Qu’est ce qu’un Démon d’Erèbe ?

Les démons Erèbe sont une espèce à part. Ils sont apparus il y a très longtemps, bien avant les premiers Clusia. Ils ont le même ancêtre commun que l’espèce humaine, ce qui leur donne des similitudes physiques très marqué. Ils possèdent tous sans exception une haura rouge, avec une quantité brute d’haura égal à celle de Kami le démon rouge. Ce qui fait d’eux une race de guerrier très puissant, avant l’arrivée des quatre Dieux annonçant la naissance des premiers Clusia. Les démons d’Erèbe régnaient sur le monde en maître, mais l’alliance des quatre piliers de la génération zéro des Clusia, soit les quatre Dieux les mettra en déroute. Pour finir le Dieux de la mort les bannira sur une île appelé Erèbe, d’où le nom de leur espèce. Depuis ce temps ils vouent une haine pour les utilisateurs de l’haura noire et depuis la mort de Zamy certain d’entre eux sont partie à la redécouverte du monde, comme Azur.

Malgré leur puissance incommensurable ils ne représentent pas un peuple agressif bien au contraire. Lorsqu’ils étaient l’espèce dominante sur Terre, il n’y avait jamais eu une seule guerre. C’est ce tempérament passif qui les mènera à leur perte face aux quatre Dieux. Ce tempérament s’explique par les spécificités liées à leur espèce, en effet chez les démons d’Erèbe les femelles ne sont fécondables qu’une année tous les cent ans, ce qui donne un rythme de développement de leur espèce très lent. Voilà pourquoi d’ordinaire ils évitent les combats à mort, dans le but de sauvegarder un maximum leur espèce. Seule leur puissance a permis la survie de cette dernière, avec un taux de reproduction aussi faible sans cette puissance ils auraient tous disparu depuis longtemps. De par ailleurs ils ont une espérance de vie qui tourne autour d’un millénaire, ce qui avant l’apparition des grands démons faisaient d’eux, les êtres vivants avec la plus grande longévité sur Terre. Par ailleurs ils ne peuvent pas mourir de maladie tout comme les grands démons et leur apparence physique ne change quasiment plus de leur vingt ans jusqu’à leur mort, ce qui donne de gros point commun avec les Clusia.

Physiquement ils ressemblent énormément à des êtres humains, les quelques différence notable sont la présence d’une queue d’environ un mètre de longueur. Des oreilles légèrement en pointe, des canines plus grandes et plus prononcé que chez un être humain. Et pour finir une grande partie de leur corps est affiché de marques, de symboles et autres signes sans signification particulière. Ces formes ressembles à si méprendre à des tatouages faits à l’encre noire, mais se sont bien des tâches de naissance. Pour finir ils ont des yeux très proche de ceux des félins, avec des teintes très prononcé et vive, allant du vert en passant par le bleue jusqu’au rouge. Quelques-uns possèdent des yeux entièrement noire, mais ce sont des spécimens très rares.

Laisser un commentaire