elle n’eut même pas l’occasion de voir le visage d’Uzumé qu’Electra fut abattu par Missaki au bout de quinze minute de combat.

Cette mort allait déclencher un conflit entre les deux générations d’être surpuissant, les dix Dieux réduit à neuf avaient toujours un avantage numérique face à Uzumé, Missaki et Ike qui étaient tout trois des combattants aguerris.

Les neuf Dieux restant décidèrent de prendre le problème au sérieux et se préparèrent à une véritable guerre.

Aldéramin le plus puissants des neuf Dieux monta le plan de la contre-attaque pour venger Electra, mais surtout pour prendre le contrôle de la dernière région du monde encore insoumise à leur pouvoir.

Aldéramin : « Nous allons nous séparer en trois groupes de force égale pour les cerner et ne leur laisser aucun répit. Ne les sous-estimer pas ils ont une expérience au combat bien supérieur à la nôtre cette erreur de jugement à coûter la vie à Electra. »

Tao (3eme plus puissance des neuf Dieux) : « Ne t’inquiète pas nous ne sommes pas aussi stupide qu’elle, son sursaut d’arrogance la mener à sa perte… »

Isis (2ème plus puissante des neuf Dieux) : « Je t’interdis de critiquer Electra espèce d’abruti, tu ne vaux rien sans nous tu ferais mieux de rester à ta place ! »

Aldéramin : « Stop tous les deux, nous n’avons pas besoin de vaut disputes inutiles ! »

Ils partirent à l’assaut de la prison de Calbor, Uzumé qui avait passé un savon à Missaki pour avoir tué l’un des dieux et leur avoir attiré une tonne d’ennui préparait déjà un plan de défense contre ces monstres. Ike et Missaki devait stopper la progression des neuf Dieux avant la région de Calbor pour éviter un massacre de civils. Uzumé quant à elle avait besoin d’un peu de temps pour préparer sa meilleure carte et surement l’atout qui leur donneraient la victoire.

Ike et Missaki attendaient dans une plaine à découvert que l’ennemi vienne à leur rencontre. Les neuf Dieux ayant peu d’expérience dans les combats entre utilisateur d’haura, ne savaient pas la masquer les rendant ainsi visible à des kilomètres. Ils arrivèrent dans la zone d’Ike et Missaki, ne comprenant pas pourquoi leurs ennemis les attendaient à découvert ils décidèrent de profiter d’un effet de surprise.

Aldéramin : « Ils ont l’air d’avoir un peu trop confiance en eux, nous allons profiter qu’ils nous sous-estiment pour les attaquer par surprise de trois coté en même temps. »

Alors qu’il venait à peine de lancer leur attaque Ike donna un grand coup d’épée. Il avait copié l’attaque de Zamy qui permettait de propulser un coup d’épée dans l’air il pouvait lancer son coup jusqu’à quatre kilomètres. Cela restait une simple copie de l’attaque du démon noir, qui disposait d’une portée allant jusqu’à dix kilomètres et la puissance n’était pas la même non plus. Mais pour porter un coup à des ennemis se trouvant à une dizaine de mètres se fut largement suffisant. Trois des neuf dieux ne purent esquiver l’attaque et furent balayé sur le champ.

Ike : « Ça fait trois pour moi t’es en retard Missaki »

Missaki : « Te la pète pas trop ou tu vas le regretter quand je t’aurai mis une raclée »

Aldéramin ne comprenant pas comment ils avaient pu les repérer décida de reformer les rangs tout en restant calme. Il faisait un très bon chef, il savait raisonner quand la situation l’exigeait. Le combat repris de plus bel dans un élan de coups et d’ondes de chocs qui dévastaient toute la plaine aux alentours. Le désavantage numérique commençait à peser sur Ike et Missaki qui avaient encaissé de lourdes blessures. Les six Dieux restant décidèrent d’une attaque groupé ciblé sur Missaki, Aldéramin déborda Ike puis fondit avec les autres sur Missaki. Etant blessé elle ne pouvait esquiver cette assaut. Ike se mit alors devant elle pour la protéger et pris de plein fouet l’attaque puis tomba à terre à moitié mort. Missaki folle de rage transperça Isis puis se mis en position de défense pour protéger Ike.

Ike : « Laisse-moi et va rejoindre Uzumé » (crache son sang)

Missaki : « Jamais pauvre idiot je ne vais pas te laisser mourir ici ! »

Missaki défendait Ike du mieux qu’elle pouvait en prenant petit à petit de plus en plus de dégâts. Pendant ce temps Uzumé avait tracé un cercle et quelques symboles particuliers dans le temple érigé dans les environs de la prison de Calbor. Elle récita une incantation puis disparu dans une lumière intense. Elle réapparue dans le monde des morts.

Zamy : « Que fais-tu ici Uzumé ? »

Uzumé : « Je viens te demander ton aide, la région de Calbor se fait attaquer par les dix Dieux, Missaki et Ike ne tiendront pas longtemps. Ma puissance seule ne suffira pas à les repousser non plus, c’est pourquoi j’ai besoin de ton aide. »

Zamy : « Je n’ai que faire des humains par conséquent je ne retournerai pas sur Terre. »

Uzumé : « Tu ne vas pas m’abandonner !? »

Zamy : « Qui à parler de t’abandonner ? Je vais t’aider mais pas directement. »

Uzumé : « Comment ça explique toi et vite le temps presse ! »

Zamy : « Azazel ! Belzebuth ! Venez-ici j’ai une mission pour vous. »

Azazel : « Oui master quelle est-elle ? »

Zamy : « Vous allez prêter votre puissance à Uzumé, en conséquence de quoi vous lui devez obéissance autant cas moi. »

Azazel : « Bien sûr master, mais cela veut-il dire que vous nous accordez le droit de retourner sur Terre ? »

Zamy : « Tu as bien compris, mais uniquement le temps de cette mission. »

Azazel : « Je t’en remercie master. » (dit-il avec un grand sourire)

Uzumé : « Merci papa. »

Uzumé réparti avec Azazel et Belzebuth, les deux gardiens des enfers allaient faire leurs apparitions sur Terre. Uzumé ne s’attendait pas à ce que son père lui donne le pouvoir sur ses meilleurs éléments, à présent le combat allait prendre une toute autre tournure. De retour sur Terre Azazel n’en revenait pas cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion de respirer sous ce ciel bleu.

Azazel : « Je suis à vos ordres madame, nous vous suivrons et ferons ce que bon vous semble. »

Uzumé : « La mission sera assez simple, tuer les neufs Dieux restant, cela devrait correspondre à merveille avec vos capacité. »

Azazel : « A ravir madame, vous n’avez qu’à nous indiquer qui sont les pauvres fou qui y laisseront leurs vies aujourd’hui. »

Le trio arriva sur les lieux du combat les environs ressemblaient à un champ de bataille digne d’une guerre mondiale, Uzumé aperçu Missaki au loin grièvement blessée. Aussitôt elle donna les cibles à Azazel et Belzebuth puis fonça porter secours à ses camarades.

Uzumé : « Je viens vous aidez dès que j’ai mis ces deux-là en sécurité. »

Belzebuth : « Pas d’inquiétude madame, nous deux se sera amplement suffisant. »

Azazel : « Belzebuth j’aime quand tu dis ça. »

Uzumé : « Vous êtes sur de vous ? Ne les sous-estimé… »

Uzumé n’eut pas le temps de finir sa phrase que les deux gardiens donnèrent une impulsion d’haura qui la pétrifia l’espace d’une seconde. Ils avaient été choisis par le maître des enfers en personnes. Ces monstres de puissances faisaient de l’enfer ce que doit être un enfer, un monde de violence continu et sans aucune pitié. Ils allaient à présent faire vivre cet enfer aux six Dieux encore debout.

Aldéramin qui avait perdu ses moyens devant la puissance colossale de ces deux monstres se lança sur Belzebuth le transperça de son épée. Mais au moment de retirer sa lame Belzebuth la tenue fermement dans ses mains et releva la tête. Son visage affichait un large sourire, une expression de joie tel un psychopathe. On pouvait voir dans son regard la furie d’une bête sauvage ayant coincé sa proie dans son étreinte, un véritable monstre. Aldéramin pétrifié de peur devant ce spectacle n’eut pas le temps de reprendre ses esprits, Belzebuth plongea sa main dans son torse et lui arracha le cœur. Tao qui contemplait la scène avec effroi repris ses esprits et cria aux cinq autres Dieux de fuir aussi vite qu’ils le pourraient, mais fou de rage ils se lancèrent sur Belzebuth à leur tour. Azazel leur barra la route.

Azazel : « C’est malin pourquoi es-tu toujours obligé de te laisser blessé imbécile, tu achèveras les trois autres par terre je vais m’occuper de ceux-là. »

Belzebuth : « Comme tu voudras. »

Azazel avec sa folie habituelle commença un combat à trois contre un, Tao quant à lui pensait à fuir cet endroit au plus vite. Mais à peine eu-t-il prit la décision de fuir qu’Azazel tua les trois Dieux devant lui et le rattrapa.

Azazel : « Où crois-tu aller comme ça dis-moi? »

Alors qu’Azazel allait l’attaquer, Tao donna une impulsion d’haura. Le gardien des enfers fut stoppé nette comme paralysé, Tao en profita pour fuir. Azazel avait été surpris par l’haura de Tao c’était une haura lourde pas très puissante, mais lourde, intense et noire, comme celle de Zamy.

Belzebuth : « Pourquoi as-tu laissé ce gamin partir ? »

Azazel : « Il avait une haura noire. »

A ces mots Belzebuth pris un air surpris que personne ne lui avait jamais vu, en effet Zamy jusqu’alors était le seul être humain à détenir cette haura terrifiante et redouté de tous. Cet évènement imprévu avait permis à Tao de fuir, mais tout seul il ne pouvait rien même fasse à Uzumé. Belzebuth et Azazel décidèrent de rentrer faire leur rapport à cette dernière, après quoi ils repartiraient en enfer.

Uzumé : « Alors comme ça vous avez laissé une des cibles s’échapper ? »

Azazel : « Je vous présente toutes mes excuses madame. »

Uzumé : « Inutile de t’excuser je te disais ça pour vous charrier, vous avez déjà bien travaillé en tuant les cinq autres. »

Azazel : « Nous allons à présent rentrer en enfer. »

Uzumé : « Hmm non vu qu’il s’est échappé votre mission n’est pas terminé, que diriez-vous d’un petit séjour prolongé sur Terre? »

Belzebuth : « Vous voulez dire que, vous nous laissé rester sur Terre un peu plus longtemps ? »

Uzumé : « Oui prenez ça comme des vacances. »

Azazel : « Votre père ne va pas… »

Uzumé : « Mon père ne dira rien t’en que vous suivez mes ordres, je vous ordonne de prendre des vacances disons un an, après quoi vous reviendrez ici et je vous renverrais en enfers. »

Belzebuth et Azazel : « Merci infiniment madame. »

SUITE —>